#34338
AvatarAntoine
Participant

Merci beaucoup @bzo pour ta réponse ultra rapide.

Je vais tâcher d’être à la fois précis, compréhensible et pas trop long.

Étape 0 : je lubrifie toujours bien. Seringue, qques ml, puis tout autour du masseur. Je l’introduis doucement. Toujours un petit picotement agréable à l’introduction, sans doute lié à l’excitation. Je me mets en position allongée, sur le dos, jambes relevées écartées mais pas trop.

Étape 1 : je sens bien le masseur appuyer sur la paroi du rectum (surtout le Vice pour le coup !). Du coup je me relaxe 10 bonnes minutes, en faisant autre chose, lecture souvent. Puis au bout de ces 10 minutes, c’est comme si je ne le sentais plus, du moins tant que je ne me focalise pas. Je sais que je suis prêt à ce moment précis, car relaxé physiquement au niveau du rectum et de l’anus.

Étapes 2 : je me concentre au niveau de la zone où je sens le masseur. Je ne fais rien pendant 10 minutes, je cherche juste à sentir des choses. Des fois je sens même mon rythme cardiaque pulser au niveau du contact masseur / paroi. A ce stade en général je ne suis pas encore assez excité.

Étape 3 : Je fais des mini-contraction, surtout avec les muscles de devant (niveau périnée, ceux pour stopper l’urine), des fois un peu avec ceux de l’anus. Puis quand je relâche ces muscles, j’ai par moment un petit truc (le fameux signale que je sens ‘ de loin ‘ comme je le dis souvent). Ça m’excite un peu, voir pas trop mal. Je sens que c’est  » intéressant ». Du coup, J’essaie de faire en sorte que ces petites sensations fugaces reviennent, et c’est là que cela stagne ; elles reviennent de manière non reproductive, rarement, et aléatoirement. Mais quand elles reviennent, très souvent au moment où je relâche mes muscles, il peut y avoir quelques contractions involontaires qui donnent tout petit plus de consistance aux sensations de plaisir, qui dure un tout petit peux plus (quelques secondes), sous la forme de petite secousses ano-rectales involontaires, un mode automatique un peu. Mais cela ne s’amplifie pas, cela reste sporadique, non évolutif. J’ajoute que j’aime bien faire des mini va-et-viens avec le bassin, ca change les sensation, et desfois cela augmente mon excitation, comme si je me faisais pénétrer. D’ailleurs y a 5 ans, lors de ma  » chance du débutant  » j’avais eu une p wave en faisait ces va-et-viens. Que j’aimerais ressentir cette mini vague, c etait tellement , tellement bon…

Étape 4 : je change toujours de position au bout de 20/25 minutes environ, car il faut bien trouver ce qui bloque, j’ai envie de dire… Souvent la levrette : j’aime bien. Je sens le masseur différemment, plus fort contre le rectum, et plus  » libre  » au niveau du canal anal. Je peux retrouver les sensations de l’étape 3 par moment, surtout au moment du relâchement après avoir serré un petit peu la zone périnée/anus. Je fais ça 20 minutes environ également. Mais jamais guère plus de choses qu’à l’étape 3, si ce n’est que mon penchant pour la soumission me fait aimer cette position. Mais elle fatigue un peu plus les bras et jambes. Donc aller hop, je change de position.

Étape 5 : en général je me remets sur le dos, ou parfois du côté, en chien de fusil. Du coup les sensations du masseur changent à nouveau, dans le sens ou cela appuie forcément un peu différemment. Je repars sur la recherche de ces petits signaux. Souvent j’en suis à presque une heure, donc du coup, ben je commence à me dire (je vais arrêter). Des fois je m’endors même ! Bref, c’est là que ça devient dur, car les signaux ne viennent plus, et je me fatigue même je dirai. Alors des fois j’essaie de rebooster ma libido avec un peu de porno, des images simples, érotiques plutôt d’ailleurs. Ça peut relancer la libido un peu, mais en général c’est la fin, et cela peut fini en frustration parfois.

Voilà en gros mes séances. J’oublie forcément des détails potentiellement importants. Je peux toujours répondre à des questions bien plus précises par la suite.
Je précise que je suis très au point en exercices de Kegel, et que j’arrive différencier et utiliser pas mal de muscles au niveau de l’anus, du périnée, tout autour. Je reste persuadé que mon souci n’est pas trop technique, ou alors j’ai loupé un truc évident !

Encore merci pour toute l’aide apportée, c’est vraiment sympa.