#34523
bzobzo
Participant

je ne crois pas que je pourrais obtenir les mêmes résultats
en chevauchant un dildo à la place de mon coin de table,
je me sentirais prisonnier, je me sentirais bridé

avec juste un petit coin de bois massif s’enfonçant en moi,
le restant pressant plutôt toute la zone, périnée compris,
ma prostate et ma libido peuvent faire le reste

je ne n’imagine pas des choses, à aucun instant,
je les vis dans ma chair,
cependant il y a une sorte d’imagination immergée dans ma viande
qui me fait vivre avec un total réalisme des actes à caractère sexuel
mais du côté de la femme,
comme si j’étais une femme caressée, pressée, frottée, masturbée, pénétrée, par son homme

je suis dans un total abandon de moi-même,
je deviens un être hybride 90% femme, 10% homme,
se faisant l’amour

un papillon posé sur une fleur de chair,
tantôt s’envolant, tantôt revenant se poser