#34524
bzobzo
Participant

je maîtrise bien maintenant les contacts des doigts avec mes génitaux,
j’ai relaté au cours des mois précédents
à quel point ce type de contact , était conflictuel pour moi,
que je ne savais pas trop quoi faire avec,
tantôt je les écartais complètement, tantôt j’en abusais,
piégé par la délicieuse explosivité qu’ils procurent

après avoir beaucoup expérimenté avec eux donc
ils ont désormais une place bien précise dans ma pratique,
aussi bien au lit, que dans mes micro-séances un peu partout dans mon appartement,
juste de légers contacts, brefs, légers,
de cette façon le flux principal des ondes, n’est pas dénaturé
mais bénéficie de l’injection soudaine d’explosivité, de verticalité

je contrôle cela totalement,
c’est ainsi, en tout cas dans ma façon de pratiquer,
que j’ai trouvé que je pouvais bénéficier le mieux de ce que ce type de contact, pouvait apporter,
plus peut sembler attractif un certain laps de temps, quelques minutes
mais on perd complètement la finesse et la précision des sensations ,
de même la progression de la tension sexuelle s’arrête assez rapidement aussi,
cela monte soudainement, cela s’intensifie soudainement quand on a commencé à se toucher
mais très vite on plafonne,
même si on peut éventuellement arriver à quelques orgasmes tout à fait agréables ainsi
mais l’appauvrissement de la qualité des sensations, je veux dire, leur perte de finesse, de précision,
leur manque de nuances,
finit par devenir trop évident

alors que des contacts brefs et légers, opèrent donc comme des injections
qui ne dénaturent pas le cours général des vibrations sexuelles
mais agissent vraiment comme un coup de turbo tout à fait durable
et on ne perd rien de la qualité,
ni de la délicieuse progression de la tension
qui est ressenti comme un décollage régulier, plein d’harmonie puissante et douce à la fois,
sensation d’épanouissement graduel,
le papillon ouvre ses ailes, révèle de merveilleuses et chatoyantes couleurs

que l’amour en fête dans la chair, est beau,
comme l’âme sourit, s’allège divinement