#34837
bzobzo
Participant

cela fonctionne bien mon petit truc, de ne plus rien écrire avant 21h,
la preuve, 3 jours exactement que je n’avais plus rien mis dans mon fil

le premier jour a été un sevrage assez dur, plusieurs fois j’ai du faire un gros effort de volonté
pour ne pas me ruer et commencer à écrire
mais j’ai tenu et désormais je sens que le cordon est coupé,
cependant je reviendrais bien sûr,
des textes me viendront très certainement, j’attends d’avoir l’inspiration au bon moment,
c’est-à-dire après 21h,
pour l’instant rien ou pas grand chose, je ne force pas

par contre le résultat escompté est bien là, depuis 3 jours j’ai bien avancé avec mes travaux,
un mois à ce rythme et tout sera terminé
et puis aussi je passe encore plus de temps avec ma pratique,
c’est un émerveillement constant, de ce côté,
je suis tellement loin, comme je suis loin
mais malgré cela, je me sens constamment en apprentissage
et je continue de progresser inlassablement,
cette escalade délicieuse n’a pas de fin,
cette quête voluptueuse réserve tellement de surprises,
débouche sur tellement de perspectives

les sensations sont vraiment comme un vin qui se bonifie, séance après séance,
ce plaisir me vient si naturellement, si spontanément
je me caresse vraiment comme deux amants
je serre un peu mes cuisses, j’effleure ma poitrine, je bouge lascivement un peu, à peine
et déjà je suis complètement parti, emporté par des flots délicieux,
c’est un miracle de chaque instant, de vivre des moments pareils,
qu’un tel bonheur puisse envahir la chair

une sève ineffable circule partout en moi,
je me sens des racines qui descendent dans les profondeur à perte de vue
et je me sens un ciel à moi, mon petit ciel à moi que j’ai bâti de mes propres mains
et qui me connecte à de l’inconnu

de l’audace, mes amis, de l’audace et de la ténacité
car nous sommes vraiment comme un iceberg
avec tout un continent mystérieux immergé sous la ligne de flottaison