#34930
bzobzo
Participant

@loulou:

En réalité, peut-être que quelquefois je me perd dans des chemins sans issus.
Mais pour le moment, je ne sais pas détecter ces chemins qui n’aboutissent nul part.

ce n’est pas un problème, bien au contraire, c’est ce qu’il faut,
comme je l’écris plus haut,
il faut parcourir les mille et un chemins de l’apprentissage, un par un,
99% sont des cul de sac, ne mènent nulle part mais il faut les suivre jusqu’au bout,
cela fait partie de l’initiation


@loulou
:

cette voie pavée d’amour que mon corps voudra bien me donner.
Cette philosophie de la recherche du plaisir prostatique pour s’aimer soit même
dans l’auto jouissance et d’exploser son corps à être de plus en plus amoureux,
certes c’est mon Graal.

il me semble que comme moi,
tu cherches quelque chose de différent que le massage prostatique,
il ne s’agit pas juste de trouver de la jouissance, des sensations
mais une pratique qui engage tout l’être, une pratique plus extrême, plus totale,
qui rend effectivement autonome sexuellement


@loulou
:

Bref, pour le moment je suis bloqué dans ma progression de l’auto amour jouissif de mon corps.
Il me faut de la patience, de la philosophie, de la pratique, du ressenti d’un moindre signe de progression…

c’est sûr que tu en attends beaucoup mais fais bien attention que cela ne bloque pas ta progression,
ton attitude semble bonne , d’après ce qu’on lit dans tes messages,
j’espère que vraiment que tu fais le vide durant ta pratique
et que tu n’es bloqué par tes attentes


@loulou
:

Je suis entièrement de ton avis. Tant que je n’aurais pas fait la paix avec moi-même… le plaisir prostatique que je recherche restera vain.

je ne suis pas d’accord, je vis une situation assez identique à ce que tu viens par bien des égards
et cela ne m’a pas empêché de développer cette pratique
et de vivre aujourd’hui une aventure extraordinaire qui me permet de me remettre en cause,
questionne mes limites, explore des territoires inconnus en moi,
de vivre aussi une forme d’épanouissement sexuel,
d’être totalement rassasié dans ma chair,
qui m’apporte beaucoup d’apaisement, me rend plus sûr de moi, plus calme
et enfin qui m’a donné envie de retourner vers les autres, de chercher leur compagnie,
d’avoir à nouveau des relations sexuelles

je crois au contraire qu’elle peut te sauver, tout comme elle m’a sauvé.
comme je l’ai déjà écrit, elle va injecter des doses massives de douceur en toi,
panser les plaies,
le ressentiment, les blessures, je connais cela aussi,
je crois au contraire que tu devrais te concentrer un maximum sur ta pratique,
qu’elle peut beaucoup apporter dans ta vie
et que malgré ton état de défiance et de ressentiment, tu peux y arriver,
il s’agit d’apprendre à s’aimer,
c’est surtout cela le problème,
tu n’aimes plus,apprends à t’aimer par l’intermédiaire de ta pratique,
découvre toute la magie, les trésors que porte cette chair,
tout le féminin qui est en toi,
éveille-le, apprends à aimer à travers lui, tu t’aimeras encore plus ainsi,
tu seras vibrant d’amour
et tu te réconcilieras avec toi-même,
cela ira de mieux en mieux

il faut juste faire l’effort de persister,
entrer en contact avec les secrets que cette chair porte,
il s’agit de le désirer de toutes ses forces
de le faire sentir à ce corps
pour qu’il ouvre les portes au fond de toi