#34951
bzobzo
Participant

j’ai quelques deux exercices à te proposer, tu en fais ce que tu veux,
ce sont des exercices qui vont dans la direction de ma façon de pratiquer,
je ne sais pas s’ils te seront utiles
mais peut-être

ce mouvement pratiqué en-dehors du cadre des ébats,
on le voit parfois dans la rue effectué par des gens ivres, très vulgaires,
c’est le mouvement de la pénétration, du va et vient,
avec le bassin qui bouge langoureusement comme s’il entrait et sortait un sexe rigide

eh bien ce que je te propose de faire, c’est chez toi, tranquillement à l’abri des regards,
ce mouvement, tu fermes les yeux, tu te laisses aller,
rien besoin d’imaginer,
juste tu commences ce mouvement, tu varies le rythme et tu essaies de te projeter entièrement dedans
comme si tu faisais vraiment l’amour,il faut que tu sois entièrement dans le mouvement,
qu’à la fin tu sentes totalement investi dedans,
fais le mouvement aussi lascivement, aussi langoureusement que possible,
que tu essaies de satisfaire une ou un partenaire avec tes mouvements de va et vient,
tes mouvements de pénétration

une fois que tu y es bien, que tu le sens bien, que tu arrives à être corps et âme dans le mouvement
comme si tu y étais,
on passe à la seconde phase,
tel que tu le faisais jusqu’ici tes allers retours,
tu les effectuais comme si la personne était en vis à vis de toi, extérieur, collée à toi,
on va dévié le mouvement de pénétration,
au lieu de se laisser diriger vers l’avant, vers l’extérieur dans le vide,
tu va le rediriger en toi, le faire monter en moi,
comme si tu te pénétrais avec chacun de tes allers-retours

comment faire?
tu démarres le mouvement exactement de la même façon,
la différence essentielle,
c’est qu’une fois entamé, au lieu de pousser comme devant toi un braquemart,
le faisant monter et descendre,
tu va enchaîner le démarrage du mouvement
avec une contraction dans la zone de l’anus, je ne donne pas d’instructions trop précises
pour que tu es la latitude de trouver tes marques par toi-même

donc tu démarres le mouvement de pénétration comme tu le faisais jusqu’ici
mais presque immédiatement tu enchaînes dans la foulée tout en continuant le mouvement une contraction
et le simple fait d’effectuer cette contraction, va faire dévier de sa course
le mouvement de pénétration et au lieu de continuer vers l’avant devant toi,
il va infléchir sa course et remonter en toi

c’est un mouvement à parfaire bien sûr, au début peut-être ce sera assez brouillon,
j’essaie de te donner des clefs ici
qui te feront comprendre quelques notions essentielles de ma façon de pratiquer,
tu en fais ce que tu veux , bien sûr
mais cela vaut peut-être la peine d’essayer

avec ce mouvement dans le bassin, moi j’ ajoute aussi
le jeu des cuisses avec les parties génitales
mais peut-être est-ce prématuré, ton rewiring est encore loin d’être assez efficace
mais essaie aussi, on ne sait jamais, il peut y avoir un déclic fulgurant

et puis bien sûr j’ondule, j’ondule beaucoup de tout le corps,
pas tout le temps, ce n’est pas systématique

et enfin je me caresse beaucoup aussi, les seins, partout en fait,
important cela,
cela fait participer tout le corps à l’éveil des sensations

mais le plus important c’est ce mouvement dans le bassin,
c’est la base en fait de ma pratique,
avec les contractions, j’ai les vibrations de la prostate
et puis la sensation de pénétration

le jeu des cuisses et des bijoux de famille apportent les flots de volupté

je ne garantis pas que cela va fonctionner
car chez moi le rewiring est total et puis ma pompe à faire monter les énergies
est aussi efficace que possible
et puis j’ai éveillé le féminin progressivement sur de longs mois,
cela fait deux ans et demi, presque trois que je suis en route
mais tu n’as rien à perdre à essayer

comprends bien ce que je cherches à te faire faire avec la première partie de l’exercice,
c’est très important, de pouvoir se projeter entièrement dans ce qu’on fait,
qu’on y crois totalement, qu’on s’investisse entièrement dedans

si tu parviens à faire cela, alors avec la redirection du mouvement en toi-même,
devrait être vécu comme un choc, un choc délicieux, dans ton bassin