#34958
bzobzo
Participant

juste rajouter encore

grâce à ces mouvements de va et vient redirigés en toi
tu as réussi à éveiller massivement le féminin de tes profondeurs
et à connaître tes premiers émois ainsi

après tu écris que tu as eu une envie de te caresser et que cela a endiablé ton bassin,
c’est bien ce féminin qui réagissait encore dans ta chair,
voulait les caresses et a pris possession de tes reins

pas mal pour un premier essai

c’est fondamentalement différent en ce sens
qu’ici tu as directement sollicité sexuellement ce féminin en toi
comme si c’était une femme à qui on peut faire l’amour
alors qu’avec le massage prostatique, par le biais de la prostate,
tu fais monter des flots d’ondes féminines

pour avoir une pleine puissance et richesse des ondes dans ton bassin,
je te recommande de toujours garder les cuisses et tes bijoux de famille proches,
plus ou moins serrés donc
ainsi les mouvements de va et vient,
provoqueront aussi les frottements entre tes cuisses et tes parties,
c’est une véritable petite forge surchauffée que tu auras entre les jambes
qui va alimenter tout ton corps en vagues délicieuses

se faire l’amour, tu vas voir, cette expression prendra tout son sens
avec cette façon de pratiquer
car tu vas véritablement faire l’amour à tout ce féminin, à cette femme enfouie en tes profondeurs
mais qui peut venir prendre les commandes de ta chair

il s’agit de mettre au point toute une gestuelle, des mouvements divers et variés,
tout cela va former ton action,
la sensation irrésistible que tu te fais l’amour

une fois bien développé, tu pourras pratiquer un peu partout quand tu as un moment d’intimité,
difficile tout de même s’il y a des gens car ce n’est pas très discret cette façon de faire
mais tu n’as même pas besoin d’être nu,
habillé cela fonctionne aussi, se caressant à travers les mouvements
et mettant en route toute la machinerie érotique dirigée ver soi

toutes les occasions seront bonnes pour te chipoter,
un peu comme deux amants qui profitent de la moindre occasion,
ils sont tout seuls au fond du bus, leurs mains se baladent ,
glissent sous les vêtements de l’autre

tu as des invités au salon, tu sors un instant dans la cuisine, soudain une petite envie?
pas de problème,
contre la porte du frigo, quelques mouvements de pénétration, accompagnés de quelques ondulations du corps
et une main dans l’échancrure de la chemise caressant un sein
et déjà c’est comme si tu pénétrais ta maîtresse quelques instants entre deux portes à la sauvette