#35247
bzobzo
Participant

j’avais l’impression que maintenant ta pratique est plus basée sur le contrôle de ton énergie sexuelle ou énergie vitale que sur le contrôle des mouvements d’un masseur,

je m’étais promis de revenir un jour ou l’autre, sur ce message à toi, @andraneros
qui m’avait frappé à quel point elle résumait bien ce qu’était devenue ma pratique
oui, il s’agit bien de cela qu’il s’agit,
d’éveiller les énergies, une sorte de processus de sourcier, de chamane des villes libidineux
mais cependant non pas les contrôler, en tout cas, je n’ai pas l’impression de les contrôler,
juste les éveiller, les faire monter et jouer avec dans ma chair

c’est vrai que chez moi, la prostate est devenue une intermédiaire parmi d’autres,
le genre de doux, de délicieux, séisme qu’est devenu chacune de mes séances ou micro-séance,
nécessite une synergie de tous les intervenants possibles dans mon corps
ma prostate est certes un des plus importants acteurs toujours
mais progressivement ces derniers temps, elle a perdu la prépondérance qu’elle a eu pendant des années,
en effet je me suis réapproprié mes parties génitales,
je les fais participer à mes jeux à ma façon,
grâce aux frottements, malaxages, pressions diverses et variées, de mes cuisses
j’ai des flots de nectar voluptueux durant mes séances,
j’ai souvent l’impression que mes parties génitales, sont comme les pies d’un vache que je trais,
dont j’extrais en quantité quotidiennement un précieux liquide, chaud, crémeux, doux, soyeux

c’était finalement dans l’ordre des choses, je trouve,
que moi homme, avec un corps d’homme,
dans une pratique désormais tellement extrême, tellement transgressive,
faisant participer tout mon être, inconditionnellement et sans tabous,
que mes parties génitales retrouvent le premier rôle dans ma pratique,
puisque dans un corps d’homme, elles sont un accès privilégié aux ondes sexuelles,
je me devais de les réapproprier,
je me devais d’essayer d’en tirer un maximum de profit dans ma pratique

par défaut ce sont des ondes mâles qui passaient par là
mais à force d’une patiente reprogrammation, je suis parvenu à obtenir tout autre chose,
des flots de volupté ineffable, de vagues soyeuses qui envahissent tout mon être,
ce sont des ondes que je qualifierais de féminines

sentir monter en soi tout ce torrent d’énergie,
c’est un peu comme ressentir les jets d’une éjaculation dans le lointain à l’intérieur de soi,
une éjaculation jaillissant du plus profond de son être,
giclant de tous les côtés dans mes organes, dans mes membres,
imprégnant tout peu à peu, jusqu’à la moindre de mes cellules,

ensemencé, fertilisé par les énergies,
en fleur et butiné de toutes parts, je me sens durant la séance