#35604
bzobzo
Participant

percevoir qu’on a obtenu la complicité, la totale complicité, de ce corps
pour exploiter ses ressources,
c’est percevoir qu’on est, au moins quelque part,
dans le vrai vis à vis de soi,
c’est percevoir qu’on est dans le vrai de sa chair,
qu’on a obtenu l’accord de sa nature profonde,
l’accord de cette masse muette qui nous trimbale jour après jour,
qui accepte ainsi un peu de se révéler,
de révéler un peu de sa splendeur et de son mystère