#35739
CaktilCaktil
Participant

Bonjour Chaines,

Je vais essayer de répondre à quelque unes de vos questions en apportant mon expérience dans ce domaine.
Tout d’abord, je ne suis pas un expert, j’ai découvert cet univers il y a un peu plus de 4 mois.Comme vous, j’utilise le plus souvent un Helix Trident et le rythme de mes séances est, en principe, de deux fois par semaine.

– Tout d’abord, le plus gros paradoxe est sûrement de faire tout ça pour avoir du plaisir tout en essayant de ne rien attendre d’une séance, en tout cas de ne pas partir en quête d’un super-O à tout prix. J’essaye pour ma part de me dire que c’est l’objectif sur le long terme , mais que ce n’est jamais le but de la séance en soi…

C’est vrai que c’est aussi très difficile pour moi, surtout après une session qui a super bien marché… Je n’ai pas vraiment de truc pour ce point… J’essaie de me contenter de ce qui arrive.

– Mais la contradiction qui me pose vraiment question est celle-ci : on dit à la fois qu’il faut être détendu, mais aussi être excité. Juste d’un point de vue vocabulaire, il y a déjà un souci. L’excitation, c’est une tension, une énergie, l’inverse de la relaxation et de la détente. Concrètement ensuite, c’est assez flou aussi pour moi : si je suis les conseils de relaxation (musique de détente dans les oreilles, respiration contrôlée, le tout pendant de longues minutes avant de commencer les premières contractions), je ne suis clairement plus dans un état d’excitation…

Ce que je comprends pour ce point, c’est qu’il faut être excité dans le sens où il faut avoir envie de sexe. Il faut laisser quelques jours passer sans éjaculation afin d’être « aroused » comme disent nos amis anglophones. Personnellement, je peux être détendu et être très excité et avoir envie de sexe.

– Cela entraîne une autre question : faut-il alors perdre un peu de relaxation pour augmenter l’excitation par des moyens extérieurs ? Concrètement, lire de la littérature érotique ou regarder des vidéos X. Ou bien faut-il vraiment séparer l’ imaginaire sexuel classique du massage prostatique ? De votre côté, que faites-vous ?

Il m’arrive de me masturber un moment avant d’introduire l’Helix. Je l’ai fait aussi en lisant des histoires érotiques ou en regardant des photos. Par contre, pendant la session, je me contente de mon imagination et elle fait très bien le travail. En pensant à des scènes hard, mon plaisir se décuple et souvent un orgasme se déclenche.

– Dans le même genre d’idée, j’ai du mal à saisir le conseil de caresser son corps qui me semble lui aussi contradictoire avec le fait de se détendre, de ne penser à rien, d’être concentré sur sa respiration en relâchant tous ses muscles…

Je fais intervenir les caresses (sur les seins et les tétons, principalement) au bout d’environ 15 à 30 minutes, une fois le plaisir déjà bien construit. Pour ce qui est des respirations, elles deviennent assez irrégulières et saccadées durant les pics de plaisir. Je reprends les respirations contrôlées après l’orgasme pour repartir de plus belle !

– Concernant les contractions volontaires, le traité d’Anéros dit qu’il est intéressant de faire une contraction anale en même temps qu’une contraction rectale. Pour le coup, je ne comprends pas du tout comment faire ces deux mouvements qui me semblent opposés (l’un pour « pousser », l’autre pour « retenir »).

C’est assez facile à faire… Imaginez que vous poussez tout en fermant votre anus.

– Et bien sûr, le plus gros paradoxe : mettre tous ces conseils en oeuvre tout en essayant de se laisser aller et ne penser à rien !

ça… Ce n’est pas évident, je le concède ! Ce qui marche pour moi, c’est de faire les respirations contrôlées en me focalisant sur les sensations et, au bout d’une vingtaine de minutes, de faire de très très très petites contractions de l’anus ou du sphincter anal (pousser très très très légèrement) et laisser l’orgasme arriver. Une fois le plaisir là, je ne contrôle plus vraiment rien et je reprends les respirations après. Et, 2 ou 3 minutes plus tard c’est reparti pour un tour !

Bien sûr, c’est là la description d’une séance idéale. Parfois cela ne marche pas…
Mais j’ai l’impression que j’y arrive de mieux en mieux ces jours-ci !

Je vous souhaite beaucoup de succès dans votre voyage !