#35906
bzobzo
Participant

quelques petits réajustements du texte au-dessus:

ce corps a besoin de deux sortes de nourriture ici-bas,
les aliments qui assurent sa survie
et le plaisir sexuel qui lui fait goûter à la vie
comme à un cheval qu’on dételle de l’attelage qu’il tire quelques instants
pour lui permettre de galoper librement

s’offrir des ébats, offrir des ébats à ce corps,
c’est le sentir libre sous nous, chevauchant libre comme le vent,
à nous de bien saisir l’occasion, de nous montrer à la hauteur
et de galoper de concert avec lui, serré tout contre lui, faisant un avec lui