#36137
bzobzo
Participant

pendant de longues minutes,
les vagues d’un orgasme d’une ineffable douceur, me traversaient,
caressaient tout mon être,
je feulais, je gémissais, je tremblais
mais des collines mouvante de soie, de velours,
poussaient en moi comme des champignons géants

ma chair est ivre, le moment est toujours somptueux,
quand on chavire de tout son être,
mon corps de lianes dansantes, chorégraphie dans les profondeurs,
le sang et le souffle, s’unissent
l’âme s’offre dans un baiser au ciel,
à l’air libre une fente
invite à plonger toujours plus loin