#36162
bzobzo
Participant

moments ardents, moments d’incroyable intimité, moments solaires,
le baiser de la vie dans la chair,
en moi uni, en moi le masculin et le féminin, réunis,
éveillés et réunis

tant d’arabesques soyeuses et de vibrations cristallines, m’emplissent,
un immense estuaire, un delta,
mes caresses, mes mouvements, mes contractions,
dessinent un épanouissement,
des traits légers dans le ciel

j’ai envie de hurler tellement je me sens plein de bonheur,
il y a quelque chose d’abouti à atteindre brièvement,
se sentir un instant en équilibre sur le bord du monde
avec vue panoramique sur le grand rien du tout en soi-même

il y a eu comme une ouverture,
il y a eu le chas d’une aiguille qui a passé,
on ne l’a pas raté, semble-t-il,
on a entrevu rapidement au-travers, semble-t-il,
on a perçu au loin l’immense brièveté des choses
tandis que nous dérivions sur un calme océan