#36324
bzobzo
Participant

moi qui croyait déjà être loin, bien loin, dans mon cheminement
mais je n’en étais qu’aux hors d’oeuvre, en fait,
les plats de résistance,
commencent seulement maintenant

divine séance encore au lit,
ai éjaculé vers la fin, j’avais l’impression de manquer d’air,
tellement le plaisir semblait prendre toute la place,
la jouissance était tellement intense,
elle semblait tellement me pomper toutes mes forces, toutes mes énergies, tous mes muscles,
tout mon être, en fait,
que je n’en avais plus pour respirer,je haletais, je suffoquais,
je n’en avais cure, j’aurai pu rester en apnée comme cela pendant des minutes encore
comme un yogi de la jouissance