#36589
AvatarRodward
Participant

Bonjour !

Suite à certains événements survenus, je n’ai pas eu beaucoup l’occasion de pratiquer des sessions ces derniers mois …

Cependant hier j’en ai eu l’occasion, après un certain temps sans en avoir fait.

Tout d’abord j’ai réalisé qu’il a fallu un tout petit plus de temps pour que les premières contractions involontaires apparaissent. En général elles arrivent et commencent vite, à peine quelques minutes après avoir inséré l’Aneros, il a juste fallu un tout petit plus ce jour-ci, mais cela m’a fait réaliser que j’avais peut être de la chance qu’elles arrivent aussi vite, contrairement à certains qui ne les ont qu’au bout d’une demi heure environ, pour ma part elles commencent, doucement, mais elles sont là à peine 5-10min après insertion, de ce fait je peux me concentrer sur ma respiration et détente et laisser faire …

Après pas mal de sensations avec l’eupho dans cette session, j’ai eu l’idée et l’envie d’essayer à nouveau hélix. Les sensations étaient différentes, je sentais qu’il était plus gros, prenait plus d’espace, mais ses « coups » étaient plus marqués et ressentis. Cependant les sensations perçues étaient différentes également, j’avais plus l’impression d’être « électrique » et avais beaucoup plus de fourmillement dans le corps, sans forcément de plaisir.

Par ailleurs j’ai réalisé une chose importante je pense pour mon cheminement : Jusque là lorsque le plaisir commençait à monter et à devenir délicieux, j’ai toujours eu un peu tendance à vraiment me concentrer (et presque forcer) sur ma respiration et surtout sur la décontraction (c’est d’ailleurs ce qui m’a permis d’atteindre le seul mini-o tellement prometteur et jouissif que j’ai pu atteindre jusqu’à présent), mais cette fois-ci, j’ai compris que je devais peut être laisser mon corps vraiment prendre le contrôle, le « Do nothing » en effet m’est venu à l’esprit. Ce n’est pas évident au début, mais on comprend petit à petit. C’est particulier en effet, j’ai atteins des hauts pics de sensations différentes, dont une proche de l’étape précédent du mini-o, mais c’est étrange à vivre, on sent littéralement le corps se débrouiller tout seul. Il m’est même arrivé à un moment d’observer les sensations reçues, et j’avoir presque une « demande » de lâcher prise de mon corps, comme si quelqu’un voulait poser notre tête gentiment sur l’oreiller et nous dire de nous reposer, c’était pareil, je sentais que mon corps souhaitais que je lâche et m’endorme presque pendant qu’il faisait le reste. C’était particulier, j’ai senti certains parties de mon corps réagir et s’ajuster tout seul, mon muscle du périnée se contracter légèrement tout seul, presque tout, la respiration, le corps, les muscles, les contractions, tout se mettait en place et s’ajustait tout seul en parfaite autonomie dans ce lâcher prise total du corps.

Vers la fin de la session, j’ai senti une phase « électrique » sur ma prostate, je sentais que le masseur rajoutait du courant régulièrement, ce qui n’était pas désagréable, mais ce courant était hélas statique et n’évoluait pas dans le plaisir, mais je me sentais décontracté, mais vraiment décontracté et totalement relâché. Ce dernier stade a duré presque un quart d’heure, et sentant la stagnation et un petit peu la fatigue, c’est ce qui m’a fait terminer cette session.

Ce matin à l’heure ou j’écris, j’ai étonnement une envie sexuelle assez grande, comparé à cette saison et ces dernières semaines, j’ai l’impression d’avoir rallumé la flamme qui s’était faite un peu petite dû à l’espacement assez grand des sessions, mais je pense avoir franchi une étape, maintenant, ne manque plus que le plaisir, et j’ai assez hâte de recommencer … Mais chaque chose en son temps ! 😉

Bonne journée à tous !

– Rodward