#37016
AndranerosAndraneros
Modérateur

J’ai passé les deux premières semaines de mars avec une bonne rhino-pharyngite comme j’en fais tous les ans 1 ou 2 en période hivernale. Le nez complètement pris et la gorge en feu ont réussi à me procurer un grand repos orgasmique. Depuis c’est reparti et j’ai comme toi l’impression d’être en train de franchir une étape, de vivre une explosion de ma libido. Je viens d’enchaîner trois nuits pendant lesquelles j’ai passé plus de temps à orgasmer qu’à dormir et à être nettement plus agité et vocal que précédemment.

Malheureusement ma femme, dont le système immunitaire est affaibli, vit cette épidémie avec une angoisse compréhensible qui annihile sa libido. Elle a donc été plus gênée qu’enthousiasmée par mes nouvelles réactions même si elle en est très heureuse. Cette situation nous ramène longtemps en arrière, au début de mon cheminement quand nos libidos n’étaient pas accordées, mais avec un état d’esprit très différent. Aujourd’hui elle comprend très bien ce que je vis. Elle m’encourage à me laisser aller sans limite à mes orgasmes et sait qu’elle me rejoindra dès qu’elle aura pu éliminer son angoisse.

Prenez tous soin de vous et de vos proches. Bon chemineent.