#37092
CaktilCaktil
Participant

Ce jeudi 2 avril 2020, j’ai effectué ma 77e session. La meilleure !
Je ne sais pas si c’est dû au confinement (voir le fil de discussion « Vivre nos pratiques en confinement »), mais ces jours j’enchaîne les séances à succès !
La séance No 75 de jeudi passé avait aussi été la meilleure session. Elle n’aura pas occupé cette première place bien longtemps… 😎
Donc, cette 77e session a démarré comme la No 76 de lundi: sur les chapeaux de roues ! C’est la caractéristique de ces deux dernières séances. A peine le stimulateur introduit, les mini-O commencent. Je n’ai plus besoin d’une période de relaxation avec respiration contrôlée. A mon avis, cela est dû aux 3 ou 4 minutes de stimulations A-less que je pratique avant d’insérer le masseur. Je pratique ces délicieux préliminaires en préparant le lit pour la session et pendant que je lubrifie le masseur avec le beurre de karité. Ces Quelques minutes servent aussi à laisser fondre le suppositoire de 3 grammes de beurre de karité que j’ai introduit dans mon corps une fois déshabillé.
Pour cette session, j’ai utilisé le MGX Trident de chez Aneros. A peine inséré, j’ai donc tout de suite savouré des mini orgasmes qui se sont assez rapidement transformés en dry-O de bonne intensité. Je commence toujours mes séances en étant couché sur le côté droit. Après un certain temps je me suis mis sur le dos et c’est là que les choses sérieuses ont commencé !
Les vagues de dry-O vont se succéder les unes après les autres, sans que j’ai besoin de faire quoi que ce soit. Ces orgasmes ont une intensité incroyable. Toute les frustrations que j’ai pu avoir depuis le début de mon cheminement sont oubliées, balayées. Il y a à peine 10 ou 20 secondes de répit entre la fin d’un dry-O et le suivant ! En plus, ce qu’il faut savoir, c’est que ces orgasmes durent plusieurs minutes… en fait tant que je me caresse les seins et les tétons le plaisir de l’orgasme perdure… Avec plus ou moins de contractions involontaires et de frémissements de tout mon corps. C’est juste une question d’endurance ! Mes orgasmes se terminent car je n’ai plus la force de continuer à les ressentir. Mes abdominaux participent activement et doivent se reposer de temps en temps… En plus, le plaisir ressenti durant les 2 ou 3 minutes que dure l’orgasme n’est pas linéaire… il augmente jusqu’à la fin ! Et, oui… l’orgasme suivant est plus fort… Et ainsi de suite ! Mais quelle extraordinaire séance !!
Mon plaisir est toujours centré sur la prostate, mais il se diffuse de plus en plus loin dans mon corps. Je commence à le ressentir aussi dans mon torse, mes cuisses et même mon palais ! Je profite aussi de cette session pour valider le Point No 55 de la carte au trésor.
Depuis deux session, s’ils ne se produisent pas tout seuls, j’arrive aussi à déclencher des dry-O sur commande ! Il me suffit d’alterner les poussées rectales et les contractions anales et, en très peu de temps, un dry-O se développe !
Bref, je fais des progrès rapides et très agréables !
Ces masseurs de prostate sont comme des instruments de musique et je commence à bien en savoir jouer. Fini les gammes et les exercices, place aux symphonies !
Bon cheminement à tous et prenez soin de vous !