20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 97)
  • Auteur
    Articles
  • #35719
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour,

    J’aimerais vous faire part de mon parcours à la recherche de l’orgasme prostatique jusqu’à aujourd’hui. De ma satisfaction et d’une légère inquiétude aussi.

    J’ai entendu parler des masseurs prostatique d’Aneros au mois d’août 2019 et le 15 août j’ai effectué ma première séance au cours de laquelle je n’ai fait qu’entrevoir le plaisir potentiel qu’il est possible d’atteindre avec sa prostate. C’était un peu comme si j’avais aperçu les fastes d’une fête se déroulant dans une partie éloignée d’un château, mais sans pouvoir entrer dans la salle et y participer. Mais c’étaient quand même des débuts prometteurs, je me réjouissais de progresser.

    Au cours de ma cinquième session, onze jours après la première, j’ai pu entrer dans la salle du château où se tenait la fête et j’ai ressenti le meilleur plaisir sexuel de toute ma vie. Il était différent du plaisir traditionnel procuré par le pénis, plus diffus peut-être, mais aussi bon. Mais ce qui était extraordinaire, c’était justement l’absence de période réfractaire qui fait que pendant environ une heure et demi j’ai ressenti une succession d’orgasmes qui arrivaient toutes les dix minutes et qui étaient légèrement plus intenses au fur et à mesure qu’ils survenaient. Quel plaisir exquis ! C’était tellement bon que j’en riais en même temps que j’en jouissais ! J’ai su à ce moment que ces dispositifs en plastique fonctionnaient vraiment.

    Au rythme d’environ deux séance par semaine, j’ai continué la recherche du plaisir intense décrit sur ce forum et sur le forum d’Aneros. Il y avait des hauts (9e, 12e et 16e sessions, par exemple qui étaient magnifiques) et des bas (24e et 29e sessions, totalement ratées, pas la moindre sensation…) et pas mal de séances que j’ai qualifié de « standard », c’est-à-dire avec pas mal de plaisir procuré par deux ou trois orgasmes prostatiques plus ou moins intenses. J’avais de temps en temps des contractions involontaires ou de petits spasmes des jambes et des abdominaux, mais pas à chaque fois.

    Après avoir résisté à me procurer un orgasme traditionnel durant les premières séances, dans le but de ne pas perturber le rewiring, j’ai pris la mauvaise (?) habitude de terminer la plupart de mes sessions avec une éjaculation. En effet, j’avais considéré que le rewiring était en bonne voie, vu le plaisir ressenti. J’ai même réussi une fois à synchroniser l’orgasme pénien avec une contraction prostatique pour mon plus grand plaisir.

    Au cours de mes séance, j’essayais d’appliquer les recommandations du traité d’Aneros. Le plus difficile pour moi étant de ne pas avoir d’attentes… Que c’est dur ! Surtout après une session ayant procuré beaucoup de plaisir, il est difficile de ne pas attendre la même chose pour la suivante… J’ai découvert le plaisir procuré par les caresses sur les seins et plus particulièrement les tétons. Pour moi, ces effleurements sur les tétons agissent vraiment comme des déclencheurs ou des amplificateurs de sensations orgasmiques. J’ai probablement aussi mieux compris le plaisir féminin en m’imaginant plusieurs fois être une femme en train de faire l’amour. J’ai aussi commencé à pouvoir ressentir du plaisir provenant de la prostate ou de la région anale sans utiliser de masseur, juste en contractant plus ou moins les sphincters et les muscles adéquats. Bref, je faisais des progrès la plupart du temps mais je stagnais aussi pendant certaines périodes. Je m’estimais chanceux d’avoir ressenti un plaisir intense des la 5e session, mais ces derniers temps, je me sentais frustré de ne pas arriver à franchir un palier, tout en sachant très bien que la progression dans la recherche de ce type de plaisir est faite de stagnations et même parfois de recul. J’avais d’ailleurs répondu en ce sens à un post de Madjek sur ce forum : (https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/demande-de-conseils#post-35363).

    Donc, depuis environ un mois et demi, j’étais frustré de ne pas arriver à enfin ressentir ce plaisir que je sentais tout proche, ce plaisir encore meilleur que celui que j’avais déjà ressenti. OK, j’avais déjà ressenti de meilleurs orgasmes que les traditionnels, mais je savais et je sentais qu’il y avait encore mieux. J’en étais arrivé à presque m’ennuyer au cours de mes sessions qui devenaient de plus en plus courtes. J’étais passé de séances de deux heures à des durées d’environ 50 minutes pour les deux ou trois dernières.

    Et puis est arrivé la 50e session… quatre mois et quatre jours après la première…

    Je n’en attendais pas grand-chose, je m’étais dit qu’il n’y avait pas de raison que cette 50e session soit mieux juste parce que c’était la 50e… Pas d’attentes, donc…

    Et j’ai franchi le palier !
    Sur la forme, cette session n’était pas très différente des autres séances qui donnaient de bons résultats : une succession d’orgasmes prostatiques qui se succèdent les uns après les autres. Mais cette fois-ci, le plaisir était incroyablement intense, les contractions involontaires étaient plus nombreuses et plus fortes qu’auparavant et les spasmes du corps plus marqués. Mon dieu que c’était bon ! J’ai dû mettre fin à la séance au bout de deux heures car j’avais des obligations, mais j’aurais pu continuer comme ça pendant toute la journée probablement ! A plusieurs reprises dans la session, je me suis fait la réflexion que c’était fini et que j’avais vécu le plus beau moment de ma vie sexuelle, et ça repartait de plus belle… Il m’était très facile de déclencher les vagues d’orgasmes, juste en me reconcentrant sur la respiration et en relâchant les muscles. C’était automatique, respirations + décontraction = orgasmes. Et, ce qui était génial, c’est qu’à chaque vague d’orgasmes, le plaisir était plus intense…

    Comme je devais mettre fin à la session, Je suis passé sous la douche et me suis procuré un super-T en réussissant à faire coïncider l’orgasme traditionnel avec une contraction orgasmique de ma prostate. Au début de l’orgasme, mon sperme a coulé en continu avant que les contractions ne le fassent jaillir par saccades. C’était super bon !

    Jusqu’ici, tout va bien. Mais je suis aussi un peu inquiet…

    Le soir même, encore stupéfait par le résultat de cette 50e session, j’étais toujours excité et, sans utiliser de masseur, je me suis procuré le deuxième orgasme traditionnel de la journée avant d’aller me coucher et j’ai remarqué que mon sperme était légèrement rosé. Cela indique la présence de sang. Cela m’était déjà arrivé il y a une trentaine d’années après un week-end où je m’étais beaucoup masturbé. J’ai donc mis cette présence de sang à la stimulation importante de la prostate, mais j’aimerais savoir si cela vous est déjà arrivé ? Faut-il s’inquiéter ? Faut-il consulter un médecin ? Merci à l’avance pour vos réponses.

    #35721
    filoufilou
    Participant

    Bonjour Caktil
    A te lire je pense que tu es un sacré veinard de la rapidité à laquelle tu progresses dans le plaisir du massage de la prostate. Ce fût beaucoup plus laborieux en ce qui me concerne. l’âge sans doute! Oui c’est un plaisir fabuleux, bien plus que l’orgasme du pénis, et qui se renouvelle à l’envie dans une même séance. Je plains sincèrement ceux qui ne connaissent pas ce plaisir!
    J’ai eu moi aussi ce que tu mentionnes. Une fois. J’ai fait un break d’une dizaine de jours et tout est rentré dans l’ordre et n’est plus réapparu bien que parfois j’ai rudoyé ma prostate qui s’obstinait à rester muette au début de mon parcours. Pas d’inquiétude donc. bien sur si cela persiste une consultation s’impose.
    Beaucoup de plaisir.

    #35725
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonsoir @caktil. Votre message me remplit de joie. Il y a à peine 1 mois vous disiez à @madjek :

    Ce qui me rapproche de toi, c’est aussi ce sentiment de frustration de ne pas atteindre les sommets de plaisir décrit ici ou sur le forum Aneros. Et comme toi, j’ai le sentiment que le palier suivant est tout proche ! L’Orgasme avec un grand « O » !

    Aujourd’hui vous ouvrez un nouveau fil de discussion sous le titre « Heureux » dans lequel vous écrivez :

    Je n’en attendais pas grand-chose, je m’étais dit qu’il n’y avait pas de raison que cette 50e session soit mieux juste parce que c’était la 50e… Pas d’attentes, donc…
    Et j’ai franchi le palier ! (… )
    cette fois-ci, le plaisir était incroyablement intense, les contractions involontaires étaient plus nombreuses et plus fortes qu’auparavant et les spasmes du corps plus marqués. Mon dieu que c’était bon ! (… ) A plusieurs reprises dans la session, je me suis fait la réflexion que c’était fini et que j’avais vécu le plus beau moment de ma vie sexuelle, et ça repartait de plus belle… (… ) ce qui était génial, c’est qu’à chaque vague d’orgasmes, le plaisir était plus intense…

    Il me semble bien que vous nous décrivez « L’Orgasme avec un grand « O » ! , ou plutôt une succession d’orgasmes avec un « O » de plus en plus grand.Vous venez de valider l’étape 49 de la carte au trésor. Je suis persuadé que vous sentez déjà en vous que ce palier est la première expérience d’une nouvelle phase de votre cheminement.

    Je suis passé sous la douche et me suis procuré un super-T en réussissant à faire coïncider l’orgasme traditionnel avec une contraction orgasmique de ma prostate.

    L’expérience simultanée des deux sources de jouissance est la marque caractéristique du vrai super T. L’écoulement de votre sperme en continu est le résultat de l’état d’excitation extrême de votre prostate qui est devenue hyperactive sous l’effet de la stimulation du masseur au point de libérer, en plus de cette première émission remarquable, une éjaculation puissante et abondante. Ce final grandiose confirme votre nouvelle maîtrise.

    Votre inquiétude est normale mais ne doit en aucun cas se transformer en panique. Selon la description que vous faites de votre session vous n’avez à aucun moment « forcé » les mouvements du masseur sur la prostate. Vous n’avez utilisé que les mouvements réflexes du corps. En revanche votre prostate a été secouée par des contractions proportionnellement très fortes, beaucoup plus fortes que ce à quoi elle s’était adaptée jusqu’à maintenant. De ce point de vue je partage l’avis de @filou. Un peu de repos et tout devrait rentrer dans l’ordre. En cas de doute n’hésitez pas à consulter votre médecin ou votre urologue.

    Soyez prêt à croiser d’autres tempêtes dans vos futures explorations prostatiques. L’échelle qui mesure l’intensité de votre jouissance vient d’être modifiée. Vous étiez en haut de l’ancienne configuration, vous êtes aujourd’hui en bas de la nouvelle… Bon cheminement @caktil.

    #35734
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour @filou et @Andraneros,
    Merci pour vos réponses qui me rassurent un peu. Je vais bien sûr consulter mon médecin si le phénomène persiste.
    Je suis beaucoup plus heureux d’avoir franchi une étape de la fameuse carte au trésor qu’inquiet pour mon état de santé.
    Je posterai dans ce fil de discussion mes prochaines aventures « à la poursuite de l’orgasme avec un grand O ».
    Je sais qu’il est possible de vivre des états de jouissance encore meilleurs (super-O, orgasme du corps entier, etc.), mais même si mes prochaines séances se résument à n’avoir « que » le niveau de plaisir ressenti lors de cette 50e session, je serai extrêmement content.
    Bon cheminement à vous aussi !
    Au plaisir de vous lire.

    #35773
    Avatartatepro
    Participant

    Bonjour
    Je tiens à te rassurer quant à ces émissions de sperme anormalement rosée
    Après une longue session j’ai également constaté des traces de sang il y a quelques années dans mon precum et ce après une séance dite normale. Probablement aussi inquiet que toi j’ai laissé ma « châtaigne » au repos une bonne semaine, ça ne s’est plus jamais reproduit, pas de panique donc tout devrait rentrer dans l ordre après une période de calme. Une fois cette période frustrante passée, tu devrais pouvoir reconquérir ton terrain de jeu.
    D après ce que j ai pu lire de tes propos tu sembles être un sacré veinard malgré cette mésaventure, après plusieurs années de pratique mes progrès sont très timides mais les séances sont toutefois sources de plaisir et de découverte, je ne me frustre pas de ces expériences non abouties et me dit à chaque session que je ne peux que progresser.
    Je te souhaite un bon retour au 7eme …. en espérant que moi aussi un jour j arrive à prendre l ascenseur sans qu il ne tombe en panne au 5ème 😤
    Bonnes fêtes à tous !

    #35781
    CaktilCaktil
    Participant

    Merci tatepro pour ces propos rassurants.
    Je me sens effectivement privilégié dans mon cheminement à la recherche de l’orgasme prostatique ! Quand je lis certains témoignages dans lesquels des années se passent sans succès significatifs avant d’obtenir des résultats, je me dis que je n’aurais très probablement pas eu la même patience.
    Pour ce qui est de la pause… J’y suis obligé, de toute façon, car je passe par une période de toux… Je ne sais pas si d’autres ont essayé d’utiliser un masseur de prostate en toussant… Mais ça ne marche pas très bien 🙃.

    Bonne année 2020 à tous, je vous souhaite plein succès dans vos démarches !

    #36424
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour,
    Je voulais vous faire part de mes progrès sur la voie du plaisir prostatique. Tout d’abord, je n’ai plus eu le souci d’avoir du sang dans mon sperme, je suis donc rassuré sur ce point.
    J’ai fait douze sessions depuis ma 50e séance du 19 décembre décrite ci-dessus au cours de laquelle j’étais arrivé à un nouveau palier. Et ce qui est bien, c’est que je suis resté à ce nouveau niveau de plaisir, il n’y a pas eu de régression.

    La 52e session a été l’occasion de vérifier si je restais à ce nouveau palier avec un autre stimulateur que celui utilisé pendant la fameuse 50e (Helix Trident). J’ai donc testé avec l’Eupho Trident et ai pu vérifier que la qualité du plaisir ne dépendait pas du modèle de masseur, j’étais rassuré sur ce point.

    J’ai été ensuite obligé de faire une pause durant deux semaines pour cause de toux. Je ne sais pas si vous avez déjà expérimenté ce phénomène, mais la toux et les masseurs prostatiques ne font pas bon ménage… 

    La 54e séance a amené deux petits « plus ». Premièrement j’ai l’impression de pouvoir agrandir la zone où le plaisir est ressenti, c’est-à-dire maintenant toute la zone du bassin avec un plaisir plus intense et très bref dans la zone de la prostate, comme des piqures de plaisir…
    Et deuxièmement c’est la première fois que je sens le masseur, le MGX Trident cette fois-ci, faire des va-et-vient dans mon rectum, le mouvement est plus ample que d’habitude et j’ai cette impression qu’il me fait l’amour, comme j’ai pu le lire ici ou là dans des forums. C’est très agréable.

    La 56e session a été très agréable avec quelques sensations nouvelles comme des frissons dans la région du périnée et de l’anus ainsi que de la chaleur dans cette même région. A un moment, il m’a semblé bien sentir ma prostate vibrer et quelques brefs pics de plaisir un peu plus forts se sont produits. Je me fais la réflexion que même si je n’ai pas d’autres progrès dans le futur, je suis vraiment content du niveau de plaisir déjà atteint.

    Je fais aussi quelques progrès dans les séances sans stimulateur qui semblent être également se situer à un nouveau palier. Mais je pratique rarement et, surtout, de façon très brève, environ pendant 5 minutes.

    Depuis trois ou quatre séances, quand j’ai une érection, je n’hésite plus à me caresser aussi le pénis, ce qui déclenche de très agréables contractions orgasmiques dans la région prostatique juste après l’arrêt des stimulations sur mon sexe. A plusieurs moments au cours des dernières séances, j’ai ressenti de brefs pics de plaisir encore plus intense. Je sens que je me rapproche d’un autre palier. Certains des orgasmes dernièrement ont duré assez longtemps, je n’ai pas mesuré mais j’estime cette durée à 12 à 20 secondes.

    La 60e session a été plus ou moins improvisée, l’idée m’en étant venue au réveil dimanche matin. Et comme cette séance était spontanée, j’ai eu l’envie d’utiliser un stimulateur que je n’utilise pas souvent l’Ultra P-Spot Massager de chez Malesation. Ce qui est nouveau dans cette séance, c’est l’intensité du plaisir qui est un peu plus élevée que d’habitude. Je ressens ce plaisir dans une zone plus étendue aussi. Il n’est plus seulement localisé à ma prostate mais je le sens maintenant dans tous le bassin et aussi au niveau du pénis. J’ai également eu des moments avec des contractions involontaires et des frémissements au niveau des cuisses. J’ai aussi ressenti de la chaleur au niveau de l’anus et des testicules, c’est très agréable… J’ai aussi ondulé en étant couché sur le côté, cela provoque des variations dans le plaisir ressenti qui sont très agréables. A nouveau, entre chaque vague d’orgasmes prostatiques, le fait de remplir au maximum ou de vider au maximum mes poumons provoque un « presque orgasme » super jouissif…
    Ce dimanche matin, j’ai eu l’impression d’être un virtuose de la vibration sur ma prostate, j’arrive à trouver la bonne force de contraction pour ressentir un plaisir intense qui se termine par de fortes contractions très jouissives ! Une des clés du succès est peut-être que je n’attendais rien d’extraordinaire de cette session…

    62e session, dernière séance en date (jeudi 13 février 2020), Waouh ! Quelle séance !!

    Il y a un changement majeur dans mon protocole de lubrification. Jusqu’à cette date, j’avais toujours utilisé un lubrifiant à base de silicone (ou d’eau pour l’Ultra P-Spot Massager qui est recouvert de silicone). Pour cette 62e session, j’ai utilisé du beurre de karité. Il y avait déjà un moment que j’étais curieux à propos de ce lubrifiant naturel. Et après avoir lu un énième témoignage positif sur le beurre de karité sur le forum (spécifiquement la 9e séance de verslesetoiles). J’ai donc commandé un moule pour 6 suppositoires de 3 g et 40 g de beurre de karité. Donc je me suis enfilé un suppo de 3 g puis j’ai enduit l’Helix Trident de beurre de karité pour l’insérer quelques minutes après le suppo.
    Au bout d’une vingtaine de minutes, les orgasmes prostatiques se sont enchainés les uns après les autres, chaque fois un peu meilleurs, c’était incroyable ! En ajoutant les caresses sur le corps, les seins et les tétons et en visualisant des scènes érotiques dans ma tête, le plaisir est grandement augmenté. Certaines contractions orgasmiques durent très longtemps, dans les quinze à vingt secondes ! C’est vraiment le MEILLEUR plaisir sexuel que j’ai jamais ressenti !! Durant mes orgasmes je gémis, remercie à nouveaux la sainte trinité ! (Ma prostate, Dieu et L’Helix ).
    Les contractions involontaires se transforment en contractions rythmiques typiques des orgasmes, avec le plaisir intense qui va avec. Je sens à quelques reprises l’Helix bouger pas mal d’avant à arrière. Au bout d’un moment, quand je sens l’orgasme arriver, je caresse mon pénis en érection et « edge » un petit peu. Le plaisir prostatique qui suit ces caresses est divin. Les vagues d’orgasmes se suivent environ toutes les dix minutes, et bien sûr le plaisir est chaque fois un peu meilleur.
    C’était de loin ma meilleure séance jusqu’à présent ! Je vais garder cette méthode de lubrification qui a sans doute beaucoup contribué au succès de la session. Vive la lubrification K !

    #36427
    verlesetoilesverlesetoiles
    Participant

    Bonjour @Caktil

    La description de ton cheminement est passionnante et je me réjouis d’avance de vivre ce que tu as découvert lors de ta 50ème séance.

    En effet, le beurre de karité fut une vraie révélation pour moi. Simple, naturel, bio, bref que du bon. Une qualité de lubrification qui tient aussi très bien dans le temps. Seul inconvénient, les draps parfois avec des petites traces grasses après une séance mais c’est anecdotique.

    Pour ma part j’utilise la technique améliorée décrite par @Andraneros pour le façonnage. Je prends une seringue (5ml) dont je coupe le bout et qui me permet de façonner des petits suppositoires que je congèle. Je varie la quantité entre 3gr et 5gr selon la durée de la séance prévue. Il m’arrive aussi parfois, pour de petites séances imprévues de ne pas utiliser les suppositoires et simplement d’enduire le masseur avec le beurre de Karité. Il est déjà très mobile comme ça.

    Chose drôle à noter, comme j’utilise aussi le beurre de karité pour mes mains et mon visage et que celui-ci a une petite odeur, lorsque ma femme le sent, elle a envie de me sauter dessus 🙂

    #36431
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    @caktil j’adore lire :

    Waouh ! Quelle séance !!

    Au bout d’une vingtaine de minutes, les orgasmes prostatiques se sont enchaînes les uns après les autres, chaque fois un peu meilleurs, c’était incroyable ! 

    Les contractions involontaires se transforment en contractions rythmiques typiques des orgasmes, avec le plaisir intense qui va avec.

    Tu disais à @madjek il y a 4 mois :

    j’ai le sentiment que le palier suivant est tout proche ! L’Orgasme avec un grand « O » ! Le plaisir que j’éprouve ces jours est le meilleur plaisir sexuel que j’aie jamais eu, mais je sais qu’un jour ou l’autre je franchirai l’obstacle, je trouverai la clé pour un orgasme encore supérieur.

    Tu nous disais il y a 2 mois dans ton message d’ouverture :

    le plaisir était incroyablement intense, les contractions involontaires étaient plus nombreuses et plus fortes qu’auparavant et les spasmes du corps plus marqués. Mon dieu que c’était bon ! (… ) A plusieurs reprises dans la session, je me suis fait la réflexion que c’était fini et que j’avais vécu le plus beau moment de ma vie sexuelle, et ça repartait de plus belle…

    Je suis convaincu que tu pourrais écrire les mêmes mots aujourd’hui après avoir à nouveau vécu :

    vraiment le MEILLEUR plaisir sexuel que j’ai jamais ressenti !!

    Ai-je tort ?

    Je suis heureux que le beurre de karité ait joué son rôle pour renforcer les effets de ta progression vers le super O’. Je suis impatient de lire ce que vont te donner tes prochaines sessions sans masseur («  A-less »).

    Je sens à quelques reprises l’Helix bouger pas mal d’avant à arrière.

    Ce mouvement correspond à des contractions anales profondes qui, en bloquant la butée périnéale contre la peau qui résiste, font basculer le masseur vers l’avant et ajoutent ainsi une stimulation supplémentaire sur la prostate. Ta musculature est devenue très puissante et te permet de bénéficier de tout le potentiel de ton masseur.

    Bon cheminement @caktil.

    #36448
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour @verlesetoiles,
    Je trouve aussi que ton cheminement est très intéressant. Les séances sont décrites avec beaucoup de détails. J’ai aussi écrit ce qui se passe dans chacune de mes séances, avec plein de détails (date, heure, durée, masseur utilisé, jours d’abstinence, etc.) mais je ne vais donner ici que le résumé des sessions les plus marquantes.
    Je dois dire que je suis aussi envieux de la relation privilégiée que tu as avec ta femme en ce qui concerne ton cheminement. Pour ma part, ma femme est seulement au courant de mes séances mais n’est pas du tout intéressée à y participer. Il faut dire qu’elle n’a jamais été très active au point de vue sexuel, hélas… Elle m’a avoué ne jamais avoir eu un orgasme ! Même avec la masturbation. J’ai beau avoir essayé de lui en procurer un, je n’ai jamais réussi. Cela fait maintenant plusieurs années que nous n’avons plus fait l’amour, elle a toujours une excuse pour éviter des relations sexuelles. Quand j’ai découvert ces jouets merveilleux que sont les masseurs prostatiques, je lui ai dit que j’avais ressenti un plaisir extraordinaire et je lui ai acheté un stimulateur clitoridien (un satisfyer) en espérant pouvoir lui procurer enfin un orgasme, mais elle a aussi des excuses pour ne pas essayer. Je garde espoir d’arriver un jour à la décider à utiliser ce jouet. Il faut que je découvre pourquoi elle est si peu attirée par le sexe… Mais ce n’est pas facile.
    Je te souhaite le meilleur des voyages sur ce chemin passionnant du plaisir prostatique !

    #36449
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour @Andraneros,

    Ai-je tort ?

    Tu n’as pas tort !
    J’ai l’impression de me répéter en disant que j’ai ressenti le meilleur plaisir sexuel de toute ma vie, mais c’est pourtant vrai !
    Au cours de plusieurs sessions, j’ai ce sentiment d’avoir éprouvé le meilleur des plaisirs. Comme il y a une progression dans l’intensité de ce plaisir, je suis sûr que je vais encore et encore me répéter !
    Sur mes 63 séances, il y en a eu 21 au cours desquelles j’ai obtenu le meilleur plaisir sexuel de ma vie… Cela fait quand même 33%… Un tiers des séances ! Je suis extrêmement content. Et, en plus, les autres séances sont aussi très agréables. En fait, je viens de vérifier, il n’y a eu que 10 séances que je qualifie de ratées. C’est à dire des sessions où il ne s’est presque rien passé d’agréable.
    Bref, je me sens chanceux d’avoir eu ce parcours jusqu’à présent et je sais que je suis en chemin vers encore plus de plaisir!

    #36491
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour,
    Voici un petit résumé de ma 65e session qui a été une séance extraordinaire !

    Insertion d’un suppositoire au beurre de karité après une à deux minutes de décongélation. Pendant que le suppositoire fond lentement dans mon rectum j’enduis généreusement de beurre de karité l’Helix Trident. Je joue un petit moment à l’entrée de mon anus avec le masseur, c’est vraiment bien agréable…
    J’ai instantanément les bonnes sensations, c’est-à-dire la ligne de base de plaisir à chaque respiration contrôlée. Très vite je sens des contractions involontaires arriver. Et, pratiquement deux minutes après insertion, j’éprouve déjà un premier mini-O ! La suite de cette séance est très simple… Une succession d’orgasme plus intenses les uns que les autres, arrivant par vague, dès qu’un se termine le suivant s’annonce ! Parfois les orgasmes se chevauchent, provoquant dans ces moments un plaisir orgasmique continu. Pour la première fois j’ai ressenti un plaisir sexuel de type « juste avant l’éjaculation », donc fort, intense et incroyablement jouissif et satisfaisant pendant plusieurs minutes !! Je n’ai pas chronométré, mais j’estime la durée de ce plaisir à une ou deux minutes !! Vraiment !! Et c’est arrivé plusieurs fois durant cette session qui est vraiment à mettre au sommet de toutes les séances que j’ai pu avoir jusqu’à présent. J’ai bien sûr eu des contractions involontaires qui ont été très fortes et qui ont provoqué un plaisir incroyable. Des frémissements des jambes et du torse et des contractions aussi dans la zone abdominale. J’ai à nouveau rit à la fin d’une vague d’orgasmes, sachant que la vague suivante allait arriver tout de suite et que le plaisir y serait encore meilleur. C’est génial, il n’y a qu’à reprendre une respiration contrôlée pour que les orgasmes se déclenchent ! J’essaie plusieurs fois d’élargir la zone dans laquelle je ressens le plaisir et j’y arrive plus ou moins.
    J’ai de nouveau imaginé être une femme en train de faire l’amour, j’ai ressenti son plaisir d’être pénétrée, sa jouissance à ressentir ce membre dur dans son vagin, son plaisir à entourer et à presser sur ce délicieux intrus. Et le plaisir que j’ai ressenti, je l’ai comparé au plaisir féminin. Je n’en sais rien, en fait. Mais j’ai quand même l’impression de mieux savoir ce que peut ressentir une femme pendant une pénétration et quel plaisir elle peut ressentir.
    Je ne sais pas si on peut appeler certains des orgasmes que j’ai eu dans cette session des super-O, mais pour moi, c’en étaient. C’étaient les orgasmes les plus intenses et les plus longs que j’ai jamais eu. Je considère, vu la qualité et la longueur de ces orgasmes que c’étaient des super-O. Il y a vraiment eu une différence dans l’intensité et la longueur du plaisir ressenti ! Et ce plaisir je l’ai ressenti pendant 2 heures et vingt minutes ! Je vais très probablement rire de moi dans le futur, quand de vrais super-O se produiront… Mais pour aujourd’hui, je me dis que j’ai eu quelques super-O pendant cette séance. Ces masseurs sont d’une efficacité !! Je vais continuer à utiliser l’Helix Trident pour les prochaines sessions, il me procure de trop bonnes sensations.
    Pour une fois, je ne termine pas avec une éjaculation traditionnelle. J’ai envie d’arriver à séparer ces deux sortes de plaisir. Cette fois, il m’est relativement facile de ne pas me masturber en fin de session car j’ai eu tellement de plaisir que je suis repu. En plus ça me permet de ressentir à nouveau cet état de bien-être extraordinaire qui suit une séance Aneros sans conclusion « classique ».

    #36494
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Voilà un message qui me comble de bonheur @caktil !
    C’était des super O’s. Le super O’ ne correspond pas à une définition académique précise et inscrite dans me marbre pour l’éternité et pour tout le monde. Un super O’ est un orgasme significativement plus intense, plus long, plus profond, plus satisfaisant que ce que tu connaissais avant de t’engager dans la voie du développement de tes capacités orgasmiques.
    C’étaient des super O’s et ta progression me rend confiant que tu vivras des orgasmes encore meilleurs très bientôt.

    Comme nous tu prends conscience que tu n’as plus besoin d’éjaculation pour être profondément satisfait après une session. Tu es désormais libre de choisir les occasions de tes éjaculations. Tu deviens le maître de ton énergie sexuelle.

    Heureux, heureux, heureux… mais plus du tout inquiet, non ?

    Bon cheminement @caktil.

    #36507
    CaktilCaktil
    Participant

    C’étaient des super O’s et ta progression me rend confiant que tu vivras des orgasmes encore meilleurs très bientôt.

    Effectivement @Andraneros, je suis tout à fait d’accord avec toi, j’ai aussi cette perception en ce qui concerne mon cheminement.

    Heureux, heureux, heureux… mais plus du tout inquiet, non ?

    Absolument ! Très heureux et plus du tout inquiet !

    Merci pour ton accompagnement, bon cheminement à toi aussi.

    #36534
    SophiAirSophiAir
    Participant

    Bonjour @caktil,

    J’ai de nouveau imaginé être une femme en train de faire l’amour, j’ai ressenti son plaisir d’être pénétrée, sa jouissance à ressentir ce membre dur dans son vagin, son plaisir à entourer et à presser sur ce délicieux intrus. Et le plaisir que j’ai ressenti, je l’ai comparé au plaisir féminin. Je n’en sais rien, en fait. Mais j’ai quand même l’impression de mieux savoir ce que peut ressentir une femme pendant une pénétration et quel plaisir elle peut ressentir.

    Que cette sensation est bonne. Tu pourras voir dans mes différents anciens posts comment cette sensation a été de plus en plus présente pour moi. Et comment, elle s’est imposée à moi, même sans Aneros.
    Aujourd’hui, je suis très réceptive à n’importe quel stimuli : visuel, sonore (la voix profonde d’un homme), tactile. Cette pratique m’a libérée et me permet de vivre des plaisirs et des orgasmes totalement féminins.
    Bonne route @caktil

    #36839
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour @SophiAir,
    Oui, cette sensation est effectivement très bonne. Non seulement elle nous permet de mieux comprendre le plaisir féminin (je pense), mais elle nous permet aussi de vivre des moments incroyables !
    Bonne route à toi @SophiAir

    #36840
    CaktilCaktil
    Participant

    Mes derniers progrès sur la vois du plaisir prostatique, « pris en otage » !

    Depuis ma 65e séance qui a été extraordinaire, j’ai eu la chance d’en faire quelques autres avec autant de succès. Jeudi 5 mars, j’ai fait ma 69e session qui a été la meilleure jusqu’à aujourd’hui (j’ai fait la 71e ce matin), celle où le plaisir a été le plus intense. Un nouveau phénomène est apparu durant cette séance : des micro contractions involontaires très rapides. J’ai déjà eu des contractions involontaires, mais là, c’était différent, elles étaient plus petites et plus rapides. Elles semblaient partir dans tous les sens. C’était incroyablement jouissif ! Chaque micro contractions était aussi un micro orgasme et au bout d’environ une minute, ces micro orgasmes se sont transformés en un magnifique orgasme prostatique.
    Durant ma 65e session, je me posais la question « est-ce que ce sont des super-O ? ». Je n’en étais pas sûr. Eh bien, au cours de cette 69e séance j’ai décidé que c’étaient des super-O ! En tout cas pour moi… Je n’ai pas encore d’orgasmes du corps entier, mais la zone dans laquelle je perçois du plaisir s’est étendue. Avant les sensations orgasmiques étaient centrées sur la région de la prostate et maintenant il m’arrive de ressentir ce plaisir du bassin jusqu’au torse. Les orgasmes deviennent presque trop intenses !

    J’ai aussi été « pris en otage » par mon masseur. Je m’explique…
    Au bout d’un moment, j’ai décidé de retirer le masseur, considérant que la session était terminée. Je me suis tourné sur le côté droit pour l’enlever et une nouvelle vague d’orgasme est arrivée. Je ne peux pas arrêter maintenant ! Je suis resté plus d’un quart d’heure à orgasmer avant de pouvoir me décider à retirer le dispositif ! Alors que je commence à doucement tirer le masseur hors de mon rectum je perds la motivation et le laisse retourner tout seul se loger contre ma prostate… AH LA LA que c’est bon !!! Sentir le masseur retourner se positionner juste là où il faut en glissant délicatement dans mon rectum est une sensation absolument divine ! Et quand il se retrouve juste contre ma prostate, il déclenche un orgasme hyper jouissif ! Je recommence juste après la fin des contractions orgasmiques : je le retire un peu et le lâche… WOW que c’est bon !!! Je le sens glisser, retourner se lover juste là où ça fait du bien, mais que c’est bon et Bam ! nouvel orgasme. Je n’arrive pas à l’enlever, c’est trop bon. Je recommence et recommence jusqu’à ce que j’arrive à trouver assez de volonté pour retirer mon masseur complètement. Je regarde l’heure : trente minutes de « prise en otage » pendant lesquelles j’ai eu les meilleurs orgasmes de cette séance !! J’avais déjà été « pris en otage » lors de ma 22e séance, en octobre dernier, quand je n’avais pas eu assez de volonté pour retirer le masseur et j’avais obtenu dix minutes d’orgasmes supplémentaires, mais à cette époque, je n’avais pas joué avec le masseur en le retirant et en le laissant reprendre sa place.

    Sinon, j’ai aussi fait des progrès dans les séances Aless. Chaque palier franchi avec un masseur se répercute sur les séances sans masseur. Généralement je pratique juste avant de dormir, couché à côté de ma femme. Je dois donc être discret, ce qui limite probablement mon plaisir. Mais ce sont des moments très agréables. La dernière fois, dimanche passé, j’ai eu des mini-O pendant une quinzaine de minutes et, ce qui est nouveau et très surprenant, après avoir arrêté les contractions, pensant pouvoir doucement glisser dans le sommeil, j’ai eu une deuxième vague de mini-O qui se sont en quelque sorte imposés à moi, sans que je ne fasse quoi que ce soit. Ce phénomène a aussi duré une quinzaine de minutes.

    Le plus fou dans l’histoire, c’est que je sais que je n’ai pas encore atteint le sommet de l’échelle du plaisir. Je ne peux que progresser !

    Bon cheminement à tous.

    #36843
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    @caktil Chaque nouvelle étape dont tu viens témoigner sur le forum m’apporte un moment de bonheur.
    Je ne peux que répéter ce que je disais le 21 février dernier :

    C’étaient des super O’s et ta progression me rend confiant que tu vivras des orgasmes encore meilleurs très bientôt.

    Tu décris une nouvelle réaction de ton corps aux stimulations de ton masseur :

    des micro contractions involontaires très rapides

    C’est ce que j’appelle des contractions hautes fréquences. On en voit de temps en temps sur les vidéos des sites spécialisés. De mon point de vue c’est un signe de la réalité des orgasmes filmés au contraire des convulsions qui secouent tout le corps. Ces micro-contractions marquent un approfondissement certain de tes orgasmes.

    au cours de cette 69e séance j’ai décidé que c’étaient des super-O ! En tout cas pour moi… Je n’ai pas encore d’orgasmes du corps entier, mais la zone dans laquelle je perçois du plaisir s’est étendue. Avant les sensations orgasmiques étaient centrées sur la région de la prostate et maintenant il m’arrive de ressentir ce plaisir du bassin jusqu’au torse. Les orgasmes deviennent presque trop intenses !

    Sage décision @caktil. Tu n’es plus très loin de cette sensation extrêmement bizarre la première fois que tu la vis qui consiste non pas à avoir un orgasme mais à être un orgasme des pieds à la tête. C’est une sensation qui te fait sortir du temps, sortir de la réalité. Je te souhaite de la vivre très vite.

    J’ai aussi été « pris en otage » par mon masseur.

    L’image est amusante mais si vraie.

    Je n’arrive pas à l’enlever, c’est trop bon. Je recommence et recommence jusqu’à ce que j’arrive à trouver assez de volonté pour retirer mon masseur complètement. Je regarde l’heure : trente minutes de « prise en otage » pendant lesquelles j’ai eu les meilleurs orgasmes de cette séance !! J’avais déjà été « pris en otage » lors de ma 22e séance, en octobre dernier, quand je n’avais pas eu assez de volonté pour retirer le masseur et j’avais obtenu dix minutes d’orgasmes supplémentaires,

    J’ai deux questions :
    1. Pourquoi vouloir le retirer avant qu’il n’ait fini de travailler ?
    2. Comment feras-tu quand tes sessions A-less te feront le même effet ?

    Toutes ces évolutions montrent les profonds changements de ta sexualité depuis cet été. Tu nous disais le 25 octobre :

    Après une trentaine de sessions en deux mois passé à cheminer sur cette passionnante route, je pense que j’en suis à l’étape 48 de la carte au trésor. C’est à dire un plaisir intense avec de fortes contractions (Dry-O) lors de la plupart de mes séances.

    Quelle étape penses-tu cocher maintenant ?
    Tu ajoutais :

    Ce qui me rapproche de toi, c’est aussi ce sentiment de frustration de ne pas atteindre les sommets de plaisir décrit ici ou sur le forum Aneros.

    Est-c que tu ressens encore ce sentiment de frustration ?
    Tu remarquais aussi :

    Et comme toi, j’ai le sentiment que le palier suivant est tout proche !

    As-tu atteins ce palier suivant ? Ou bien en as-tu atteint plusieurs et te prépares-tu à atteindre le prochain avant de viser les suivants ?

    Une de mes difficultés consiste à trop analyser ce qui m’arrive au lieu de simplement apprécier les sensations, quelles qu’elles soient.

    Est-ce toujours vrai ?

    Sentir le masseur retourner se positionner juste là où il faut en glissant délicatement dans mon rectum est une sensation absolument divine ! Et quand il se retrouve juste contre ma prostate, il déclenche un orgasme hyper jouissif ! 

    Je te fais une suggestion. Quand tu es bien engagé dans ta session et que tu vis tes vagues d’orgasmes qui s’enchaînent, tu peux essayer à l’occasion d’un moment de calme de pratiquer de très légères contractions rectales (celles que tu fais pour pousser) pour faire descendre très légèrement le masseur et le laisser ensuite remonter sous l’effet des contractions anales. Tu devrais retrouver la jouissance que tu viens de vivre avec ta prise d’otage sans intervention des mains. L’effet déjà spectaculaire à lire ton témoignage devrait s’en trouver amplifié et fluidifié en l’absence d’intervention externe.

    C’est formidable que tes sessions A-less t’apportent aussi de plus en plus de plaisir.
    N’oublie pas @caktil ce n’est que le commencement. Notre cheminement est sans fin. Bon cheminement.

    #36864
    CaktilCaktil
    Participant

    Bonjour @Andraneros,

    J’ai deux questions :
    1. Pourquoi vouloir le retirer avant qu’il n’ait fini de travailler ?
    2. Comment feras-tu quand tes sessions A-less te feront le même effet ?

    Ce sont de bonnes questions! Alors…
    1. C’est une question d’heure! En fait, même si je suis à la retraite maintenant, il arrive que j’aie encore des horaires ou des rendez-vous que je ne peux pas repousser… Il y a aussi parfois une question de fatigue. C’est que ça use pas mal d’énergie ces orgasmes à répétition.
    2. Je ne sais pas. J’ai effectivement lu un témoignage d’un utilisateur sur le forum Aneros qui demandait comment faire pour arrêter d’avoir des orgasmes A-less… J’espère ne pas en arriver là ! Je n’aimerais pas ne pas avoir de contrôle sur ces phénomènes. C’est certes très agréable, mais si les orgasmes arrivent sans que l’on puisse les contrôler, ben… C’est quand même un peu ennuyeux (et gênant, suivant les circonstances…)

    Quelle étape penses-tu cocher maintenant ?

    J’ai déjà atteint une ou deux fois l’étape 55 de la carte au trésor, mais je n’ai pas forcément coché toutes les étapes précédentes.

    Est-c que tu ressens encore ce sentiment de frustration ?

    Non! Je n’ai plus du tout de sentiment de frustration depuis ma 50e séance. Même si il peut arriver qu’une séance soit moins bonne, je ressens quand même à chaque fois du plaisir. J’avais ce sentiment de frustration à l’époque car je stagnais à un certain niveau depuis assez longtemps. Car même si je savais que ces plateaux finissent par être franchis, j’étais un peu impatient.

    As-tu atteins ce palier suivant ? Ou bien en as-tu atteint plusieurs et te prépares-tu à atteindre le prochain avant de viser les suivants ?

    Oui! Justement la 50e séance m’a clairement fait franchir ce palier. Et depuis, il y a eu d’autres séances pendant lesquelles j’ai franchi un niveau (la 62e et la 65e)

    Une de mes difficultés consiste à trop analyser ce qui m’arrive au lieu de simplement apprécier les sensations, quelles qu’elles soient.

    Est-ce toujours vrai ?

    Non, j’arrive mieux à savourer les sensations sans chercher à les analyser ou à les mémoriser pour mes comptes rendus. Tant pis pour l’exactitude ou le niveau de détails du récit de mes séances!

    tu peux essayer à l’occasion d’un moment de calme de pratiquer de très légères contractions rectales (celles que tu fais pour pousser) pour faire descendre très légèrement le masseur et le laisser ensuite remonter sous l’effet des contractions anales. Tu devrais retrouver la jouissance que tu viens de vivre avec ta prise d’otage sans intervention des mains.

    Oui! Je le fais déjà, c’est délicieusement efficace! Ces contractions rectales déclenchent généralement d’extraordinaires orgasmes.

    Bon cheminement à tous !

    #37017
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    @caktil Tu nous dis dans un autre fil de discussion :

    mes dernières séances ont été parmi les meilleures et je fais des progrès magnifiques.

    Doit-on comprendre que ton preneur d’otage a décidé de ne plus te relâcher ?
    Bon cheminement @caktill.

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 97)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.