#37348
bzobzo
Participant

je n’aurai jamais cru qu’un jour je serais heureux
de voir les magasins ouvrir, les rues se remplir de gens

le déconfinement comme le dégel fait revivre la ville,
je constate avec ravissement que par ce beau temps printanier,
sous les t-shirt, les seins sont toujours aussi dansants,
révèlent toujours autant de rondeurs adorables

et que les hanches ondulent comme des lianes jusqu’à dans mon ventre,
y éveillant toutes sortes de désirs,
faisant se raidir un peu, plus bas, mon organe mâle

vive le printemps