#37568
bzobzo
Participant

Il ne s’est rien passé mais vraiment rien. Progressant rapidement, j’avais beaucoup d’attentes : j’étais impatient, je forçais les contractions.
J’ai été très vite frustré et j’ai arrêté car impossible de faire le vide en moi. (Je pense que c’est important aussi de partager les moments où ça ne marche pas)

n’essaie pas de faire le vide en toi, n’essaie pas d’étouffer ton impatience,
n’essaie pas de contrecarrer tout ce que tu sens qui est nuisible à l’action en cours,
juste essaie de rester le plus possible à l’écoute de ton corps

c’est en étant autant à l’écoute vers l’intérieur que possible
qu’on parvient automatiquement à chasser tout ce qui nous parasite durant la séance,
avec toutes les autres façons, tu vas obtenir l’effet contraire de celui désiré,
en voulant rester détendu, en pensant à rester le plus détendu possible,
tu te crispes au contraire,
en te rendant compte de ton impatience et cherchant à la contrecarrer en te forçant à rester calme,
cela va peut-être fonctionner quelques minutes
mais après l’impatience va revenir au galop, plus minant que jamais

être à l’écoute vers l’intérieur autant que possible,
cela ne veut pas dire se concentrer sur une partie précise du corps,
là où l’action se passe par exemple,
non juste tourner ton attention vers l’intérieur,
comme si tu avais une grande oreille tourné vers ce qui est en train de se passer en toi,
c’est peut-être abstrait cette notion pour toi, je ne sais pas,
c’est une sorte de concentration mais tourné vers aucun endroit en particulier,
comme si tu cherchais à percevoir en même temps partout ce qui se passe,
une attention égale portée partout

en étant ouvert, en étant réceptif, à l’écoute,
laisse les sensations venir à toi, plutôt qu’essayer d’aller vers elles,
cherche à les attirer vers toi, plutôt que d’essayer de les débusquer là où elles naissent

Je mets l’Aneros et essaie juste de m’endormir.

je n’ai jamais vraiment essayé, cependant cela t’a apporté quelques sérieux émois
et donc c’est très positif

le fait est et c’est ce qui rend très intéressant ces séances nocturnes,
c’est qu’avec le sommeil, le corps redevient souverain, notre moi pensant entre en cacophonie,
n’a plus aucune autorité, ne tient plus les commandes
et ça c’est très intéressant car c’est aussi ce qu’il faut obtenir durant la séance,
vivre avec son corps, être totalement mené par le désir, éveiller ses instincts, son moi reptilien

donc les gens qui dorment avec l’aneros et qui sont réveillés durant la nuit par du plaisir qui monte,
sont dans des conditions très intéressantes, très favorables
pour profiter au maximum de ce qui les a éveillé

ton impatience est normale, tout cela fait partie du parcours,
toi tu le vis en accéléré, parce que tu as d’excellentes dispositions
et tout va se mettre en place rapidement,
sans doute pas aussi rapidement que tu l’espères
mais c’est normal

la frustration, l’impatience, quand tu auras atteint un certain degré de maîtrise,
tu sauras les tourner à ton avantage,
parvenir à les terrasser, c’est tourner leur puissance négative en énergie positive
et cela peut se faire facilement
en ayant acquis une capacité de s’écouter sans faille, omnipotente
qui chassera dans l’instant tout ce parasitage
et saura les tourner en quelques instants en énergie positive

donc