#37584
bzobzo
Participant

l’important pour moi pour l’instant,
c’est d’essayer de libérer encore plus le désir,
sur des voies toujours nouvelles, en constante évolution en tout cas,
il m’a semblé percevoir que pour cela,
il ne faut pas rechercher les sensations de plaisir directement
mais par la bande, en quelque sorte, comme au billard,
en étant toujours à la chasse de la sensation comme obnubilé,
on pourrait se restreindre ainsi comme si l’on portait des oeillères quelque part

le désir est en moi comme un élan, c’est un torrent puissant mais extraordinairement fragile,
je le perçois réellement physiquement en moi,
j’essaie de continuer de maintenir son cours durant l’action coûte que coûte,
cela exige une quasi spontanéité totale,
quitte à laisser les sensations diminuer par moments
en effectuant des gestes et des mouvements éloignés des zones habituellement « travaillées »,
mais ainsi j’ai déjà réussi à obtenir des résultats étonnants,
tout le corps par moments, générant des sensations aussi puissantes, aussi riches, aussi variées
que la prostate ou les organes génitaux,
des sensations étonnantes comme j’en ai jamais eues jusqu’ici,
des nuances tout à fait nouvelles, continuellement changeantes,
tellement « exotiques », générées tellement puissamment
par des zones qui habituellement contribuent plus « modestement »
bref c’est très encourageant,
je continue d’expérimenter, je vais voir ce que cela donne,
où cela me mène