#37907
bzobzo
Participant

je parviens désormais tellement à exploiter chaque geste,
chaque mouvement, chaque position, chaque immobilité
depuis que j’injecte dans ma chair des doses massives d’ondes prostatiques,
elles semblent tout ralentir, tout densifier, désormais,
le moindre micro-mouvement, la peau d’une couille qui se rétracte,
l’effleurement d’un doigt sur la peau,
me font s’envoler comme une fusée,
je n’arrête pas de jouir
et les nuances changent constamment du tout au tout

j’ai l’impression de me presser à chaque instant
comme un citron jusqu’à la dernière goutte,
il s’agit juste de ne pas trop bouger à la fois, pas trop de choses à la fois,
pour que cela ne se dilue pas,
garder tout bien concentré, tournoyant lentement,
le volcan ne doit pas entrer en éruption,
juste rester à bouillonner sur place, à digérer de la terre en fusion, à danser sur place

ainsi je suis bien ancré entre mes deux ailes géantes battant tranquillement
comme une marmite d’explosifs transportée
comme c’est à fois tellement calme et tellement explosif, tout cela,
tellement doux et tellement brutal,
quel carrousel dans ma chair, mes amis
je n’ai jamais vécu des moments pareils, c’est glorieux