#37936
bzobzo
Participant

le mode yin,
c’est avant tout vivre une complicité toute particulière, incandescente,
avec son corps,
c’est sentir qu’on vit quelques instants, grâce à cette complicité,
quelque chose de radical, de sans concessions
libérant des ressources qui sont tout au fond de nous

c’est vivre par moments
comme une communication directe, vertigineuse, avec ses abysses,
totalement empli de passion et de volupté,
libéré des limites de son identité sexuelle,
juste comme ballotté au gré des ébats entre le pôle masculin et le pôle féminin en nous,
aimanté par le désir

le mode yin,
c’est une tentative de vivre une communion totale avec son corps