#38026
CaktilCaktil
Participant

Bonjour @Ncls0,
Il m’est aussi arrivé de m’endormir au cours d’une séance, surtout s’il ne se passe pas grand chose 🙂. Mon attention est généralement tournée vers les sensations physiques qui se manifestent dans la région périnéale. Maintenant, les sensations commencent à arriver très rapidement en ce qui me concerne. A peine une ou deux minutes après le début de la séance, une fois que le masseur s’est un peu réchauffé. Les respirations contrôlées provoquent les premières manifestations de plaisir. Tant à l’inspiration qu’à l’expiration qui doivent être très profondes. Une fois que les vagues de plaisir commencent à se propager, quelques images érotiques me traversant l’esprit font augmenter les sensations physiques. Plus les scènes sont torrides… Plus le plaisir augmente… En principe, si la séance marche bien, la machine est en route à ce moment-là et les orgasmes vont s’enchaîner, de plus en plus intenses. Dès qu’un orgasme pointe le bout de son nez, les caresses sur les seins et, surtout, sur les tétons vont me permettre de moduler le plaisir et de le faire durer presque aussi longtemps que j’en ai envie.
C’est à ce moment que les contractions involontaires vont se déclencher chez moi. Mais ce n’est pas systématique, et très souvent je n’ai pas d’involontaire. Ce qui n’empêche pas les vagues d’orgasmes d’arriver.
Mais parfois, il m’arrive aussi de ne pas arriver à avoir des orgasmes. J’ai aussi des sessions ratées. De moins en moins avec le temps, mais ça peut arriver. La séance « d’après », celle qui suit une séance particulièrement réussie, est parfois ratée car il est difficile de ne pas avoir d’attentes après avoir vécu les meilleurs orgasmes de sa vie…
Bon cheminement @Ncls0, tu as l’air d’être sur la bonne voie !