#38246
AndranerosAndraneros
Modérateur

Vous nousdites @Whynot :

J’ai essayé le training autogène de Schultz.

C’est une méthode de relaxation qui à mon avis peut parfaitement vous aider à vous mettre dans les meilleures dispositions pour vos sessions de massage prostatique. Si vous êtes à l’aise pour la mettre en application aussi naturellement , aussi spontanément que possible, sans vous « forcer à vous détendre », n’hésitez pas à l’utiliser. L’important est l’état que vous atteignez en vous détendant, le relâchement musculaire que vous atteignez, le degré de perception des signaux que vous envoie votre corps, non la méthode que vous employez.

J’essaie également d’être plus à l’écoute de ce que je ressens mais mes pensées me ramènent sans cesse sur les conseils que j’ai pu lire. A essayer d’écouter mes sensations, je me retrouve en mode analyse par rapport à ce que j’ai lu ; ce que je suis censé ressentir et faire au lieu de ce que je ressens vraiment.

C’est LA difficulté de tous les hommes qui ont une nature analytique (j’en sais quelque chose) et qui cherchent pus à « bien faire » qu’à vivre l’expérience dans l’instant.

Je ne sais pas si il faut persévérer dans cette voie.

Il faut persévérer dans cette voie en complément des sessions avec masseur. Les deux exercices se complètent parfaitement. Il faut bien sûr pratiquer sans masseur avec le même état d’esprit qu’avec, sans aucune attente particulière, bien détendu, sans forcer. Ces sensations sont très encourageantes.

C’est normal au début (et même bien après pour certains) d’avoir l’impression de ne pas avancer. Il faut accepter de s’inscrire avec confiance dans la durée quand on ne ne réagit pas spontanément aux stimulations du masseur.

Bon cheminement @Whynot.