#38664
bzobzo
Participant

de temps à autre lors d’une séance,
j’arrête mes bras, je laisse mes mains se poser sur les côtés, s’immobilisant sur le matelas
et n’a plus que le bas du corps en action,
tout le torse aussi bouge à peine

les ondes prostatiques, les ondes anales et les ondes génitales, bien sûr,
ressortent avec une plus grande acuité,
toutes les nuances sont perçues aussi avec plus de précision,
mon bassin continue à danser, ivre de volupté,
je reste ainsi parfois juste quelques minutes, parfois plus
jusqu’à tout d’un coup mes bras ressuscitent brusquement,
enlacent mon torse, mes paumes caressent la peau, l’enflamment
et tout le haut du corps immédiatement se mette à générer aussi des ondes, des sensations

dans ces reprises quand je suis resté pendant plusieurs minutes,
rien qu’avec le bas du corps en action,
c’est là que je me rends compte aussi à quel point tout le haut du corps
participe en tant que générateur d’ondes,
cela se met à sillonner de tous les côtés,
je me rends compte que je perçois moins les ondes du bassin
mais c’est parce que qu’il y a aussi tout le haut qui s’est mis dans la partie

et puis il y a la sensation d’ensemble aussi,
je sens tout mon être impliqué immédiatement,
du plus profond de mes ténèbres jusqu’à la pointe de mes cheveux
mais de bon de temps à autre, quelques minutes rien qu’avec le bas du corps, le bassin essentiellement,
c’est délicieux de percevoir avec cette précision accrue
toutes les nuances et toute la puissance mixte de ce qui est généré dans la région,
ondes anales, génitales et prostatiques s’entremêlant constamment

mais mes bras, ces lianes qui aiment tellement m’enlacer,
qui aiment tellement parcourir ma peau, l’enflammer,
je ne peux rester bien longtemps sans eux,
sans leurs cavalcades délicieuses, leurs pressions, leurs frottement, incessants,
ô ces démons de doigts qui savent tellement éveiller la volupté à fleur de peau,
aller fouiller aussi derrière dans ma petite fente,
mes seins les adorent, ne peuvent pas s’en passer bien longtemps