#39542
AndranerosAndraneros
Modérateur

Le sujet de ce fil de discussion, tel qu’il est exprimé dans le titre, est de savoir comment on peut basculer d’un « mode yang » en un « mode yin » pendant nos ébats érotiques à partir d’une modification de notre posture corporelle. Répondre à cette question suppose qu’on ait pris conscience de la présence d’une telle dualité en nous. Ce n’est pas donné à tout le monde dans la mesure où l’éducation et la culture dominante de notre société nous pousse presque exclusivement à être femme OU homme et presque jamais à être femme ET homme.

Cette prise de conscience de notre dualité va à l’encontre de notre éducation et de la culture dominante. Selon les hommes la découverte de leur dualité yin – yang peut être une source de conflits, de résistances et de blocages. Comme tu le dis @epicture :

(L’inconscient) peut agir comme régulateur psychique, et donc nous conduire à résister à un certains nombre de concepts qui pourraient nous mettre (selon nos représentations acquises) en danger (le danger est juste un exemple parlant). Il est clair, en tous cas pour moi, qu’une partie de ma case mentale résiste à une jouissance différente de celle ressentie par ma pratique sexuelle « traditionnelle » depuis 45 ans.

Je n’ai pas vécu de conflit à ce sujet mais je vis très certainement ce que tu décris :

une pratique régulière va aider le mental à s’habituer à l’invasion de nouvelles représentations. Le mental résistera moins, et ces nouvelles représentations vont aider le mental à s’effacer pendant la pratique. De plus, en dehors de la pratique le mental va pouvoir reconstruire en les verbalisant (vive le forum !) ces nouvelles représentations.

J’ai beaucoup « verbalisé » mes nouvelles représentations ! Tout a commencé par la lecture des forums spécialisés, faute de pouvoir parler de ma pratique débutante avec qui que ce soit autour de moi. Puis en participant à ce forum (merci @adam). Enfin en commençant avec ma femme une longue discussion qui n’est pas près de se terminer…

Une dynamique est alors enclenchée de transformation des fondements mentaux de notre être afin que la résistance au plaisir et à la jouissance laisse place à l’ouverture. Ce travail est long. C’est pourquoi selon moi, certains d’entre nous ont un cheminement très progressif.

Au delà de l’apprentissage des techniques de stimulation de nos prostates, notre cheminement est aussi la mise à jour de nos barrières mentales et émotionnelles qu’il nous faut apprendre à franchir. J’espère que ce que tu écris aidera nos amis les plus concernés par ce travail à comprendre que, s’ils savent se montrer appliqués, patients et confiants, ils recevront la récompense de leur effort parce que le temps travaille pour eux.

Bon cheminement à tous.