#39985
bzobzo
Participant

mêler les ondes génitales aux ondes prostatiques, c’est tout un art,
je suis là-dedans depuis plus d’un an maintenant
et je maîtrise cela assez bien, on peut créer des nuances à l’infini
selon qu’on on y injecte plus ou moins de l’une ou de l’autre

cependant dernièrement j’ai découvert que la forme la plus puissante,
c’est quand on reste malgré tout avec très majoritairement des ondes prostatiques
et qu’on y rajoute juste un choua d’ondes génitales, ainsi les orgasmes restent assez prostatiques
mais avec des teintes, des colorations, tout à fait étonnantes

pour accomplir cela, les contacts des génitaux avec mes cuisses, sont uniquement des effleurements,
jamais de pressions fortes, directes, massives,
toujours des effleurements ou des pressions légères

la cuisse est en position de façon à toucher au passage légèrement mes couilles, mon sexe
à chaque contraction, cela fait comme une caresse ineffable, une douce onde de choc qui se déploie,
les ondes envahissent tout le corps très rapidement,
la sensation de se faire l’amour est plus forte que jamais

les ondes prostatiques bénéficient de la capacité des ondes génitales
à se répandre anarchiquement, joyeusement, dans toutes les directions
alors que toutes seules, elles ont tendance à monter vers le haut, le long de la colonne vertébrale,
genre fusée qui décolle interminablement