#40120
AvatarGfeel
Participant

OLALA !
PFIOU. Comme j’ai lu ici y a pas longtemps : « c’est sportif ».

Bon, nouveau (très rare) moment où je suis seul à la maison. Je décide d’en profiter même si « je ne le sens pas » (bu une tonne de café ce matin, je me sens tendu). Mais bon, je me dis que ca ne peut pas faire de mal, au pire, ça m’aura détendu avant de reprendre le taff.
Je commence comme d’habitude : gel abondant (cette fois-ci encore plus que d’habitude, pratiquement 10 ml), sur le dos, jambes pliées avec un coussin dans le bas du dos (pour éviter que le jouet ne bute contre le lit) . Ce n’est pas ce qu’il y a de plus confortable; mais finalement, c’est la position qui fonctionne le mieux. Un peu de relaxation, beaucoup de titillages de têtons, quelques mouvements de bassins. La mécanique commence à être huilée : alternance entre mouvements de bassin et détente de muscles du périné. Des fois, je lâche mes tetons, ce qui crée une forme de tension qui déclenche une explosion dès que j’y retourne. Les sensations sont montées crescendo comme ça, jusqu’à être vraiment savoureuses. Cette fois ci, j’ai vraiment pris du plaisir avec le Helix, mais je suis passé quand même au Progasm Ice « pour voir ». Après quelques minutes, j’ai senti d’un coup mon corps « renoncer » d’épuisement de toutes ces micro contractions (et peut être de la fatigue accumulée des dernières séances). C’est à dire qu’il s’est complètement relâché et là… j’ai vu ! ou plutôt j’ai senti! Grosse, grosse montée, l’impression qu’un train me passe dessus, les sensations de la prostate et testicules ont diffusé sur tout le corps. Je me suis mis à me tendre de partout, je tressaillais de partout, avec des râles, des couinements et autre bruit d’animaux ^^’… Franchement, ca devait être drôle à voir !
Les sensations m’ont parut monter, monter, monter, à la manière d’illusions d’optiques ou auditives qui semblent monter crescendo à l’infini. Ca a duré un petit moment, une bonne minute facile, peut être plus. J’ai du arrêté de moi-même, le plaisir était énorme, mais je me sentais épuisé, pas prêt à me laisser aller encore plus. Était-ce le « Super O » ? peut être !En fait je m’en fiche un peu : c’était très bien ! si y a mieux je prend (si j’arrive à le supporter), mais s’il n’y a pas, ce truc est déjà bien assez explosif.

Je me suis reposé quelques instants, le corps tremblant et exténué, le cœur battant. Puis j’ai repris l’alternance mouvements de bassin/détente, surfé quelques vagues, pris une grosse (pas aussi intense que la précédente mais bien sentie quand même). Puis je me suis dit qu’il fallait que j’arrête, que je devais me remettre au travail, sauf que j’en avais pas envie. C’est donc cette fois ci rationnellement que je me suis masturbé. Et beh, c’était un orgasme éjaculatoire long et intense. Ca m’a effectivement un peu calmé, mais je sens toujours un petit soleil qui pulse doucement dans le bas ventre… Et si j’ai le malheur de me concentrer dessus, le bougre se met à faire des ondulations…

En vrai, je serais curieux de savoir le nombre de calories brulés pendant une telle session… Je me sens éreinté et je meurs de faim alors que je sors de table 😀