#40226
bzobzo
Participant

bzo, je ne peux vraiment pas te donner tort. Même si je refuse de me l’avouer, le Traité me revient quand je ne sais pas quoi faire, et bien sûr je choisis la facilité du do nothing.

c’est un peu normal aussi, le Traité a permis sans doute à des centaines de candidats au plaisir prostatique d’y accéder
mais sans doute un même nombre à abandonner en cours de route
et une même quantité de personnes ont divergé et réussi à atteindre leur but en pratiquant autrement

c’est de cela qu’il faut bien avoir conscience
et qu’il ne faut pas s’acharner dans une façon de faire, au moins momentanément,
si on fait du sur-place, que plus rien ne progresse depuis un certain temps, qu’on stagne vraiment,
peut-être juste changer un peu quelque chose quelque part, suffira à décoincer la progression
et après, même en reprenant dans la manière du Traité, on pourra avancer

bien sûr, la difficulté, c’est que le Traité propose une voie, un chemin balisé,
alors que diverger, c’est tout de suite s’aventurer dans l’inconnu complet,
on est sans repères alors encore plus complètement

pourtant, pourtant, on avance décisivement qu’à partir du moment où l’on ose diverger, prendre des initiatives,
les personnes avancées dans leur pratique,
c’est à partir du moment où ils ont commencé à s’écouter et ainsi à suivre leur désir,
que les sensations ont commencé sérieusement à s’installer et que les orgasmes ont fait leur apparition

il faut se jeter à l’eau, à un moment donné, si on veut que cela décolle, que cela s’amorce,
donc aller vers l’inconnu, essayer , même maladroitement de s’écouter,
les gens qui restent pendant des années au même point,
qui viennent conter par ici, une ou deux fois par an,
à quel point le plaisir n’est présent en eux que très épisodiquement,
c’est pour cela, ils n’osent pas prendre des initiatives,
quitte à débuter avec des maladroites qui les fait encore plus régresser au début

le seul secret de la progression, de l’arrivée des orgasmes, des super O,
enfin de tout le joyeux carnaval,
c’est parce qu’on parvient à s’écouter de plus en plus
et ainsi à être de plus en plus complice de son corps

c’est le seul vrai secret dans nos pratiques, la chose la plus fondamentale,
les gens quand ils commencent à progresser sérieusement, ils ne se rendent même pas compte la plupart du temps,
c’est parce qu’ils ont changé des éléments dans leur façon de pratiquer,
si tu leur demandes comment ils font, ils vont te répondre, « oh, je suis le Traité »
mais s’ils pouvaient détailler avec suffisamment de précisions comment ils font vraiment,
on se rendrait compte qu’il y a une série de choses qui divergent dans leur façon de faire

chacun doit adapter à lui-même les principes décrits dans le Traité,
les changer pour qu’ils lui correspondent,
sinon si tu te contentes de suivre à la lettre,
eh bien tu ne décolleras jamais vraiment