#40254
bzobzo
Participant

c’est superbe de vivre cela à deux

ces moments sont rares où l’on sent l’autre comme en soi
et où l’on sent que l’autre nous sent aussi comme en lui,
on se sent à deux ainsi, tellement unis

c’est comme si nos labyrinthe, nos dédales, dans les profondeurs,
étaient connectés
et que l’on y nage de concert

rares moments d’ivresse, de communion,
la chair semble libre,
nous, on semble libre dans la chair