#40299
bzobzo
Participant

le féminin s’empare de moi toujours comme une marée montante qui arriverait au galop,
elle emplit d’abord mon bassin de lascivité, chaude, dansante,
vagues soyeuses, frémissantes qui rapidement envahissent tout le reste de mon corps,
mon cerveau en est inondé aussi, tout mon être, quoi

c’est comme si je dérivais sur un océan de volupté, caressé de toutes parts par ses vagues,
tantôt en immersion profonde, comme imbibé jusqu’à la moelle, participant à la vie des profondeurs,
c’est constamment tellement ineffable que je ne sais pas comment j’arrive à me retenir de hurler ,
bon en fait, je ne me retiens pas pour un sou et souvent je hurle,
enfin gémis très très fort, miaule, éructe, grogne, aboie, hurle à la mort de plaisir,
tout un spectre très étendu de vocalises,
du suraigu jusqu’au grave du basse bariton

je jouis entre mes bras, comme je jouis entre mes bras,
mes énergies montent sans aucune restriction à la moindre sollicitation,
me transformant en un bouquet de volupté éblouissant les instants