#40305
bzobzo
Participant

je vais résolument faire pencher la balance du côté des ondes prostatiques désormais,
je sens que mon corps veut cela, je sens que c’est un message qu’il m’envoie de mettre cela bien au point

les contacts avec mes génitaux ne seront plus que légers,
effleurements, pressions variées mais jamais massives, franches, prolongées,
les plus appuyées sont perçues pour l’instant comme interruptives du flot,
un soudain changement de balance vers des ondes génitales semblent comme provoquer une baisse de l’altitude de vol,
une perte de la qualité de la tension sexuelle

en d’autres mots, une fois que le flux d’ondes prostatiques est bien établi,
il ne faut plus trop le bouleverser,
constamment le décorer avec des ondes génitales qui apportent toutes sortes de nuances et de coloris changeant,
oui
mais plus soudainement faire à nouveau pencher la balance massivement du côté des ondes génitales,
c’est contreproductif pour l’élan général et la qualité des ébats

une tension sexuelle puissante, sur base d’un flux constant d’ondes prostatiques
s’accroit très progressivement comme dans la séance mémorable de hier soir,
sensation sublime d’un décollage régulier, prise d’altitude très constant, irrésistible élévation,
plus de volètement anarchique, on monte, on descend, on part en girouette, en zigzag,
un show aérien avec un petit avion à relativement basse altitude
mais le décollage d’un boeing puissant qui va monter très haut, très très haut,
disparaître dans les nuages