#40539
bzobzo
Participant

l’appétit vient en mangeant,
ceux qui se sont mis à avancer sérieusement dans leur pratique,
sauront immédiatement à quoi je fais allusion

c’est comme Christophe Colomb découvrant l’Amérique, cette histoire
quand notre plaisir n’est plus lié aux éjaculations et aux érections,
que l’on découvre que l’on peut passer aussi des heures à jouir sans diminution de l’intensité

l’oiseau se fait son nid en nous, le terrain est devenu propice aux envols,
on est quand même mieux à faire cela
qu’à passer des heures devant la télé à tuer le temps

au stade où j’en suis arrivé, je suis devenu un self-service
où le désir se sert tout seul, à la moindre petite fringale,
qu’il fait bon de sentir en soi toute cette petite mécanique bien au point
avec le plaisir qui a sa place de choix à la table de mon quotidien,
il s’y est installé, il s’y sent bien,
un dialogue avec ma chair, vivre cela, c’est tellement bouleversant,
la vie a placé en nous des possibilités étonnantes

regardons autour de nous en été quand la nature est verdoyante,
des insectes et des oiseaux de tous les côtés,
au-dessus de nous, un ciel bleu tellement gorgé de soleil
et puis la chaleur sur notre peau
et puis une sève encore plus chaude qui irrigue notre corps,
l’été n’attend que nous, est prêt à nous envahir à tout instant

l’épanouissement dans l’instant, l’accord vibrant,
rien ne rime à rien, juste vivre des moments passionnément, sans concessions