#41328
alix37
Participant

Et je suis de retour, désolé je n’ai pas entretenue ma progression depuis presque 1 ans, c’est qu’elle na pas beaucoup évoluée car j’ai mit de coté l’orgasme prostatique afin de pratiquer l’orbite microcosmique a la suite d’une montée Kundalinique.

Il est important d’en parler ici car pour moi la pratique de l’orbite microcosmique et l’orgasme prostatique son 2 exploitations différentes du Qi qui circule en nous.
Déjà je tien a préciser justement que tout ce que je vais en dire est issu de mes théories personnels, de comment je pense que tout ça fonctionne, issu de mon expérience personnel et donc évidement différente d’autrui.

Comme l’orgasme prostatique la progression dans ce domaine est très variée. C’est a dire que (pour ma part) quand on pense qu’on est bon, il y a finalement un éternel chemin derrière. c’est pourquoi j’aime me placer au rang d’apprenti sorcier, la progression dans cette pratique est a chacun différente.
Mon expérience à commencé quand ma mère ma très fortement conseillé de lire « énergie vitale et auto-guérison » de Mantak Chia a la suite de cette monté kundalinique.
Pour commencer le 1er objectif de l’orbite microcosmique est d’utiliser notre énergie vital afin de la faire circuler dans les méridiens gouverneur et conception, tout 2 formant une boucle entre le périnée et la bouche (passant par la colonne vertébrale, la tête, le front, le ventre …).

Pour simplifier au maximum , gouverneur régule les méridiens yang et conception régule les méridiens Qi Yin. En gros si le Qi circule correctement dans c’est 2 méridiens, le Qi circulera correctement dans tout les autres. Qi qui circule bien partout = santé
Tout le long des méridiens gouverneur/conception se trouve des points, où, tout comme pour atteindre l’orgasme prostatique avec la prostate, on va y concentrer notre attention. Le travail est presque le même.

Très basiquement un orgasme prostatique survient car on a placé notre œil intérieur au niveau de la prostate, en y concentrant notre attention, notre énergie s’y déplace naturellement, la prostate en fait ce qu’elle en fait ensuite…
Plus on est détendu, plus le débit de Qi dans les méridiens est grand (comme si les méridiens s’élargissaient). Aussi plus on est détendu, plus on est capable de se concentrer et donc focaliser notre œil intérieur sur la prostate.
Le méridiens poumons (la fonction respiratoire) gouverne le Qi, c’est lui le boss du Qi. D’où la respiration abdominal qui permet de faire se déplacer le Qi dans les méridiens en partant de la source, le Hara, le ventre.

Je pratique l’orbite microcosmique avant de dormir le soir, je commence par me détendre en pratiquant la respiration abdominal et en plaçant mon œil intérieur sous le nombril, ainsi je mobilise le Qi provenant de la source. Quand j’estime que j’en ai suffisamment mobilisé je passe au point suivant. Puis le suivant. Puis le suivant. (Listes des points trouvable facilement avec notre amis google)

Pour stimuler la prostate: se concentrer sur celle-ci, y stocker autant d’énergie que possible puis lui donner du mouvement (contraction) afin d’elle réalise sa fonction.

J’ai beaucoup peiné a faire franchir au Qi le passage du front (yin tang) , jusqu’au cœur. La liaison entre les 2 méridiens. Mais quand cela se produit, le cœur se gonfle en énergie chaude est agréable, la poitrine se détend et c’est un bien être fou. De plus (encore une théorie d’apprenti sorcier), le cœur gouverne le sang, et donc quand l’énergie envahie le cœur, le sang lui même s’empreigne du Qi, cela provoque la sensation d’avoir TOUT le corps qui boue (l’œil intérieur se propage dans le sang), pas d’avoir trop chaud, mais que quelque chose se transforme, se nourrit.
Cette sensation est la meilleur sensation de bien-être (et non de plaisir) que j’ai pu ressentir jusqu’à aujourd’hui.

Le laisser allé est la aussi primordiale, le Qi ne se contrôle pas, on lui montre un chemin grâce a notre œil intérieur. On détend les zones ou il n’arrive pas a avancer au lieu de le pousser dans des canaux (méridiens) trop petit. Forcer le passage peut provoquer des faiblesses ou des douleurs, dans mon cas j’ai eu des migraines suite a un forçage de yin tang car j’étais trop frustré du blocage.

Bon voila voila, je reprend le travail orgasmique avec de nouveaux outils.
Et d’ailleurs hier soir j’ai eu de bon résultat anéros-less qui ma fait pondre une nouvelle théorie d’apprenti sorcier. Issu de l’hypersensibilisation vécu après les orgasmes prostatique (j’ai du lire ca quelque part)
Je pense que l’on se ferme en grandissant, réaction naturel a la souffrance. Si l’on se coupe, on va chercher mentalement a atténuer la douleur, a anesthésier la zone, sans produit je veux dire.
Alors petite expériences, pincez vous afin de ressentir une légère douleur (tranquille hein) et essayé avec l’œil intérieur d’augmenter la douleur, oui oui d’augmenter la douleur. C’est réalisable non ? alors d’après moi la douleur n’a pas augmenter mais on a rendu la zone plus sensible. C’est en appliquant le même procédé aux plaisirs que produisent les contractions que celui-ci c’est grandement intensifié. C’est ma nouvelle piste vers l’orgasme prostatique.

Bon j’arrête la pour ce soir, j’ai déjà du beaucoup écrire, à bientôt !