#41375
loulounet
Participant

Yeeh….une réponse ce matin si vite après mon post!…ça fait tellement plaisir Alix…
Ce que tu dis me fait enormément plaisir et me donne confiance…déjà le fait d’écrire ça, d’accepter ce que je prends pour une gratification dans ma recherche est une disposition Yin…et je dirais que ta remarque et ta question est une façon pour toi aussi de lâcher quelque chose…de recevoir les interogations d’un autre homme, sans juger, sans comparer donc tu es pour moi dans ta question dans une disposition Yin, d’accueil, de reception.
Mais bien sûr, je n’ai pas le talent psychologique d’Adraneros, ni son experience, et encore moins les talents litteraires et le côté iconoclaste de bzo. Les deux m’aident énormément dans mon chemin, mais j’ai compris que tu voulais mes impressions (mes secrets comme tu dis) de novice.
Tu a compris que j’étais un gros cérébrale qui veut tout analyser, tout contrôler, et toujours à faire des théories….donc je ne vais pas tomber dans ce piège et te dire simplement, factuellement comment s’ordonne ma démarche
Mois de Mars contrat dans une boîte, où ça s’est très bien passé mai où je bossais énormément, avait de lourdes responsabilités.
Chaque soir, pour me détendre, et malgré la fatigue et les soucis (ma mère qui rentrait en ehpad), je me masturbais sur un porno (je suis gay, mais j’aime regarder les porno hétéro où les hommes se font bouffer le cul par des femmes…dans des positions lassives…se laisse doigter en se donnnant) et éjaculais très vite.
Petite nuit et souvent le matin re branlette pour me détendre avec pour but une éjaculation rapide
J’ai fini mon contrat épuisé (pas burn out, mais comme avec peu d’energie vitale en moi…un peu dépressouille)
Comme je l’ai déjà dit, c’est un masseur chinois qui m’a massé en tout bien tout honneur (mais moi j’étais nu et c’est la première fois qu’un masseur pro me massais les fesses) qui m’a dit que vraissemblablement, j’éjaculais trop souvent et ne « jouissais » pas assez de mon énergie vitale…on a parlé des heures au tel parce qu’on a bien « accroché » intellectuelement)…il m’a parlé Tantra, Yang Yin….je voulais tellement qu’il me fasse un massage tantrique….mais pas folle la guêpe, il m’a fait comprendre (je résume) que ma demande etait typique yang….et que ma détermination à m’exiter à l’idée de ce massage m’envoyait dans la direction inverse de ma recherche du Yin…bref. Mais il a continué à me parler de multiorgasme possible chez l’homme ect…j’ai donc parrallement fait des recherche et suis tombé sur ce forum.
Tu connais la suite,
Découverte du traité d’Anéros, premiers émois en micro orgasme via mon « cul » (perinée, rectum anus, prostate) sans bander ni éjaculer. Même si je suis très loin des Super O , ce simple constat d’un autre type de jouissance où je suis plus dans la « réception » que « l’émission » , cette simple prise de conscience d’une prostate qui me parle me mets dans une joie profonde et me fait voir la vie, les autres , mon mec différemment, plus doucement, plus intensément, plus merveilleusement…bref, plus sexy
Et puis il y a eu la découverte des post de bzo qui me font à chaque fois des « guili guili » dans mes fesses…et je ne saurais te dire pourquoi (en fait si, comme c’est une ode au Yin, ben forcément ça appelle mon Yin sexuel qui je pense est refoulé vraiment, bien que gay (c’est vraiment un cliché que de penser que les gay sont plus facilement en mode Yin? c’est presque le contraire. Je fais partie des gay qui ont été longtemps obsédé par l’éjaculation…masturbations courtes, éjaculation qu’on souhaite assez rapide orgasme de 10 secondes…J’ai pas eu de problème avec ça…j’ai aimé ça…mais je sais qu’il y a autre chose de plus grand, d’immensément plus grand et ça passe par arréter de vouloir éjaculer.
Un truc important que m’a écrit bzo et qui est incroyable, c’est se caresser sois même tout seul aussi. Le fait de découvrir son corps. J’ai fait cette experience ce matin:
Dans ma salle de bain ce matin, tôt, (mon mec dormait…d’ailleurs au passage, je me suis fait deux session aneroless cette nuit alors qu’il dormait à côté….j’avoue, ça m’exitait beaucoup de trembler pendant mes miniorgasme d’une minute en me disant stop, tu vas le réveiller…mais je te parlerai du couple plus tard..) Dans ma salle de bain dis je, le gland encore « tout baveux  » de mes émois nocture, j’ai entrepris de me masturber devant le miroir..et puis je me suis dis non, n’éjacule pas pour voir, mais caresse toi…J’ai alors éteint la lumière, et je me suis mis à genoux, à poil bien sûr et me suis doucement branler en me caressant tout partout…je ne suis pas sûr que j’avais des images erotiques dans la tête, non, surtout je sentais mes mains sur mon torse, mes tetons tout durs , mes cuisses, mes fesses, mes bourses, mon anus, les poils de mon anus……je me cambrais….en fait je m’autorisais à me cambrer, avec mes fesses qui s’écartaient comme à l’infinie, comme une vallée…pas l’impression d’être une femme, mais la sensation d’être un être qui reçois….et surtout m’autoriser à être exité de ça…Exité je l’était terriblement, poetiquement, mais aussi trivialement…impression d’être « cochon »…d’aimer ça….c’était trop bon et ça a duré longtemps (il ne s’agit pas ici d’orgasme mais plutôt de vagues de plaisir…je n’ai pas éjaculé…même si mon sexe était dur…je voulais pas..j’était comme « contenté » par cette jouissance sans but éjaculatoir)
Bref, j’aurais donc tendance à résumer mon secret de novice pour faire résonner le côté Yin:
Arréter un peu d’éjaculer
Donc forcément l’exitation ne retombe jamais,
En profiter pour la stimuler avec exo de kegel, aneroless et « calin » perso ou on s’exite à se toucher…à faire séparément… (pour l’instant par exemple, les séances ou je me touche, je touche aussi beaucoup mon sexe, qui bande évidemment, donc je ne suis pas dans un but d’avoir un orgasme prostatique),
Allez…résumé du réumé pour mon « secret » : se stimuler par toutes les méthode du monde, SANS BUT EJACULATOIRE (même si on bande). Faire ça gaiement, comme une experience, il ne s’agit pas de se punir bien sûr, encore moins de se frustrer!!!
L’autre secret pour faire circuler un peu plus le yin : c’est de le connaitre dans d’autres domaines de ton l’existance.
Comme tu sais, Yin,Yang, c’est un équilibre. Si des gens comme toi ou moins on un côté Yang prononcé , c’est bien de rééquilibré avec du Yin, notamment avec la sexualité…mais on peut s’inspirer aussi d’autre côté Yin de notre personnalité. Par exemple moi, mon côté Yang s’exprime beaucoup par le fait que je suis très mentale, volontaire, dynamique, fonceur droit au but ect…mais quand je fait du piano, quand je chante un air d’opéra, je suis en mode Yin. Quand je fais de l’hypnose, quand je faisais du Yoga, j’étais en mode Yin. Quand je suis ému au cinéma par ex, quand je suis émerveillé en rando par exemple, je suis en mode Yin Tu as sûrement dans ta vie ce mode Yin çà ou là. Inspire toi de ça (ne pense pas que je fasse le malin, je me sent vraiment un débutant..)
Le dernier secret que je vois, c’est de s’imprégner d’un petit bouquin EXTRAORDINAIRE » : Le Zen dans l’art chevaleresque du tir à l’arc – d’Eugen Herrigel. Livre très court, très simple, très concret…une véritable bombe philosophique. Et je vous jure, (je parle à tous) , si vous retirer « L’art chevaleresque du tir à l’arc » et remplacez par « progression prostatique »…on est en plein dans le sujet et ça colle parfaitement…
A plus Alix (à au fait, dis moi si tu as des experience de plug, ou de gode indépendament des recherches avec l’aneros?…j’ai envie d’explorer ça aussi parce que je me demande si ça peu pas m’aider à me « décoincer » la tête…l’idée m’exite aussi…mais c’est peut être que mentale justement?)