#41708
bzo
Participant

tout d’abord, je suis vraiment désolé pour toi,
cela doit être très frustrant, tu sais qu’il y a une fête dans la chair possible
mais tu en es exclu ou à peu près

je ne suis pas vraiment un spécialiste de la manière du traité,
donc je n’essaierais pas de te donner des conseils plus techniques
et puis de toutes façons, je crois que pour toi, comme pour la plupart des autres,
chez qui cela ne démarre pas, un tant soit peu, sérieusement,
le problème, n’est pas à proprement parler, de cet ordre-là

il n’y a rien de vraiment bien mystérieux dans le code derrière une application,
une fois que l’on est un programmateur avancé
mais quand on n’a jamais écrit une ligne de code soi-même,
cela parait une forêt de signes cabalistiques impénétrable

notre pratique consiste en des actions et des non-actions,
disons, à la fois physiques et mentales,
ce n’est pas juste quelque chose de mécanique, comme, par exemple,
agiter sa verge durcie pour obtenir quelques secondes de plaisir,
on peut le faire en pensant à autre chose, en regardant la télé,
mécaniquement, cela se passera, même si le résultat sera moins intense
que si on se concentre sur ce que l’on fait, si on s’investit entièrement dans l’action

non, le massage prostatique est beaucoup plus subtil que cela, plus riche,
chacune de nos gestes, de nos mouvements avec le masseur,
est composé de toute une série de strates, dont certaines sont physiques,
on effectue un mouvement de contraction qui met en mouvement le masseur,
en même temps qu’on bouge un peu la fesse et qu’on se caresse lé téton
mais si tu fais cela juste machinalement, en pensant à autre chose
ou trop pensant ce que tu fais, menant l’action avec la pensée,
eh bien cela ne fonctionnera pas

on doit essayer de se connecter à son corps, on doit essayer de dialoguer avec sa prostate,
d’où la relaxation, par exemple, dans la manière du Traité,
en essayant de mettre en place une relaxation profonde, on fait le silence en soi
et on se met à entendre,
le corps a tellement de choses à nous dire,
il suffit de se mettre à l’écoute, c’est un bavard incorrigible, il papote tout le temps,
des milliers de signes, de signaux, le ressenti, les pulsions, l’instinct,
toute la magie d’un dialogue à conquérir, la complicité avec son corps

pas seulement avec la relaxation, personnellement je force l’écoute autrement,
mais j’utilise tout à fait une autre technique que celle du Traité,
disons que, je laisse mon corps mener l’action,
quoi que mon intellect me suggère de faire, passe comme du vent,
je suis rivé à me laisser mener,
il y a une dynamique dans l’action qui se crée et je me laisse entraîner
mais c’est possible, parce que ma façon de faire, est très active, beaucoup de choses se passent tout le temps,
je me mets en mouvement, je laisse le désir s’emparer de moi
et je roule tout seul comme une boule sur une pente

tu dois donc essayer de te connecter à ton corps,
pas juste mener l’action avec ton intellect, même si tu suis le Traité d’Aneros
et que donc, il y a peu d’action,
voire presque rien du tout, avec le fameux « do nothing »,
si tu t’y essaies, tu faux absolument essayer de sentir ton corps, devenir ton corps,
une fois qu’on a compris le truc, cela devient rapidement un automatisme
et on fait cela, comme on allumerait la lumière dans une pièce,
enfin à peu près, cela dépend d’une personne à l’autre

je ne sais pas quoi te dire d’autre, pas de conseil beaucoup plus concret à te donner,
j’espère que cela t’aidera un peu