#45223
PetitsPlaisirs76
Participant

Bonjour à tous

Il y a plusieurs années, grâce à NXPL et le traité d’Aneros bien en tête, je me suis lancé dans l’aventure prostatique. Il me semble que lors d’une des premières sessions il y a eu, la chance du débutant,
dans le bassin une montée très forte qui m’a fichu la trouille et j’ai stoppé net. Ensuite fort de ce beau début j’ai voulu le revivre mais ça n’a pas marché.

Les causes sont connues:
1)Trop d’attentes, trop d’envies, trop de tout en fait.
2)Ensuite le besoin d’une logistique importante par rapport au sopalin d’une branlette raffinée.

Certes je fais chambre à part mais il faut protéger la literie si je perds le contrôle, bonjour l’angoisse,
il faut penser au moment ou on va retirer l’helix avec 5 cc de lubrifiant dans le rectum, prévoir une rehausse du bassin afin que la crosse inversée de l’hélix ne frotte pas sur le drap du dessous.
Bref un vrai barnum et après, avec tout ça il faut être calme et zen, tu parles!  Donc 20 minutes de relaxation/respiration et….je m’endors l’helix dans le cul. Lol.

Malgré tout quelques sessions ont été effectuées au milieu de la nuit ou pas, avec parfois de belles sensations sans doute plus anales que prostatiques, l’helix ne bougeant pas des masses.
Las, j’ai lâché l’affaire dans cette configuration.

Je reparlerai d’une autre configuration.

A+

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines et 3 jours par PetitsPlaisirs76.