13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Auteur
    Articles
  • #45190
    ben
    Participant

    Bonjour,

    Ça fait quelques temps (plusieurs années) que je cherche à avoir un orgasme prostatique mais sans succès pour le moment. J’ai quelques progression quand même, je me suis acheté un god ventouse qui stimule la prostate, quand je l’utilise en état d’excitation le plaisir monte vite et est localisé sur la prostate j’ai l’impression d’arriver presque à l’orgasme mais ça redessent pour ne plus monter. Mon autre observation c’est avec un vibro qui imite le mouvement de vient par là, avec j’arrive à avoir des orgasmes ap pas mal de temps, mais c pas le même plaisir, sans rien me toucher j’ai l’impression que quand je jouit le plaisir est dans les contractions et l’éjaculation. Une fois g cru repartir direct pour un autre orgasme mais comme ct la 1er fois et que ça faisait longtemps ça m’a fatigué c redescendu.

    Donc j’ai avec le god un vrai plaisir de prostate mais sans orgasme, et avec le vibro des orgasme mais je ne sais pas si c le vrai orgasme prostatique puisque je ne ressens pas la même chose.

    Merci pour votre aide

    #45191
    bzo
    Participant

    salut

     

    alors, tout d’abord, il y a toutes sortes d’orgasmes prostatiques,

    c’est n’est pas comme l’orgasme éjaculatoire pénien traditionnel

    qui varie assez peu, finalement, sinon en intensité

     

    il peut néanmoins y avoir des orgasmes éjaculatoires

    qui accompagnent d’autres types de pratiques

    qui peuvent être assez différents

     

    non, pour ce qui concerne les orgasmes prostatiques,

    il y en a de toutes les formes et de toutes les couleurs,

    sans compter que si tu utilise des jouets assez volumineux,

    tu peux aussi avoir du plaisir anal qui vient s’y mêler

     

    c’est sans doute ton cas, vu le type de jouets que tu emploies,

    ce ne sont pas, à proprement parlé, des masseurs prostatiques,

    peut-être aurais-tu intérêt à en essayer, les Helix, Progasm et consorts de chez Aneros

     

    mais peut-être l’as-tu déjà fait et sans grand succès,

    c’est pour cela que tu t’es tourné vers des joujoux différents?

     

    le chemin est long chez certains, chez d’autres, moins,

    certains ont cela en eux, y arrivent tout de suite,

    une affaire d’arriver à se lâcher, d’être à l’écoute de son corps,

    de parvenir à faire monter les énergies,

    ce sont dans des notions comme cela, je crois,

    qu’il faut chercher l’échec de certains,

    la lenteur d’accession au plaisir prostatique pour d’autres

     

    la mentalité doit être différente d’une simple masturbation,

    on ne doit pas être obnubilé par les orgasmes, d’arriver à eux,

    juste prendre du plaisir, de prendre du bon temps,

    de sentir son corps de plus en plus complice,

    c’est un parcours intérieur, quelque part, un cheminement,

    une exploration de soi-même, une recherche de communier avec son corps

    dont le plaisir prostatique est la récompense,

    il ne faut pas juste être dans l’état d’esprit d’une masturbation

    et d’une quête forcenée d’orgasmes

     

    mais encore une fois, ce que tu obtiens avec tes deux jouets, sont peut-être les deux des sortes de plaisir prostatique,

    il est normal qu’avec un engin à vibrations, tu n’obtiennes pas les mêmes types de sensations,

    qu’avec un simple gode, dirigé vers ta prostate,

    le plaisir prostatique est tellement riche, peut être tellement varié,

    il n’y a pas un type d’orgasmes dedans

    mais des tas et encore des tas

    qui peuvent varier comme la nuit et le jour

     

    des longues extases, très très calmes qui peuvent durer de longues minutes,

    des orgasmes très explosifs, ressentis dans tout le corps,

    des super O qui sont assez indescriptibles,

    tellement ils peuvent varier d’une personne à l’autre,

    des orgasmes énergétiques,

    etc, etc

    #45196
    bzo
    Participant

    ton message n’est pas passé, il a été pris dans les filets de l’antispam,

    il faut le remettre,

    il n’y a plus de modo , actuellement

    qui pourrait l’en sortir

    #45201
    ben
    Participant

    Bas jsp piurquoi mais mon essage veut pas s’envoyer

     

    #45203
    ben
    Participant

    Soit mon message disparaît sans explication soit on me dit que je l’ai déjà envoyé dc je suis bloqué c un peu relou

     

    #45204
    ben
    Participant

    Bon je vais refaire mon message en plus court.

    Je disais donc que avec le vibro c comme si ça servait d’amorce, C assez long à venir, g pas en soit de point de non retour ou tout s’accélère, à tt moment si j’arrête ça part, c comme si ça faisait monter la tension tel que ça me fasse ejaculer et la jouissances est au niveau des contraction pas à l’intérieur. Ap m’a libido est pas à plat elle est neutre si je me remasturbe je pourrais venir.

    Avec le god c très localisé sur la prostate, je sent pas en soit un plaisir anal mais ce qui est sûr c que ça monte très vite, assez proche de l’orgasme g l’impression, les jambe qui tremble puis ap ça redescend pour ne plus remonter.

     

    J’envoie un autre message pour montrer mes 2 sextoys

    #45206
    ben
    Participant
    #45207
    ben
    Participant
    #45208
    bzo
    Participant

    personnellement, je n’ai jamais pu obtenir de sérieuses sensations prostatiques,

    avec ce genre de masseur, aussi bien, celui avec des vibrations que l’autre

    mais bon,

    chacun est différent,

    heureusement

     

    as-tu déjà essayé avec un masseur de la gamme Aneros?

    ceux-là sont spécifiquement étudiés pour le massage prostatique

    #45223
    PetitsPlaisirs76
    Participant

    Bonjour à tous

    Il y a plusieurs années, grâce à NXPL et le traité d’Aneros bien en tête, je me suis lancé dans l’aventure prostatique. Il me semble que lors d’une des premières sessions il y a eu, la chance du débutant,
    dans le bassin une montée très forte qui m’a fichu la trouille et j’ai stoppé net. Ensuite fort de ce beau début j’ai voulu le revivre mais ça n’a pas marché.

    Les causes sont connues:
    1)Trop d’attentes, trop d’envies, trop de tout en fait.
    2)Ensuite le besoin d’une logistique importante par rapport au sopalin d’une branlette raffinée.

    Certes je fais chambre à part mais il faut protéger la literie si je perds le contrôle, bonjour l’angoisse,
    il faut penser au moment ou on va retirer l’helix avec 5 cc de lubrifiant dans le rectum, prévoir une rehausse du bassin afin que la crosse inversée de l’hélix ne frotte pas sur le drap du dessous.
    Bref un vrai barnum et après, avec tout ça il faut être calme et zen, tu parles!  Donc 20 minutes de relaxation/respiration et….je m’endors l’helix dans le cul. Lol.

    Malgré tout quelques sessions ont été effectuées au milieu de la nuit ou pas, avec parfois de belles sensations sans doute plus anales que prostatiques, l’helix ne bougeant pas des masses.
    Las, j’ai lâché l’affaire dans cette configuration.

    Je reparlerai d’une autre configuration.

    A+

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines et 3 jours par PetitsPlaisirs76.
    #45263
    PetitsPlaisirs76
    Participant

    Bonjour,

    L’été réchauffe les corps et la libido, j’ai décidé de reprendre mes sessions mais différemment.

    L’aneros peridise 3 et 4 remplacent l’helix car la recherche pure de l’orgasme prostatique n’est plus l’objectif.
    Le but est minimaliste, rien de précis, c’est le corps qui va décider.
    Insertion d’un peridise lubrifié et décontraction maxi, je ne touche à rien je ne souhaite rien.
    Après 15 min de relax, le sphincter a repéré l’intrus et des petites sensations émergent, quelques légères contractions anales font bouger le plug qui titille le sphincter.
    Maintenant le jeu consiste à faire sortir/entrer le peridise qui glisse facilement en poussant/serrant l’anus.
    Je suis loin de l’orgasme prostatique, que je ne cherche pas en ce moment, mais le bas ventre et l’anus sont bien excités, j’en redemande.
    La pratique devient addictive, sans éjaculation l’énergie est toujours là, le feu couve.
    J’évolue dans la pratique, arrivé à un palier, un doigt touche doucement la crosse de l’aneros et le fait basculer vers le devant, il touche la prostate, les sensations sont différentes.
    Le plaisir montant d’un cran, à l’exception du pénis, je me caresse le corps, les mamelons surtout, je gigote du bassin aux pieds, le souffle est court, je plane un peu, un peu de liquide sort du méat, c’est très bon.
    Je siffle la fin en ôtant le peridise, la machine s’arrête lentement, je ne sais pas si c’est de l’orgasme prostatique ou anal mais j’évolue et dans le bon sens.
    Je me demande s’il n’est pas temps d’essayer avec l’aneros eupho?

    A+

     

    #45399
    curieuxjj24
    Participant

    Bonjour PetitsPlaisirs76. Ton expérience m’intrigue. J’ai moi-même le Peridise tempo et je cherche à améliorer ma pratique. Peux-tu détailler un peu plus ta façon de faire ? (quelle est ta position pendant la relaxation puis pendant la période de contractions ? comment fais-tu les contractions après la relaxation ? (tenir contracter 20 secondes puis relâcher 10 secondes par exemple ou bien complétement au feeling, durée de la session) bref, tout ce que tu peux dire qui peut nous inspirer. Merci pour ton aide.

    #45400
    PetitsPlaisirs76
    Participant

    Salut

    Tout est presque dit ci-dessus.

    Précisons que les aneros peridise 3 et 4 et tempo ne sont pas des masseurs prostatiques.
    Après la relaxation, le jeu consiste à faire sortir/entrer le peridise qui glisse facilement en poussant/serrant l’anus, comme pour aller ou pas à la selle on pousse ou on retient.
    Tu “chauffes” l’anus.

    Un doigt touche doucement la crosse de l’aneros (que je fais tourner de 90° et qui est perpendiculaire à la raie des fesses)
    L’appui est plus facile et il bascule vers le devant, il ne reste plus qu’à trouver et toucher la prostate le plus doucement possible.
    L’ennui avec le peredise tempo, c’est son poids qui va peut-être l’empêcher de basculer facilement vers l’avant.
    Tout doit être délicat, la prostate n’est pas un tambour, lorsque qu’on y est, on le ressent.
    Ne pas oublier la caresse des tétons et du périnée, ne pas toucher son sexe, le prépuce recouvre le gland.
    Une session peut durer 3 quarts heure, il ne faut pas VOULOIR un résultat, il faut prendre ce qui vient, ne pas éjaculer permet de remettre le “couvert” facilement.
    C’est agréable et un peu addictif, les orgasmes prostatiques viendront ou pas, mais c’est déjà très plaisant.
    A+

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.