#45230
PetitsPlaisirs76
Participant

Bonjour à tous

Je cite  bzo

nous sommes en été, je déambulais dans la rue

quand tout à coup, je passe à côté d’un chantier,

j’entends des bruits d’outils en action et des voix d’hommes qui rient et qui parlent, très fort entre eux,

je m’arrête et regarde par l’interstice entre deux planches,

je vois des ouvriers torse nus, ils sont tous musculeux, la poitrine, le dos, luisant de sueur,

De la poussière, de la sueur, de la testostérone, lorsque dans le bas de son dos on a fantasmagoriquement envie de se faire défoncer/bousculer, c’est le cocktail idéal.

Moi, qui ai le nez et l’anus sensibles, c’est dans un environnement ouaté que nous déambulons,

ses seins sont ronds mais son corps, ses doigts, sa verge sont fins et élancés.
Fièrement dressée près de son ventre, je la décalotte cette virilité si attirante,

mes sens sont perturbés, mes mains caressent des seins bien ronds et ma bouche gobe un gland lissé par une tension extrême.

J’entends claquer le latex sur de la peau, ce petit monstre a décidé de passer à l’action,

son doigt long et glissant amadoue mon anus, le plaisir arrive, bientôt la citadelle est décrétée ouverte,
le majeur s’incruste doucement, faussement hésitant, le sphincter joue avec l’intrus, le plaisir monte d’un cran.

La prostate est le but final, elle est caressée lentement, le feu gagne je suis un peu hors sol, ça suinte, que c’est bon !!!

A+

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines et 3 jours par PetitsPlaisirs76.
  • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines et 3 jours par PetitsPlaisirs76.