#13804
Avatarmat352
Participant

Bonjour,

Je viens vous raconter mon premier orgasme prostatique aussi petit soit-il, mais que ce fut troublant.

Il y a plusieurs mois j’étais à la recherche de nouvelles sensations vis-à-vis de mon corps. Je tiens à préciser que je suis hétéro, marié avec des enfants et que je ne me considère pas comme quelqu’un de dérangé sexuellement.
Bref. Comme je l’explique dans ma présentation sur le site je suis parti du postulat que les femmes ont à priori des orgasmes anaux. Alors pourquoi pas un homme. Anatomiquement pour moi cette partie était identique. Sauf que je n’étais pas au courant de la proximité de la prostate et de son utilité sexuelle.

Ni une, ni deux une fois ma femme couchée, j’ai pu m’isoler pour tenter de trouver avec mes doigts cette fameuse « châtaigne ». Aux vues des témoignages des premières expériences, je n’espérais pas franchement grands choses. Ce qui fut le cas, mais au moins j’ai pu constater où se situait la prostate et surtout que j’avais les doigts trop courts, tout du moins s’il fallait se détendre et explorer cette zone ça n’allait pas être confortable.

Faute de moyen pour m’acheter un Aneros il me fallait un plan B. J’ai donc décider d’emprunter un sextoy de ma femme qui visiblement ne lui servait plus. A priori ce n’était pas le plus adapté pour stimuler la prostate, mais il est rigide et donc il allait pouvoir m’obéir pour aller titiller le bon endroit.

Petit plus, depuis un mois, je suis en déplacement (tout seul) pendant la semaine. Chic, il n’y a rien à faire le soir. Et mine de rien ça joue dans la balance quand il n’y a rien à surveiller.

J’ai pu trouver un lubrifiant à base d’eau au supermarché, il m’en fallait impérativement suite à une expérience plutôt décevante à base de salive. Pour le coup ça coute en gros 2€ et comme j’avais pu le lire il ne faut hésiter sur la lubrification. Je confirme, lubrification à volonté. Une question de moins à se poser.

Premier soir avec l’accessoire, je m’allonge sur le dos (dans un état d’excitation important), j’ai créé une ambiance sympa, lumière tamisée, volets et porte fermée, portable coupé; rien ne peut venir perturber ma séance. Et surtout j’ai écarté de ma tête les soucis potentiels.
J’avais plus ou moins explorer mon anus auparavant je me connais, je sais me détendre, c’est un excellent jeux de sentir les muscles se relâcher au passage.
Rapidement j’ai pu introduire le sextoy, je l’incline vers mon ventre et pour la première fois je sens qu’il y a une zone qui chatouille. Effectivement comme une envie d’uriner arrive, mais impossible ma vessie est vide.
Je bouge légèrement l’objet au même titre qu’une caresse sur un clitoris. Ce n’est pas flagrant mais il se passe quelque chose là dedans.
L’excitation monte mais j’éprouve une sensation déjà connue et j’éjacule en saccades. J’ai échoué…
Point positif, l’orgasme était fort et les prémices de nouvelles sensations se sont manifestées.

Séances suivantes, même topo pour la préparations. La prostate et les terminaisons nerveuses sont en phases de réveil par contre.
Je commence sur le coté pour l’introduction puis me retrouve rapidement sur le dos, mon corps est détendu je peux jouer avec le sextoy comme je le souhaite. Naturellement les muscles se contractent et je sens quelque chose de nouveau, mon sexe se gonfle, ma respiration est de plus en plus forte. Je laisse mon corps faire…
J’éjacule, ce coup-ci c’est différent, ça coule doucement, mais j’ai le sentiment qu’il y encore un peu de chemin à parcourir.

A noter que je repose mon anus pendant au moins deux jours entre chaque séance. Je sais que je n’ai pas les bons jouets, alors comme dit le dictons: « qui veut voyager loin ménage sa monture ». C’est pas très classe mais à appliquer. De toute façon se serai contre productif si il y a de la douleur.

Et enfin, la séance de ce soir.

J’avais remarqué que les contractions faisaient monter en moi cette fameuse vague de plaisir lors des essais précédents.
J’étais relativement excité et détendu, le plaisir sur la prostate est monté rapidement, environ une vingtaine de minutes (peut être plus, mais quand on n’aime on ne compte pas).
J’ai senti mes muscles se contracter, mon sexe gonfler comme jamais et soudain une vague de plaisir est montée depuis mes fesses, est passée sur mon buste et m’a tétanisée.
Une sensation d’orgasme beaucoup plus forte et surtout sur une bonne partie du corps pas simplement concentrée sur la verge.
Et tout ça sans toucher à mon sexe.
A signaler une minuscule goute de liquide est sortie de mon sexe.
J’étais tellement troublé de connaitre déjà des sensations aussi forte après environ quatre séances, que j’ai perdu toute excitation.
Pour être un peu plus trivial, j’étais comme un con… Mais Whaouu !!!

Pour moi ce qui a fait la différence, c’est de trouver une position dans laquelle je me suis bien senti (évidemment avec toutes les autres conditions nécessaires).
Au final c’est très paradoxal, il faut arriver à se détendre pour mieux se contracter au bon moment. Etrange…

J’ai hâte de pouvoir trouver un peu d’argent pour me payer un aneros et développer ces orgasmes. Quel pied !!!

Merci à tous pour vos expériences et vive ce site, qui devrait être d’utilité publique.