5 sujets de 21 à 25 (sur un total de 25)
  • Auteur
    Articles
  • #30671
    matou8313matou8313
    Participant

    En fait valafar , ce que l’on est nombreux je pense , à vouloir essayer de comprendre , c’est le type de jouissance du maître et de la soumise …..
    Les vidéos BDSM du commerce sont du cinéma et s’il y a peut-être de véritables soumis(es) et maîtres(ses) qui profitent de ces séances pour retrouver leurs jouissances préférées , il doit y avoir aussi pas mal de comédie ou de besoin de se faire payer ….. On arrive je pense à trouver de véritables orgasmes forcés féminins ou masculins , mais je comprends moins bien que des soumis raffolent de se faire cogner dans les couilles ( bien que leur érection continue soit bizarre , ou alors viagra à haute dose avant ? )ou que des femmes aiment se faire percer d’aiguilles les tétons, les lèvres d’en bas etc ….) j’avoue ne pas comprendre et je ne suis pas le seul ….IL ne s’agit pas de juger , bien sur mais de comprendre , ou tout au moins d’essayer …. Les prostatomanes , avec des envolées souvent lyriques, poétiques et en tout cas passionnelles arrivent à nous faire partager UN PEU leurs plaisirs , bien qu’en ne les ayant pas éprouvés , nous restons un peu extérieurs …..
    Ce sera ainsi aussi pour le BDSM et nous , mais vous avez pu voir que je ne suis pas le seul à être intéressé par votre quête ….
    D’autant que j’ai reconnu voir avec plaisir certaines vidéos BDSM où je m’identifie autant au soumis qu’au maître parfois …. mais là il s’agit de fantasme , ça ne veut pas dire que j’aimerai passer à l’acte ….. Première vague tendance à la soumission comme je l’ai expliquée lors de ma 1° expérience sexuelle avec une femme , mais ça n’a pas perduré par la suite de ma vie sexuelle …… Comme je l’ai dit si j’étais tombé par la suite sur une soumise ou une maîtresse , que serait-il advenu ???
    Enfin dans la mesure où je pousse l’intensité du courant lors de mes séances d’electro-stimulation en solo et que je jouis dans une certaine douleur, ou même que parfois j’utilise aussi un « presse-couilles » associé à l’estim de façon à jouir là aussi avec une certaine douleur , je m’approche ainsi d’une certaine forme de masochisme , mais avec la différence essentielle que je maîtrise le jeu et que je ne me soumets pas à la volonté d’un(e) maître(sse) …. Différence essentielle aussi ….
    Au plaisir de connaitre un peu mieux votre ressenti , de maître et celui de votre soumise … Le détail de certaines de vos séances, la façon dont vous terminez : coït ? orgasme pour qui ? pas d’orgasme ? avez vous l’un et l’autre une autre vie sexuelle que le BDSM ? pas de marques sur le corps de la soumise ? etc ….
    Désolé si j’insiste lourdement mais nous souhaiterions tous participer UN PEU à votre plaisir ….Plus cérébral sans doute que celui de la prostate ou de l’électro-stimulation , et donc plus difficile à expliquer , mais bon …
    matou8313

    #30695
    EpictureEpicture
    Participant

    Bonjour à tous

    Vraiment, j’adore ce site. C’est le seul endroit que je connaisse ou je peux parler de tous ces sujets. Je suis limite addict.

    Oui @matou8313, je confirme. Je ne fantasme pas spécialement sur le BDSM, mais je dois dire que c’est à la fois excitant, et flippant. C’est peut-être aussi le fait que ce soit flippant qui est excitant.

    On retrouve ça dans les pratiques de sports à sensation fortes. Un pilote de Formule 1 est forcément un peu BDSM : Il est saucissonné dans sa tenue, et à la fois dépendant de sa machine et en recherche de domination totale de sa monture. Il lui impose de donner le meilleur d’elle-même. (sans parler des autres sports extrêmes, ou du rugby ou football américain, mais c’est une autre forme de confrontation)

    Il y a aussi tous ceux qui flirtent avec l’illégalité, le représentant de l’ordre et de l’autorité.

    J’avais un patron qui me dit un jour : « dans la vie il y a les dominants et les dominés : choisi ton camp ! ». A l’époque j’étais incrédule, ou naïf, c’est selon, mais je n’ai pas pu répondre, j’étais hors de cette perspective. Je ne le suis pas plus aujourd’hui, mais le monde est dominé (surement depuis toujours) par cette catégorie de gens qui pensent que le monde est divisé de la sorte : dominants / dominés. Cela ne signifie pas pour autant que c’est comme cela que le monde doit être.

    Cela dit, il me faisait peut-être un appel du pied pour que je me soumette à son désir de me pénétrer violemment. Clairement ce désir, il ne l’assumait pas ouvertement, c’est surement pour cela qu’il était aussi agité et qu’il a failli être emporté par un arrêt cardiaque à 40 ans.

    Mais celui qui se pense dominant par la position de contrôle total qu’il exerce sur son dominé, n’est -il pas finalement le vrai dominé. Car sans son dominé, il n’est rien, alors que le dominé lui existe par le simple fait du désir de châtiment qu’il exerce sur son dominant. Le dominé n’a pas besoin d’être châtié, il prend son plaisir dans la provocation qu’il exerce. Bien sûr, se frotter au châtiment permet d’aller chercher une sorte de confirmation charnelle de son pouvoir, mais ce n’est pas là qu’est son plaisir : comme le dominant qui prend un grand plaisir à avoir sur son dominé un contrôle physique total, Le dominé éprouve un plaisir immense dans le contrôle psychologique total qu’il exerce sur son dominant. Et c’est bien pour ça qu’il le puni. Il s’agit, pour se faire plaisir, de rejouer la scène, encore et encore, avec le consentement des deux partenaires, dans le cadre de la scène.

    Mais le consentement du partenaire dominé est -il toujours librement consenti ? ou justement ne faut-il pas à un moment donné, pour être dans le « convaincant », dépasser son consentement. De quel consentement s’agit-il ? Celui d’être châtié, ou celui de consentir à ne plus donner son consentement au châtiment quel qu’il soit ?
    Existe -t-il véritablement des personnes qui sont prêtes à cela, pour le plaisir de cette souffrance qui consiste non pas à être dominé, mais humilié, violé.
    Cela revient à faire du viol, une pratique sexuelle comme une autre.

    C’est la raison pour laquelle l’intervention de @valafar est intéressante car comme il dit, il aborde des choses très « borderline » tout en disant qu’il faut savoir sortir de sa zone de confort.
    Moi ce qui m’intéresse, c’est de quoi est faite cette « line », et qu’est qui permet de dire que jamais, dans le BDSM, on ne la franchi ?

    Si les gens se fourvoient c’est probablement parce que la definition de cette ligne est confuse pour eux et ouvre la porte à n’importe quoi.

    #30718
    matou8313matou8313
    Participant

    effectivement epicture la limite peut être floue à la fois pour le soumis ou le maître …Le soumis peut ne pas savoir clairement où elle est , le maître chercher justement à la trouver en dépassant le consentement , l’inverse aussi ,si le maître n’ose pas ….
    Alors comment valafar et sa ( ses?) soumise(s) ont-ils fixé cette limite ? l’ont-ils fixée d’ailleurs au départ ? Est-ce qu’elle se dessine au fur et à mesure , en fonction des séances antérieures ? au début d’une séance hard fixe-t-on des signes d’alerte ?
    Je réduis au sexe ces échanges dominant-dominé car c’est ce qui est excitant et des échanges similaires dans la vie courante sans doute souvent moins volontaires ….. Mais vos exemples sont parlants aussi …..

    Je ne sais si tu aimes regarder des vidéos BDSM meme si elles ne sont que du cinéma , moi oui j’ose l’avouer : j’ai déjà détaillé ce qui m’excitait dans des messages précédents ….
    Et je le fais souvent avant une séance d’estim , histoire de se mettre en condition car faire les branchements d’électrodes qui s’imposent avant séance ne sont guère excitants , il faut attendre les premiers titillements du courant pour commencer à bander ….Une adepte de l’estim sur le site des carrés d’hélène nous disait d’ailleurs que nos « arbres de Noel » n’étaient guère sexy …. mais que le balancement , la vigueur de nos engins et les résultats obtenus changeaient la donne …. Il y a d’ailleurs sur le Net plus de vidéos d’estim H que F car c’est plus spectaculaires et la plupart des séances F sont du chiqué ….

    En tout cas merci pour ta réponse , c’est un début qui j’espère sera complété …..

    matou8313

    #30824
    matou8313matou8313
    Participant

    Bon, voilà une semaine que le sujet est lancé , depuis le plaisir prostatique a eu bien des commentaires, la découverte du BDSM très peu ….
    Faut-il croire encore à une suite ? J’ai tenté de continuer un peu le sujet , tout en fantasmant sans pratiquer vraiment . Quelques tendances vers le BDSM , en électro-stimulation notamment ( orgasme dans une relative douleur ) , cire chaude sur le sexe , les tétons, aspiration forte de ces derniers ; les fantasmes s’adressant à des pratiques vues en vidéos …..
    Nous devons être pourtant pas mal à au moins fantasmer sur de telles pratiques , le sujet fantasmes et BDSM aurait du avoir plus de réponses, à mon avis ????
    Coté pratique , c’est manifestement plus difficile : les vrais pratiquants ont déjà leurs sites, leurs blogs et tomber sur NXPL pour expliquer un peu leurs séances relève bien du hasard …
    Si valafar a le courage de continuer un peu ses explications, et envie de répondre à mes questions , il y aura peut-être une suite ???
    Merci d’avance à son égard s’il en a le courage …. Peut-être suis-je trop impatient , mais j’ai tellement vu de sujets autres que le plaisir prostatique se noyer doucement …..
    Sinon, de profondis ….
    matou8313

    #30902
    matou8313matou8313
    Participant

    Bon, je regrette que Valafar n’ait pas continué à essayer de nous faire partager son ressenti ou celui de sa soumise , ou à donner des exemples de leurs séances ( durée, préparation, lieu , méthode, matériel, filmez vous vos séances pour qu’elle revive les moments de sa soumission au calme …. etc …..)
    Difficulté d’expliquer des sensations , alors limitation aux questions précédentes ou aux jouissances autres que SM s’il y en a :
    Sur vous : fellation ? coït ? autre ? après une excitation purement cérébrale bandez vous Valafar ?
    Pour elle : se contente-telle de ces mauvais traitements ? la caressez vous même s’il s’agit simplement de masturbation assez violente de façon à la faire jouir ? La forcez vous à se masturber devant vous ? Ou alors doit-elle le faire en secret ?
    Histoire de ne pas laisser le sujet mourir doucement , le BDSM ayant peu de pratiquants mais à la source de pas mal de fantasmes , enfin, moi je l’avoue …. et je l’ai détaillé par ailleurs …Mais là je suis à cours d’idées ….
    Alors mourra, mourra pas ???
    matou8313

    réponse aux questions précédentes

5 sujets de 21 à 25 (sur un total de 25)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.