Mots-clés : ,

7 sujets de 21 à 27 (sur un total de 27)
  • Auteur
    Articles
  • #22908
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    Un petit coup de pouce pour améliorer la visibilité de ce sujet en réponse à la suggestion de lecture de @matt.

    Bon cheminement à tous.

    #22909
    Rodward
    Participant

    Bonjour !

    J’avais pu regarder cette vidés il y a quelques temps, cependant maintenant je me questionne, j’ai toujours compris qu’il fallait maintenir les contractions durant plus ou moins longtemps, et dans cette vidéo je constate qu’il contracte puis relâche instantanément, est-ce comme cela qu’il faut procéder, est-ce juste une méthode en plus ou est-ce réservé aux utilisateurs avancés ?

    Merci d’avance ! 🙂

    #22910
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    j’ai toujours compris qu’il fallait maintenir les contractions durant plus ou moins longtemps, et dans cette vidéo je constate qu’il contracte puis relâche instantanément, est-ce comme cela qu’il faut procéder, est-ce juste une méthode en plus ou est-ce réservé aux utilisateurs avancés ?

    Pour te répondre très brièvement, @rodward, c’est une méthode parmi d’autres.

    Pour te répondre plus longuement, j’ajoute que chacun est différent et que l’objectif initial est d’obtenir un mouvement autonome du masseur sur la prostate qui est la conséquence des contractions involontaires des muscles qui sont présents tout autour. Ces contractions involontaires apparaissent sous l’effet de différentes formes de stimulation :
    – 1) des contractions volontaires des muscles du plancher pelvien (anus, PC) et du rectum (poussée) complétées éventuellement par des contractions d’autres muscles un peu plus éloignés de la cible (fessier, abdominaux, diaphrgme).
    – 2) des vibrations internes ou externes,
    – 3) des courants électriques appliqués localement par des appareils conçus pour cet usage,
    – 4) une période de relaxation / méditation sans contraction musculaire volontaire, le « do nothing ».

    Il ressort de l’expérience des anéronautes qui connaissent l’extase des super Os’ que les contractions volontaires doivent être plutôt légères que très fortes pour ne pas écraser les sensations subtiles qui annoncent la montée du plaisir jusqu’à l’orgasme.

    Pour certains, tenir des contractions volontaires plutôt longues accélèrent la fatigue musculaire qui ouvre la voie à la perte de contrôle, donc au relâchement profond et donc à l’apparition des contractions involontaires.

    Pour d’autres, tenir des contractions plus courtes ouvre la voie à une synchronisation de ces contractions avec une pulsation interne qui va peu à peu prendre le dessus et lancer les contractions involontaires.

    Il n’y a pas de recette unique miraculeuse pour accéder au super O’. Chacun doit expérimenter et adapter sa pratique en fonction de ses propres réactions. La seule règle est de ne rien attendre, d’être en connection profonde avec son corps et de vivre pleinement chaque sensation de plaisir aussi ténue soit-elle.

    Je mets en lien quelques articles qui parlent de contractions sur le site pour que tu puisses les parcourir sans perdre de temps à les chercher. Tu en as certainement déjà lu un grand nombre mais la révision ne sera pas inutile. Si tu fais « contrôle + f » pour ouvrir la fonction recherche sur chaque page et tapes « contract » dans la zone de recherche ouverte puis cliques sur « Tout surligner » tu pourras aller à l’essentiel sans perdre de temps.

    Suite de la découverte de l’Aneros

    Test de l’Aneros Eupho

    Faire l’amour avec un Aneros, une expérience exceptionnelle !

    Mon retour d’expérience sur l’Aneros et les orgasmes

    Techniques pour débuter avec un Aneros

    Test de l’Aneros Peridise

    Témoignage d’un lecteur sur les Aneros

    Test de l’Aneros Vice

    Test du Masseur prostatique Nexus Glide

    Expérience d’un lecteur : la découverte de l’orgasme de la prostate

    Test de l’Aneros Tempo

    Témoignage: premières sensations prostatiques avec un Aneros

    Témoignage : retour d’expérience sur l’orgasme prostatique

    Témoignage et questions sur le plaisir prostatique

    De même j’ajoute ces liens vers des messages du forum qui illustrent différentes expériences de contractions (mêmes commandes de recherche pour le forum que ci-dessus) :

    Le traité … une question

    Conseils orgasme prostatique

    Conseils orgasme prostatique

    Conseils orgasme prostatique

    Description de l'orgasme prostatique


    https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/conseils-orgasme-prostatique/page/7/#post-10713 (contient un lien vers une vidéo ancienne mais bien documentée par son auteur)

    Conseils orgasme prostatique

    La meilleure position pour atteindre l'orgasme ?

    Conseils pour les débutants laborieux

    Question sur contractions involontaires

    Une expérience d’apprentissage

    Une expérience d’apprentissage

    A propos des contractions volontaires et involontaires

    Expérience et questions…

    A propos des contractions volontaires et involontaires

    A propos des contractions volontaires et involontaires

    A propos des contractions volontaires et involontaires

    Contractions involontaires

    Mon cheminement avec l'Helix

    En route vers L'Extase !

    Bon cheminement @rodward.

    #25153
    Jieffe
    Participant

    Bonjour,

    Je remonte un peu cette vieille discussion. La vidéo m’inspire deux réflexions:

    • on dit toujours que les premières contractions doivent être légères. Ça ne me semble pas être le cas ici.
    • Cela ressemble plus à ce que j’ai connu qu’à ce que j’ai pu lire. Les petits “orgasmes” que j’ai connu m’ont poussé à faire des contractions (involontaires) plutôt longues et appuyées, comme on peut en voir sur cette vidéo. Une fois ou deux, lors de montée de plaisir, mon anus s’est contracté assez fortement sans que je ne puisse (ou ne veuille) le relâcher. Ces contractions ont activement participé au développement du plaisir.

    Mais comme tu le dis Andraneros, je ne fais pas une règle de tout ça, chacun est différent, et encore une fois, je pense qu’il faut faire confiance à son instinct.

    Une chose intéressante qui n’a pas été souvent soulevée et que l’on peut voir dans cette vidéo, c’est le fait de bouger ses fesses avec les mains. Faire de petits tremblements. J’ai déjà essayé et ça marche plutôt pas mal. C’est plutôt agréable.

    #25155
    Andraneros
    Modérateur/modératrice

    @jieffe pour évaluer correctement ce genre de vidéo par rapport aux conseils donnés dans le traité d’Aneros ou dans les forums spécialisés il ne faut pas négliger le contexte.

    Le traité s’adresse aux débutants et le plus souvent les conseils prodigués dans les forums répondent aux questions de débutants. A ce stade de la découverte de l’orgasme prostatique le plus important est d’aider à la prise de conscience de sensations nouvelles souvent très faibles qui seraient écrasées par des contractions volontaires trop fortes. Je te mets le lien vers un message de @helix47 qui décrit ses propres contractions dans le même sujet.

    La vidéo montre un pratiquant qui n’est plus un débutant et qui est suffisamment avancé pour déclencher des orgasmes. Le mérite de cette vidéo est de répondre à une autre question qui porte sur l’amplitude des mouvements du masseur. Elle montre que le masseur bouge relativement peu.

    Une fois ou deux, lors de montée de plaisir, mon anus s’est contracté assez fortement sans que je ne puisse (ou ne veuille) le relâcher. Ces contractions ont activement participé au développement du plaisir.

    Je connais les mêmes contractions tantôt légères, tantôt très puissantes, qui sont un des signes de l’orgasme, la perte de contrôle musculaire associée à des contractions plus ou moins fortes.

    L’intervention des mains aide à concentrer la conscience sur la zone anale et à amplifier ainsi les sensations. A ce moments mes mains sont plutôt sur mes pointes de sein. On ne peut pas tout faire à la fois !

    Bon cheminement @jieffe.

    #25162
    Jieffe
    Participant

    Elle montre que le masseur bouge relativement peu.

    Ah ben je trouve que les contractions sont tout de même pas mal appuyées. Mais je suis bien conscient qu’il s’agit ici d’un pratiquant avancé, et que je ne peux me comparer à lui.

    A ce stade de la découverte de l’orgasme prostatique le plus important est d’aider à la prise de conscience de sensations nouvelles souvent très faibles qui seraient écrasées par des contractions volontaires trop fortes.

    J’ai lu effectivement de nombreux témoignages de personnes qui ont identifié que leur progression était ralentie à cause des contractions qu’ils faisaient trop fortes. Les orgasmes sont arrivés après qu’ils aient réduit la puissance de leurs contractions.

    Le message d’Helix répond à quelques unes des questions que je me pose dans mon journal. Merci pour le lien, mais il ne fonctionne pas. Tu as du te tromper dans l’adresse :). Rien de grave, je l’ai trouvé.

    Pour l’emploi des mains, j’ai essayé cette méthode, en faisant bouger les fesses ou en les faisant trembler. Ça fait bouger le masseur différemment et c’est plutôt agréable.

    #25163
    Jieffe
    Participant

    Ah non, il fonctionne, c’est moi qui me suis trompé et ai cliqué sur son nom…. Désolé!!!

7 sujets de 21 à 27 (sur un total de 27)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.