19 sujets de 121 à 139 (sur un total de 139)
  • Auteur
    Articles
  • #10648
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    @Tortuegénitale, le Lucky Luke du forum de nouveauxplaisirs.fr, qui questionne plus vite que son ombre

    « Plaisir : état affectif fondamental, émotion ou sensation agréable lié à la satisfaction d’une tendance, d’un besoin ou à l’exercice harmonieux des activités vitales (dictionnaire Robert) »

    Comment ne plus culpabiliser ? Et pourquoi est-ce que je culpabilise ?
    Je vois plusieurs causes possibles à ton sentiment de culpabilité. L’une est l’interdit moral général qui vise l’intérêt que tu portes à la recherche du plaisir, comme nous qui sommes sur ce forum. Une autre est le conflit que tu vis entre les efforts débordants que te demandent tes études et ton entrée dans une vie sociale indépendante d’un côté et ton besoin / ta quête désespéré(e) du plaisir intime. Une autre est la différence entre ce qui donne du sens à ta vie et ce qui donne du sens à la vie de tes amis. Réfléchir sereinement sur ces 3 points doit te permettre de construire TES réponses.

    Comment faire si on n’a pas la chance d’avoir un(e) ami(e)… ?
    Si ces questions te semblent trop lourdement peser sur ta vie tu peux envisager l’aide d’une consultation psy. Si tu préfères gérer seul nous pouvons chacun à notre manière t’apporter des réponses qui, en ce qui me concerne, faute de compétences spécialisées n’auront pas d’autre ambition que d’être des propositions amicales enrichies de mon expérience et de ma tendance analytique.

    Pourquoi est-ce normal de ne pas avoir une progression linéaire ?
    Parce que tu n’es pas lisse. Parce que ta route sur ces sujets qui touchent ton moi profond croise des obstacles cachés que tu n’a pas pu identifier à l’avance. Parce que sauf exception la vie est riche et foisonnante. Ma propre vie n’a pas été linéaire, J’ai traversé des périodes de doutes et d’interrogations. En échange elle a été beaucoup plus riche que celle de mes proches qui se sont posé moins de questions. Tu surfes réellement sur une sinusoïde qui de plus a une pente moyenne variable à la manière d’un cours de bourse. Enfin pour ce qui concerne la recherche du Super O’ la très grande majorité des témoignages confirment ton expérience, y compris le mien.

    Qu’est-ce qui fait qu’aujourd’hui je crains de ne pas y arriver ?
    Tu es jeune avec l’ambition de découvrir le sens de ta vie, tu veux comprendre comment fonctionne le monde et tu sembles hyper sensible. La tâche est énorme, tu as peu de recul et tout à apprendre. C’est normal de douter. Les questions que tu te poses sont universelles. Admets, avec éventuellement un petit effort d’humilité, que tu as besoin de temps pour y répondre. C’est aussi à cela que sert la vie. Tu apprends en vieillissant que dans la vie une porte qui se ferme peut toujours s’ouvrir à nouveau. Le désespoir frappe ceux qui pensent qu’il n’y a qu’une seule vérité et qu’elle leur échappera toujours. Aucune de ces deux assertions n’est confirmée par la vie.

    Le Super O’ n’est pas LA réponse mais seulement UNE réponse. Aussi important qu’il soit pour toi, comme il l’est pour @Hyménée et pour moi, la vie ne se limite pas au Super O’. En concluant avec l’aide de la définition citée au début de ma réponse, le Super O’ est est un plaisir et en tant que tel est le résultat d’un processus, non une solution. Intense est la jouissance procurée par le Super O’, elle porte une énergie que tu peux redistribuer autour de toi.

    #10660
    logansanlogansan
    Participant

    Que de réponses censées de la part d’Andraneros et d’Hyménée, que dire de plus ? Mon avis peut-être.
    Non coupable ! de chercher le plaisir ou alors un psy serait intéressé de te recevoir 😉
    Le chemin de la vie n’est pas linéaire, il peut même arriver d’avoir l’impression de repasser par le même endroit parfois.
    Le doute est pour moi, l’essence même de la curiosité, de la remise en question, espèce de cérébral 🙂 donc de l’avancement même si ça n’est jamais assez vite, mais il faut savoir parfois se poser les bonnes questions, l’expérience aide.
    Continue ta quête jeune padawan

    #10675
    TortuegénitaleTortuegénitale
    Participant

    Tout d’abord merci.

    Faudra un jour qu’on m’explique pourquoi on doit se plier en quatre pour découvrir des plaisirs si simples, si accessibles.

    Aujourd’hui fut un bon jour, j’ai eu un orgasme traditionnel pour finir, le plus beau et le plus bestial de tous ceux que j’ai vécu jusqu’à aujourd’hui.

    C’est quand même pas croyable que ce vécu là ne soit pas une banalité..

    C’est comme si on prenait une planète, qu’on y installait de la vie, des êtres humains, avec des possibilités et des plaisirs simples.. et d’eux-mêmes ils vont créer des complexités et labyrinthes, gravitant autour de ces plaisirs dont on oublie le nom et l’essence. Quand je le vis, je ne peux m’empêcher d’halluciner.

    J’ai des questions sans réponse 🙂 (petit clin d’oeil à andraneros)

    Pour ce qui est d’une rencontre Hyménée, on peut dire que vous n’y allez pas par les quatres chemins dont je viens de parler 🙂 et pourquoi pas, si un jour j’en ressens le besoin, je m’adresserai à vous pour discuter de tout cela ! C’est très aimable à vous de m’avoir proposé cela.

    En tout cas ça fait plaisir, d’avoir du plaisir, enfin.

    L’été arrive à point ! 😀

    #10711
    TortuegénitaleTortuegénitale
    Participant

    Je crois que je me suis trompé : je n’ai jamais eu de mini-O. Sur la carte au trésor, je « bloque » à l’étape 24-25, tandis que le mini-O est mentionné à l’étape 46.

    De plus, je n’ai jamais eu de contractions involontaires, pas même une séance. Je ne sais pas.. peut-être que c’est la plus forte P-wave vécue ?

    J’ai peut-être vécu un micrO’, ou un nanO’ même. 🙂

    #10713
    nicolas775nicolas775
    Participant

    J’utilise l’Hélix depuis 6 mois. J’ai dû faire une dizaine de tentatives et rien, absolument rien. Mais la video suivante est tellement fascinante, que j’ai poursuivi les essais :

    http://www.xtube.com/watch.php?v=7eYaC-S767-

    Voici ce qu’explique l’auteur de la vidéo, et c’est très juste:
    « Ma session avec l’ Helix Syn est longue, mais elle contient de multiples orgasmes prostatiques à différents stades d’excitation. Asseyez-vous et profitez des explications que je tente de vous apporter quant à ce qui m’arrive, regardez ma prostate en extase se contracter. A la fin, c’est l’abandon total, ne faisant plus qu’un avec les sensations qui se produisent en interne, et laissez votre prostate « danser » jusqu’à ce que vous ne puissiez plus la maîtriser.

    Je ne m’agite pas dans tous les sens comme on peut le voir dans de nombreuses vidéos. J’ai fait des efforts pour essayer de conserver le contrôle de mes orgasmes, mais cela ne signifie pas que je n’ai pas éprouvé des vagues de plaisir dans tout mon corps. Cela ne signifie pas non plus que les spasmes que vous voyez arrivent sur commande. Tous les mouvements ne sont dans 95% des cas que la réponse naturelle de mon corps.

    Relaxez-vous, respirez et abandonnez-vous. Je sais que c’est plus facile à dire qu’à réaliser, mais c’est ainsi que cela fonctionne. Homo, hétéro, peu importe. Dès lors que vous êtes un mâle, vous passez à côté de quelque chose si vous ne prenez pas le temps d’avoir des Orgasmes Multiples Masculins (OMM). Le nouvel Helix SYN est en ce moment mon jouet favori. Il a sa propre autonomie. Souvenez-vous, laissez-le agir et ne tentez pas de le contrôler, sinon, vous perdrez votre temps ».

    En ce qui me concerne, je suis parvenu à obtenir des contractions involontaires, je suis même parvenu 3 fois à obtenir des mini orgasmes. Ce que j’ai remarqué, c’est qu’il faut absolument se concentrer sur les sensations, et essayer de les entretenir par de très légers mouvements, on peut les susciter par une ou deux infimes contractions, et dès qu’on capte une sensation agréable, il faut s’appliquer à la maintenir. elle s’amplifie et ensuite ça part tout seul. C’est un peu comme le surfer qui profite d’une vague qui passe. Aujourd’hui, je me suis fait une séance de 3 heures et je n’e suis parvenu qu’à générer une seule vague puis une vaguelette. J’ai vraiment profité des conseils de la vidéo. Son image de « laisser la prostate danser correspond à ce que j’ai ressenti.

    #10720
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bienvenue sur notre forum @nicolas775

    Cette video et son commentaire avaient aussi attiré mon attention lorsque j’ai commencé mon cheminement vers le Super O’. Votre conclusion montre que vous avez bien saisi l’utilité de la relaxation et de la concentration pour progresser.
    J’aime bien l’image du surfer. Je vous souhaite de prendre de nombreuses vagues.

    #10721
    HyménéeHyménée
    Participant

    Bonsoir,

    Pour ma part, nicolas775, je dois bien avouer que regarder ce genre de vidéo, c’est comme de demander à un gynéco de parler d’amour : c’est un exercice qui donne rarement envie 😀

    Disons que ça fait bizarre de voir cette nudité objectivée, alors que le vécu subjectif est tout autre. Enfin, le mien. Je ne rejette cependant pas l’intérêt de cette vidéo et reconnais sa qualité.

    Au niveau de vos sensations et de la concentration que vous parvenez à maintenir là où il faut, vous êtes dans le juste. C’est parfait 😀

    Maintenant, je vous suggère d’ouvrir le dialogue avec votre prostate lorsqu’elle vous offrira sa danse du ventre. Lui susurrer des mots d’amour. La tutoyer langoureusement. L’inviter à se dévergonder. Qu’elle devienne lascive rien que pour vous 🙂

    #10727
    filoufilou
    Participant

    Bonjour à tous

    Mes ressentis me laissent toujours dans le même tat de frustration, ainsi que les témoignages de ceux qui ont la chance d’être plus avancés dans le plaisir prostatique. Au début de mes sessions je ne fais aucune contraction et m’attache à me détendre et à respirer lentement de façon consciente. Après une dizaine de minutes je ressent quelques petites ondes et j’ai la sensation que ma prostate bouge lentement. Est-ce mon imagination? Toujours est-il que les sensations sont agréables et j’ai l’impression que cela va « s’enclencher ». Cela m’excite, j’ai le cœur qui bat plus fort et j’appelle de tous mes vœux cet orgasme qui ne veut pas venir. Mais Je n’ai pas de contractions involontaires, ni de tremblements, pas plus que d’écoulement et mon sexe reste inerte. C’est alors que je fais de petites contractions anales pensant déclencher le processus. Hélas les ondes de plaisir se tarissent et je n’arrive plus à les retrouver. Voilà où j’en suis depuis des mois et des mois et je redoute de ne jamais progresser. Si quelqu’un parmi vousa connu les mêmes problèmes mais connaît maintenant la félicité je serais heureux de son témoignage.
    Bon plaisir à tous.

    #10728
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonjour @filou,

    Je suis heureux de voir que vous gardez le contact et malheureux de lire que vos efforts ne produisent pas encore le résultat que vous attendez.

    En tout cas votre constat est clair. Vous ressentez une forme de plaisir léger et furtif. Votre excitation s’accroît. Vous vous sentez « au bord de » quelque chose de plus fort. Même si jusqu’à maintenant rien de ce que vous attendez ne suit, ce que vous décrivez est très précisément l’entrée vers le plaisir prostatique. Vous êtes bien engagés dans votre cheminement vers le Super O’.

    Nous le répétons souvent, chacun est différent et suit des chemins différents vers l’orgasme prostatique. C’est pourquoi, à mon avis, il est important de se concentrer sur son ressenti plutôt que de rechercher des sensations décrites par d’autres comme point de repère.

    Le plus difficile pour ceux qui progressent lentement comme vous ou moi est de laisser venir les sensations et le plaisir au lieu de chercher à les faire venir.

    Mes progrès ont été plus rapides quand j’ai réussi à me concentrer exclusivement sur le relâchement de mes muscles et sur la minuscule boule de plaisir qui apparaissait à ce moment sans rien attendre d’autre. Cette attitude était presque contre nature pour moi ; j’ai pourtant passé ce cap. Avec patience, en renonçant à toute attente lors de chaque session, vous y arriverez.

    Le conseil le plus souvent donné par les vétérans du forum du fabricant est « Nattendez rien et laissez-vous aller » (Don’t expect anything and let go). Si vous regardez la vidéo citée par @nicolas775 vous verrez que les tremblements divers ne sont pas nécessaires à la montée du plaisir. L’auteur montre et répète qu’il se relaxe le plus profondément possible pour accéder au plaisir.

    Bon courage, à bientôt et surtout gardez l’espoir sans rien attendre.

    #10735
    AvatarAdam M.
    Maître des clés

    @filou, j’ai l’impression en vous lisant que vous ne contractez pas les sphincters pendant un certain temps pour commencer à engendrer les contractions involontaires. Il faut faire des contractions de 40 secondes environ, douces et légère mais tenir. C’est ce qui déclenche les contractions involontaires et toute la suite du processus. Relisez peut être la version PDF du Traité d’Aneros sur cette partie.

    #10737
    nicolas775nicolas775
    Participant

    @filou: j’étais comme vous jusqu’à il y a peu. J’ai déposé une sorte de compte rendu d’une session de 3 heures cet après-midi dans la section « expériences et questions ». Je confirme, de bonnes choses peuvent survenir quand on maintient une contraction extrêmement bien dosée au moins 30/40 secondes. Ça doit rester assez doux comme serrage

    #10753
    filoufilou
    Participant

    Merci pour vos conseils…. J’ai essayé les contractions maintenues mais sans plus de résultat. Peut-être que la pression sur ma prostate est mal dosée ? Trop ou pas ? Quelle est votre avis selon vos expériences ? J’ai pour ma part l’impression que les pressions appuyées ont un effet contraire à celui recherché car lors de mes sessions les petites ondes de plaisir cessent lorsque j’intensifie les contractions, dans l’espoir de les emplifier. Je ne sais plus quoi penser !

    #10754
    nicolas775nicolas775
    Participant

    Filou, il y a plus d’un an que j’ai l’Helix. J’ai du faire une dizaine d’essais avec des interruptions de plusieurs mois. Les seules sensations étaient au moment et dans les minutes suivant l’insertion. Suivant les instructions du traité de l’Aneros, j’ai fait les exercices de relaxation/ respiration. Effectivement, par moments, on sent les effets du flux sanguin, une légère pression interne en reprenant une inspiration et par moments d’infimes traits de plaisirs qui s’estompent rapidement. En plus, après 20 mn de relaxation, on est tellement détendu qu’on ne sent plus rien. A tel point que j’ai fini par penser que tout cela relevait du mythe et de la mythomanie jusqu’a ce que mes investigations me conduisent a la vidéo de  » myvidfun » sur xtube. Il m’a été évident que le gars ne simulait pas et ses commentaires sont précieux. Je me suis donc remis au travail. Ce matin j’ai réussi à enchaîner une dizaines de mini orgasmes. Ce qui est sur, c’est qu’il faut passer par cette phase de relaxation, ensuite, j’ai remarqué que d’infimes mouvements de jambes et de bassin génèrent des sensations agréables. Il fait identifier le mouvement qui les provoque, le reproduire, l’accompagner d’un mouvement de bassin et contracter en dosant juste pour que ça les amplifie, ni trop, ni pas assez. D’un seul coup, une contraction involontaire survient et d’autres qui amènent à l’orgasme. Ça fait comme si on attrape un bus en marche. Personnellement, et comme sur la vidéo, je trouve que la caresse des tétons aide bcp. Je suis pas encore revenu de cet épisode de ce matin, mais sur les bons conseils de NXPL, je me suis calme et je me referai un plan dans quelques jours. Un détail important, quand j’ai commencé à « surfer » sur les ondes de plaisir, j’ai cessé de m’occuper de respiration, ça déconcentre.

    #10771
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    @filou « essayer ces contractions » n’implique pas que vous en ressentiez les effets bénéfiques aussitôt. Ces contractions tenues légèrement pendant 30 à 60 secondes sont utiles voire nécessaires pour obtenir plusieurs effets qui vont permettre la montée du plaisir :

    -1) orienter et focaliser votre attention sur cette partie de votre corps et donc ouvrir la voie à la remontée vers votre cerveau des informations nerveuses sur les caresses internes prodiguées par le masseur,

    -2) fatiguer gentiment les muscles concernés ce qui peu à peu vous fera perdre le contrôle conscient ou inconscient que vous exercez sur eux au profit de réactions réflexes qui accentueront et entretiendront les caresses du masseur.

    Chacun étant différent (je le répète mais cela me paraît nécessaire) vous trouverez la force, la durée et la fréquence des contractions qui auront le plus d’effet pour votre propre progression. C’est pourquoi il est très profitable de consacrer quelques séances à cette recherche, sans aucune attente d’orgasme, ni même de plaisir, des séances de « travail technique » pour apprendre seulement à ressentir ce qui se passe entre le pubis et le coccyx. C’est ce que j’ai appelé dans une intervention précédente de l’entraînement fractionné.

    Vous pouvez aussi utiliser la méthode suivante qui me donne de bons résultats avec la même philosophie. Je porte un Aneros Tempo avant le moment prévu pour une session pendant une ou deux heures en effectuant systématiquement pendant mes activités quotidiennes normales des contractions anales variées, brèves et rapides, longues et légères, très fortes et espacées. Je prends ensuite un temps de repos anal avant de commencer ma session.

    Mon apprentissage a été long et laborieux, mais j’ai suivi les conseils des vétérans qui me disaient de ne pas laisser la frustration prendre les commandes de mes sessions et donc de ne rien attendre de chaque session.

    Tenez bon, essayez des variantes ne vous crispez pas et restez avec nous pour nous donner des informations qui nous aideront à vous aider.

    #10796
    filoufilou
    Participant

    Bonjour à tous et merci pour vos conseils que je m’efforce de suivre. Ainsi j’ai gardé l’Aneros pendant mon sommeil mais je n’ai pas eu de plaisir comme certains le décrive. Je vais continuer les contractions de 30 secondes et plus dans l’espoir de réveiller cette prostate qui se refuse à me donner les plaisirs que vous avez l’immense bonheur de connaître et qui me hante. Mon âge, 65 ans,est-il une explication à ces échec et ne mets-je pas la santé de ma prostate en danger? Où la peur de réveiller mon épouse si le super O me submerge me bloque-t-elle? Ceux dont l’épouse est tolérante vis a vis de cette pratique pourraient-ils me dire ce qu’elles en pensent, cela m’aiderait peut-être à en parler plus librement à la mienne en lui montrant vos témoignages. Merci

    #10804
    HyménéeHyménée
    Participant

    Bonsoir filou,

    De ce que je peux lire dans ce que vous écrivez, c’est que vous avez déjà le super O’ en vous mais n’arrivez pas à le vivre. Sinon, pourquoi seriez-vous hanté par lui ?

    J’ai dévoilé mes pratiques à un ami de longue date, après avoir atteint un point où le plaisir est tel qu’il vous constitue. Il ne connaissait pas. Par la suite, il s’est renseigné, on en a reparlé, et sans me juger, il a trouvé cela intéressant mais pas pour lui. J’ai alors compris qu’il ne l’avait pas en lui. En tout cas, pas ici et maintenant. Il ne l’aura peut-être jamais. Et alors ? C’est pas important.

    Je vous conseille de pratiquer dans le canapé du salon, pendant que votre femme dort. Le partage pourra venir après, une fois que vous sentirez que vous pouvez affronter les peurs dont vous parlez. Ca peut venir vite et naturellement.

    Personnellement, je trouve qu’il est normal d’avoir peur. C’est quand même pas banal. 🙂 J’ai eu peur. TRES peur. Le plaisir est à la hauteur de la peur. Alors imaginez comment sera le votre 🙂

    #10807
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    @filou
    J’ai eu besoin de plusieurs mois à raison de 4 à 5 sessions nocturnes par semaine pour atteindre le niveau de jouissance que je connais aujourd’hui. En outre ma progression n’a pas été linéaire mais a été une suite de progrès quelques fois très faibles, quelques fois plus spectaculaires, quelques fois suivis de périodes de régression.

    Votre âge n’est pas un problème. J’aurai bientôt le même. Sur le forum du fabricant certains anérosiens heureux en orgasmes annoncent 10 ans de plus.

    Votre prostate ne risque rien si vous utilisez le masseur en respectant les consignes données par le fabricant et répétées sur ce site. Si vous lubrifiez abondamment votre rectum et le masseur avec des produits de qualité et si vous n’utilisez que la force de vos muscles locaux pour faire bouger le masseur vous ne vous ferez pas de mal.
    Si vous ressentez une gêne lors de vos sessions ou après, donnez à votre prostate une période de repos. Si cette gêne persiste n’hésitez pas à consulter votre médecin. J’ai bénéficié l’année dernière d’une biopsie prostatique. J’ai attendu 3 semaines et j’ai repris mes sessions sans aucun problème.

    Par contre « la peur de réveiller mon épouse » me paraît être une vraie difficulté. Cette situation est génératrice de blocage et ne vous permet pas de vous laisser aller, de lâcher prise. Ce point est important. Vous avez eu l’occasion de nous expliquer les réticences explicites de votre épouse sur ce sujet. Pour atteindre le Super O’ vous devrez renverser ou contourner ses blocages.

    Soit vous vous libérez et vous acceptez l’idée d’être surpris en pleine jouissance. Vous aurez alors l’occasion d’une explication qui sera d’autant plus facile qu’elle pourra constater et votre épanouissement sensuel et le maintien de votre attachement à son égard.
    Soit vous ouvrez la discussion en lui rappelant combien vous l’aimez, en lui expliquant votre quête de l’épanouissement sensuel et, afin de bien marquer que vous respectez ses réticences, en lui proposant de faire de temps en temps chambre à part pour ne pas la déranger.

    Ma femme sait que j’utilise des Aneros. Elle en a été très inquiète. Nous avons une discussion où je l’ai rassurée sur mon attachement et mon orientation sexuelle inchangée. Je prends soin de lui montrer régulièrement des signes d’amour et de rendre visible mon désir pour elle.
    Jusqu’à récemment elle ne donnait pas l’impression de s’intéresser à ma nouvelle pratique. Cependant elle a constaté « avec excitation » que je suis devenu beaucoup plus sensible à ses caresses et que j’ai fait « beaucoup de progrès » pour lui donner du plaisir. Elle commence à me faire des caresses anales qui restent timides, mais ce n’est qu’un début.

    En un mot elle se sent rassurée et semble comprendre que ma quête contribue à enrichir notre relation. A sa manière et à son rythme ma femme accepte ma quête et l’idée que cette quête contribue à renforcer notre couple par mon nouvel épanouissement et ma nouvelle compréhension de ce qu’elle peut ressentir quand nous faisons l’amour.

    #10808
    filoufilou
    Participant

    • Andraneros votre sollicitude et vos conseils me sont précieux et je vous remercie. Il est vrai que la clandestinité de mes sessions ne favorise pas la détente nécessaire et est certainement une cause de mes échecs. De plus mes tentatives ne sont pas suivies dans le temps . Tout cela me stresse et ne va pas dans le bon sens. J’espère quand même y arriver un jour.

    #10809
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Nous l’espérons tous avec vous.

19 sujets de 121 à 139 (sur un total de 139)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.