7 sujets de 21 à 27 (sur un total de 27)
  • Auteur
    Articles
  • #44255
    Alokar
    Participant

    Pas de soucis, Bzo, je ne prends pas mal tes remarques et commentaires. Elles entrent dans le processus d’analyse de tout ca et il est évident qu’un telle pratique est différente pour tous.

    Je suis conscient que cette pratique est pas mal aux antipodes de ma manière d’être. C’est un peu l’intérêt de la tenter, à vrai dire. Pour l’instant, je sais qu’un autre obstacle est que je cherche trop l’approche -type des O ejaculatoires mais je comprends bien qu’en principe c’est plutot dans l’autre sens. Du coup, je garde les sessions de we pour etre “hors chrono” et me dire que je vais juste prendre le temps, sans chercher quoi que ce soit qu’essayer de sentir les mouvements, sans autre but.

    A coté, je vais quand même devoir y aller pas à pas, tester différentes contractions, differents états de fatigue/détente relative. Il faut juste que je trouve l’indice et l’avancée se fera. C’est arrivé ainsi pour le contrôle de base des muscles internes. Au début, c’est mort, puis un jour paf, je capte et voila, je peux m’exercer sans rien. J’imagine qu’à un moment, ca fera pareil pour l’etat d’esprit et que la partie analytique en aura marre de refaire le même niveau et arrêtera de chercher pour juste se promener. Je le connais, à un moment il finira par se lasser de se poser sans arret les mêmes questions sans trouver de réponse.

    Ces deux prochaines semaines, déja, je vais tester au niveau lubrifiant. J’utilise principalement du à l’eau, mais vu la longueur des sessions, peut-être que l’absence de sensation pourrait venir qu’il seche. En général quand j’utilise l’hélix en plastique, je mélanger celui à l’eau avec un autre au silicone. Je testera uniquement silicone pour voir, et j’ai lu que l’huile de coco faisait assez bien le taf aussi et ne sechait pas aussi vite. On verra, on verra.

    Je pense que je vais mettre le sujet en pause ici. Au final, je tourne un peu en rond, et il est inutile de répéter les mêmes choses sans avancée :p On va déja voir les progres dans les deux prochaines semaines


    @Brother
    : Effet moyen avec moi. Je tente aussi jambes repliées, tendues, mêmes contre le mur, etc etc, mais ca ne change pas grand chose. Même essayé en le lestant pour accentuer la pression, mais bof bof ^^

    #44256
    bzo
    Participant

    sans chercher quoi que ce soit qu’essayer de sentir les mouvements, sans autre but.

    A coté, je vais quand même devoir y aller pas à pas, tester différentes contractions, differents états de fatigue/détente relative. Il faut juste que je trouve l’indice et l’avancée se fera. C’est arrivé ainsi pour le contrôle de base des muscles internes. Au début, c’est mort, puis un jour paf, je capte et voila, je peux m’exercer sans rien. J’imagine qu’à un moment, ca fera pareil pour l’etat d’esprit et que la partie analytique en aura marre de refaire le même niveau et arrêtera de chercher pour juste se promener. Je le connais, à un moment il finira par se lasser de se poser sans arret les mêmes questions sans trouver de réponse.

    cela semble tout à fait pertinent, on ne peut , en effet progresser

    qu’en se fiant à soi-même, à ses tripes, à son jugement, en définitive

     

    sauf exceptions, ceux qui essaient d’appliquer à la lettre des consignes,

    en sont pour leurs frais et tournent en rond,

    non, la seule manière, c’est de s’écouter et encore de s’écouter

     

    cela s’apprend aussi, bien sûr,

    s’écouter,

    ce n’est pas réfléchir ce que l’on va faire

    mais déduire de son ressenti,

    des informations qui montent de la chair,

    en temps réel,

    la suite des opérations,

    dans l’instant de l’action

     

    Ces deux prochaines semaines, déja, je vais tester au niveau lubrifiant. J’utilise principalement du à l’eau, mais vu la longueur des sessions, peut-être que l’absence de sensation pourrait venir qu’il seche. En général quand j’utilise l’hélix en plastique, je mélanger celui à l’eau avec un autre au silicone. Je testera uniquement silicone pour voir, et j’ai lu que l’huile de coco faisait assez bien le taf aussi et ne sechait pas aussi vite. On verra, on verra.

    pas mal de textes consacrés au sujet, ici

    mais aussi de tests par Adam et son “équipe”,

    l’huile de coco  et le beurre de karité, ont bonne réputation,

    avec les masseurs en plastique

    #44259
    Alokar
    Participant

    Je viens de tester avec juste silicone, huile coco et un mélange des deux.

    Bon, au final, je sais que le progasm jr peut retourner dans sa boite, il fait pis que mieux, pas du tout ce qu’il faut. Je reste sur l’helix et eupho.

    Par contre, j’ai beau tester le laisser aller, laisser tomber la recherche d’objectif, l’analyse. Je me tape 1h de son binauraux, meditation, focus, etc, j’arrive a sentir et me focus sur la prostate et les effleurements, etc, mais même en suivant les méthodes de contractions 75/100% puis relacher jusqu’au spot des spasmes musculaires involontaires, y a rien à faire, les muscles restent encore plus sous contrôle que moi-même malgré des jeux de contractions avec 3 groupes (je connais pas les termes. Celui pour arreter d’uriner, le sphincter et fessiers, et les muscles internes qu’on sent bien se contracter pendant un mal de ventre/gastro).

    C’est surtout ca qui est frustrant. Au pire, une bonne part du mental peut etre travaillée, quitte a utiliser l’hypnose, la meditation, ou un état de fatigue, etc. Ici, c’est purement un obstacle musculaire qui fait des siennes malgré des dizaines d’essais.

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 2 semaines par Alokar.
    #44262
    bzo
    Participant

     les muscles restent encore plus sous contrôle que moi-même malgré des jeux de contractions avec 3 groupes (je connais pas les termes. Celui pour arreter d’uriner, le sphincter et fessiers, et les muscles internes qu’on sent bien se contracter pendant un mal de ventre/gastro).

    il faut laisser le temps au temps,

    Rome ne s’est pas construite en une séance,

    le relâchement, c’est toute une science

    #44411
    Alokar
    Participant

    Les progrès restent limités après un nouveau mois.

    Le bon point est que les modèles qui semblent etre les plus efficaces se confirment :
    Njoy wand pour les sessions tranquilles, sans but et exercer le controle musculaire, mais max 1x/semaine parce qu’il fatigue pas mal la zone.
    Eupho syn pour l’essai en semaine. Pas invasif mais mobile, utilisable casi tous les jours sans soucis ni fatigue
    Helix trident classique pour les “essais serieux”

    Tous les autres, c’est con mais ils se retrouvent de moins en moins utilisés. Le plus gros regret reste pour l’helix syn vibreur. Les vibrations inhibent completement les essais de contractions musculaires. Faut ptet que j’essaie en mode “rien faire” pour voir, mais bon.

    Au fil du temps, je vois quand même un peu d’amélioration dans le controle musculaire, même si j’ai l’impression qu’il manque encore un muscle quelque part. Pas trop d’améliorations sur le feeling par contre….
    Du coup, pour eviter de tomber dans le piege de l’attente, je pars sur deux approches
    -Quand j’ai le temps, je teste le comatage avec un en place, les exercices de contraction/décontraction sans but, etc.
    -Quand j’ai envie, je retente une session sans mains pendant 30 mins. Si rien de spécial, je ne me mets pas de pression parce que j’arrive assez “facilement” a déclencher un O ejaculatoire juste en faisant trembler et tourner gauche/droite par la barre de devant.

    Je sais bien qu’en principe, il ne faut “toucher à rien” mais au moins ainsi, je gère la frustration de ne pas y être arrivé. Le plus ennuyant est surtout qu’un ejac par stimulation prostatique aidée demande quand même d’être plus “dans le trip” mais n’est apparement pas suffisant pour en descendre. Du coup, c’est douche froide et intérêt a trouver un truc pour me changer les idées sinon ca repartirait pour un autre essai dans l’heure…Pas trop prévu de devoir gérer un trop plein de libido comme si j’avais 15 ans, je dois faire attention histoire que cela ne mette pas un coup de pression sur l’idée d’atteindre le super O soupape

    Pas simple, tout ca, halala ^^

    #44524
    Alokar
    Participant

    Petit retour sur quelques progres :

    -La pratique du “toucher a rien”, cela ne sert en fait pas à grand chose de la tenter si les muscles et le recâblage n’a pas encore été bien entamé. Il faut un minimum de base, sinon ce serait comme lancer un nonose devant un chien en peluche. Du coup, c’est en pause jusqu’aux contractions musculaires du groupe avant.

    -L’avantage du Njoy contre jouet seconde aux aneros, c’est qu’il laisse plus de controle sur les mouvements. Je le trouve tres utile pour analyser les sensations, tester où se trouve la prostate, etc.
    Il m’a permis de faire deux constatations :

    1: (désolé, j’ai pas la terminologie^^) Renforcer les muscles anaux/arrière-internes n’est pas tres difficile une fois qu’on a saisi le truc. On s’y exerce facilement assit au boulot, devant un film, etc. Par contre, pour les muscles “de vessie” (ceux pour se retenir d’uriner, quoi), il ne faut pas les négliger et ils demandent aussi une bonne préparation. En fait, c’est comme si les contractions anales servent à pousser et faire un peu bouger l’aneros, et les contractions de “vessie” à faire ressortir et mettre en avant la prostate. Lorsque le groupe arrière se contracte, la sensation est tres nettement différente lorsque le groupe avant est au repos/ne se contracte pas, par rapport à quand on le contracte même soi-même.
    En fait, mes approches les plus concrète d’un OP ont toujours été avec le groupe musculaire avant contracté au max. Je pense que lorsque j’arriverai à y déclencher de bonnes contractions involontaires, un sacré progres sera fait.

    2: Quand on dit qu’il faut etre “dans le mood”, c’est tres correct et assez amusant en fait. On contracte juste en étant relax, pas grand chose. On se met un peu plus dans l’ambiance mentalement parlant et on sent casi physiquement la prostate qui se gonfle et devient plus sensible ^^

    Savoir s’isoler pour se détendre completement n’est pas donné. Mes murs étant tellement fins que j’entends littéralement le voisin ronfler, il est compliqué de ne penser à rien sachant qu’il y a un risque de devenir plus bruyant si le O se déclenche, grrr. Ca bloque bien le truc.

    Ca avance doucement. Vive la patience.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par Alokar.
    #44526
    bzo
    Participant

    ton approche est tellement différente

    mais elle peut apporter des fruits, je suppose,

    l’analyse,  l’observation, le contrôle, à outrance,

    sans doute, finissent par définir un domaine

    où l’on peut jouir d’une certaine liberté,

    jusqu’à ce que la machinerie s’emballe

    et nous emporte

     

    cela prend, sans doute, plus de temps

    mais qu’importe ,

    chacun est libre de s’explorer selon ses goûts et ses moyens

     

     Vive la patience.

    clairement, c’est une des clefs de la progression,

    avec la persévérance et l’audace

     

    Savoir s’isoler pour se détendre completement n’est pas donné. Mes murs étant tellement fins que j’entends littéralement le voisin ronfler, il est compliqué de ne penser à rien sachant qu’il y a un risque de devenir plus bruyant si le O se déclenche, grrr. Ca bloque bien le truc.

    oui, les sons ont une telle importance, dans notre pratique;

    pouvoir gémir, râler , éventuellement même hurler, pour laisser

    s’exprimer notre plaisir,

    est tellement important

     

    cela nous aide à nous lâcher

    mais aussi amplifie les sensations

    car s’entendre éprouver du plaisir, c’est renforcer celui-ci

     

    tous les sens doivent être à la fête,

    au plus c’est le cas, au plus haut nous planons,

    au plus richement nous planons

     

    être obligé de retenir ses vocalises, de les surveiller,

    c’est très contraignant, très handicapant, en effet

7 sujets de 21 à 27 (sur un total de 27)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.