Mots-clés : , ,

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
  • Auteur
    Articles
  • #8353
    Avatarrog77n
    Participant

    Bonjour,

    Depuis plusieurs mois, je découvre le bonheur du massage de ma prostate grace à petit plug courbé.
    Mais j’aimerai aller un peu plus loin, je cherche à rencontrer qq’un pour initier aux plaisirs entre deux hommes.
    Avez-vous des conseils ou des témoignages de votre premiere fois?

    #8357
    AvatarYo
    Participant

    Bonjour rog77n, j’étais comme toi, après avoir découvert le plaisir que je pouvais tirer de ma prostate, j’ai voulu tester la bisexualité. Mais ce sont deux choses bien différentes, et il faut te poser les bonnes questions. A savoir es tu prêt à embrasser un homme, lui tailler une pipe… Moi perso j’ai pas pu… Donc je te dirai en premier lieu de réfléchir à si tu es réellement attiré par les hommes, ou si tu cherches juste un acte sexuel.

    #8375
    AvatarliberT
    Participant

    Bonjour à vous deux,
    Alors moi j’ai eu une autre approche de la bisexualité. Tous comme vous c’est ce merveilleux site qui m’amena vers la prostate. J’ai durant des mois tenté d’avoir un orgasme prostatique mais sans succès. J’avais tout de même énormément de plaisirs. Je me suis donc acheté un gode, et la j’ai véritablement pris du plaisirs, énorme. Mais j’étais seul à me faire du bien et à un moment j’ai eu envie de perdre le contrôle et de me laissé aller. Et je me suis donc intéressé à aller voir un autre homme. Apres d’énormes hésitations et questionnements sur l’acte je me suis lancé. Et j’ai adoré, je me suis même surpris à aimé sucer un homme (moins à l’embrasser) et à vouloir lui donner du plaisirs. Vraiment une super expérience. Et que dire de l’acte en lui même! Incroyable de se laisser aller, de lâcher complètement prise et de ne penser qu’au plaisirs ressenti chaque secondes. Une super expérience.
    Je ne te conseille pas d’y aller ou pas, je pense que seul toi peux le savoir intérieurement. Mais si tu es comme moi tu vas adoré et en redemander c’est sûr.
    (Désolé du long monologue mais j’aime à raconter mon expérience qui d’ailleurs commença grâce à ce fabuleux site)

    #8387
    Avatarbordolin
    Participant

    salut,
    mon expérience se situe entre Rog et LiberT. Pour moi c’est un chemin, une démarche, une recherche de cette nouvelle dimension du plaisir sexuel. En couple nous utilisons depuis 3 ans le gode Share XL et c’est très très bon pour moi et pour elle… L’envie d’aller plus loin est venue naturellement, uniquement sexuelle. Pas question de relation amoureuse. Les premières étapes ont été franchies en club, sauna entre trios sympa et hommes seuls. Caresses et fellations, j’ai aimé les faire bander très fort, me soumettre avec une main dans la nuque, bander moi-même, mettre en 69 avec eux. Les femmes présentes adoraient. Jamais d’éjac dans ma bouche mais de beaux orgasmes tout de même. Prochaine étape, la rencontre avec un vrai mec et sa vraie queue. Impatient je suis mais pas pressé. Ce sera en trio à la maison ou en sauna et en fonction du feeling avec les candidats. Voilà pour moi.

    #8394
    AvatarliberT
    Participant

    Et bien Bordolin ton récit est super intéressant et je te rejoints sur tout les points et étapes que tu cite. Surtout sur le fait d’aimer faire bander un homme c’est une chose ultra excitante. Mais j’aimerais en savoir plus sûr le Share XL, j’hésite à en acheter un avec ma belle (Peut-être pourrais-tu faire un retour d’expérience sur ce forum ? s’il te plais). Alors Rog, 3 réponses, c’est le sujet le plus actif du forum est-ce que les réponses apportées te satisfassent ?

    #8395
    AvatarAdam
    Maître des clés

    Bonjour à tous. J’ai la même expérience que vous, une très bonne pratique du massage prostatique, puis l’utilisation en couple du Share. Le plaisir de la sodomie et de l’orgasme donné par ma femme c’est vraiment super, du coup, j’ai envie de tester au moins une fois une vraie sodomie et pas juste un gode.

    J’avoue que c’est purement sexuel car je n’ai pas d’attirance pour les hommes. Je ne crois donc pas être bi, puisque pour moi, il faut qu’il y ait attirance pour être qualifié de bi (enfin dans ma propre définition). Difficile question…

    #8414
    AvatarliberT
    Participant

    Je comprend ta définition de la bisexualité, et en aucun cas je l’a jugerai. Mais pour moi être bisex est savoir et pouvoir alterner des relations homo et hétéro sur le plan sexuel donc pas de relation amoureuse ou autre dans tous les cas juste de l’attirance pour un élément ou l’ autre du corps du partenaire (dans ce cas son pénis). Mais ce n’est que mon interprétation suivant l’expérience que j’ai de la bisexualité…

    #8419
    AvatarAnonyme
    Inactif

    Hop, je m’abonne au sujet aussi. Je découvre aussi ma prostate, aucun effet avec l’aneros, malgré l’application attentive des conseils lus ici mais beaucoup d’effet quand ma copine vient me titiller avec ses doigts.
    J’aimerais aussi maintenant essayer avec un autre homme. En plus on est libertins, on fait quelques fois des trios et je ressens toujours un manque de contact et d’échange avec les hommes qui nous rejoignent.
    Voilà, le cap n’est pas encore franchi mais ça devrait arriver d’ici pas trop longtemps.
    A voir si on fera ça en club, ou chez nous pour être plus à l’aise. Ça sera probablement la première solution, on a arrêté les sites de rencontre, trop de lapins et de déceptions.

    #8445
    Avatary@n
    Participant

    Hello,

    Me concernant, plus ou moins même approche → massage prostatique, utilisation du share…

    J’ai été tenté d’aller plus loin mais je suis en couple depuis 5 ans et n’irait pas faire quelque chose qu’elle n’approuve pas.
    Aussi, j’ai essayé de lui faire accepter l’idée de faire entrer quelqu’un dans notre couple, pour partager des choses car nous avions l’un comme l’autre quelque chose à y gagner.
    Cependant, rien ne s’est fait à ce jour parce qu’elle est finalement contre, et je pense que là n’est pas la priorité (je préfère la stabilité à l’expérience de ce point de vue là, et n’étant pas attiré ni physiquement ni émotionnellement par les hommes, j’arrive à m’y faire)

    Je pense que l’envie là dedans, c’est de découvrir sa propre sexualité dans un autre membre du même sexe…l’orgasme est une chose intense, bander est intense, et le retrouver chez quelqu’un d’autre doit être très excitant! voir comment se comporter pour apporter du plaisir à quelqu’un du même sexe, c’est en quelque sorte apprendre à connaitre l’autre sexe 🙂

    #8479
    SongeSonge
    Participant

    Vous m’effrayer! Je suis une femme, et je verrais d’un très mauvais œil que mon homme ait ce type d’envie… Je dis ça parce que j’utilise le share avec lui et que j’essaie de l’initier aux plaisirs prostatiques. Donc si vous me dîtes que c’est un pente inéluctable, je remballe le share! 🙂

    Vous ne pourriez pas dire à vos compagnes de venir parler de leurs tourments ici?

    #8484
    AvatarAdam M.
    Maître des clés

    Pourquoi d’un très mauvais oeil Songe ? C’est l’occasion de faire un truc fou a trois 😉

    Plus serieusement, cela peut etre une envie de découverte pour certains mais d’experience c’est quand meme assez rare. Le sujet du forum n’est pas representatif de la majorité des personnes qui ont découvert leur prostate.

    Voyez cela comme une possibilité d’explorer son corps jusqu’au bout avant de parler de Bi-sexualité. Certains ne font l’experience qu’une seule fois par exemple.

    #8485
    SongeSonge
    Participant

    Je plaisantais!
    Mais c’est vrai que même pour une femme, quand on s’occupe de l’anus d’un homme, on s’imagine toujours que, si il aime ça, qu’il puisse avoir envie d’aller voir ailleurs… Rapport anal masculin et homosexualité est un préjugé y compris féminin. Je pensais que c’était un préjugé infondé, mais pas totalement en fait.
    Le pouvoir de la prostate est donc tellement puissant que nous, les femmes, nous sentons dépassées 🙂 Même quand on essaie de faire l’homme! 🙂

    Pour ma part, je ne suis pas très tentée par le triolisme… Mais je comprend qu’on soit tenté. Et je respecte et comprends cette envie de bisexualité. Et ce qui est bizarre, je la trouve plus naturelle entre femmes qu’entre hommes… C’est dans mon inconscient… Ou parce que je suis pas partageuse…

    Donc pour parler de bisexualité, féminine, cette fois-ci, je n’ai pas vraiment d’attirance, pourtant, il m’est arrivé de voir des vidéos qui me troublaient… La carapace a certainement des failles.

    #8524
    Avatarbordolin
    Participant

    @liberT : merci pour ton encouragement. Tu trouveras plein de témoignages avec ce lien, dont le mien publié en commentaire que je copie colle ici :

    http://www.clubdessens.fr/products/share-p2678.html

    « Nous l’avons surnommé George avec ma chérie et il est de sortie très très souvent… je partage l’avis de Zarzou, inquiétant au début mais avec l’excitation partagée et un bon lub (le port d’un rosebud dans la journée est aussi conseillé) c’est une extase que ce gode… J’ai essayé en cachette de me mettre la partie « féminine » pour tester la double-pénétration sur ma chérie… Jouissif rien qu’à l’idée. »

    Je vous répète qu’il s’agit pour moi d’une démarche, partagée avec ma douce, puisque notre sexualité, notamment spirituelle, est une dimension importante pour nous. Mais ce chemin est le mien et je le suivrai tant que le désir sera là. Effectivement, c’est pour ressentir moi-même le désir et le plaisir de la pénétration que j’ai commencé. Certes nous avons une prostate… mais les femmes ont leur part de zones érogènes ! Ma bisexualité n’est que sexuelle et le restera, je pense. Ce n’est pas une pente inéluctable depuis la découverte du plaisir prostatique, j’ai toujours autant de plaisir (et elle aussi puisque le Share agit aussi sur son point G) à me faire enculer par elle. Et c’est un tout autre plaisir que de faire arriver à une forte érection un partenaire de jeu. Pratiquer une fellation me fait percevoir beaucoup du caractère de l’homme que je suce dans son attitude, ses réactions, ce qu’il fait de ses mains, les frissons qu’il a. Sans parler de la joie de l’amener à l’éjaculation. Là je ressens le même plaisir que les femmes ressentent à nous faire ou voir jouir.

    #9260
    MmeFloMmeFlo
    Participant

    Depuis, le temps que je vois le mot Share, et que je ne réussis pas à mettre la bonne image dessus !

    Il à l’air super chouette ce jouet, je me rends compte que je l’ai déjà vu et manipulé, mais je ne me rendais pas compte de son « potentiel jeu » et notamment pour madame. J’ai offert un Anéros Hélix à mon mari qui adore, deuxième session réussie, j’attends qu’il recommence. Je suis vraiment ravie. Et c’est assez amusant et très excitant de le voir jouer avec (je sais, j’ai un p’tit côté bizarre 😉 ).

    Ton témoignage donne vraiment envie de l’utiliser 🙂 si c’est toi qui a mis le dernier.

    NB : monsieur n’est pas bi, mais je voulais répondre quand même 😉

    #9307
    Avatarcoucoz
    Participant

    Bonjour,

    Pour ma part je suis hétéro, mais j’ai joué le curieux et j’ai franchi le pas, et en effet , embrasser un homme je ne peux pas mais le sucer ou me faire sodomiser c’est une sacré expérience j’ai même adoréet je suis pour une nouvelle expérience, le plus dur c’est de trouver l’homme, le reste coule de source, voilà.
    Je suis à disposition si vous le souhaitez.

    #9355
    BigodeBigode
    Participant

    Hello! Ne pensez-vous pas que sommeille en nous une forme d’homosexualité? Personnellement, j’ai découvert cela avec ma femme, en club libertin… Il y avait dans ce club, un coin massage, une hôtesse vous massait, gracieusement, dans un coin réservé. Un homme s’en va, personne, aucun candidat… ma femme me dit de m’installer. La masseuse s’excuse pour aller boire un verre et ma femme se met à ma tête et commence à me masser le cou, la poitrine… Je ferme les yeux de bien-être… Elle se déplace et commence à me caresser les bourses et la verge. Je bande… Elle me suce à merveille… Je l’entends me susurrer dans l’oreille : « Tu as vu qui te suce? » Un homme! Horreur… Et puis, non, c’était super bon, pourquoi ne pas le reconnaître? J’aime quand ma femme se fait caresser, sucer doigter par une autre, alors pourquoi dans un seul sens, les caresses entre même sexe? Depuis, j’ai découvert les plaisirs bi, la sodomie réciproque, fellation, et j’y prends beaucoup de plaisir! Je vais parfois seul au sauna, j’adore les black room et les hammam, je trouve là un plaisir divin… Lors de nos partouzes à la maison, nous trouvons toujours un ou plusieurs hommes sans tabou qui participent activement à nos jeux entre couples libérés. Je ne suis pas home, comme ils disent, je n’aime pas embrasser un homme, c’est rédhibitoire, mais j’aime leur donner un plaisir qui n’est que purement sexuel.

    #37322
    Avatarphilou44000
    Participant

    Bonjour à tous,
    Pour commencer je m’appelle Philippe et j’ai bientôt 50 ans (enfin bientôt 49 pour être précis). Je suis venu sur ce forum, conscient d’une situation un peu particulière… puisque je suis, ou du moins je pensais, être gay. En effet, je n’ai jamais connu physiquement de femme.
    Ce site m’intéresse pour plusieurs aspects car je me pose énormément de questions quand à ma sexualité. Pour commencer, et malgré que je sois gay, je n’ai jamais pris de plaisir par derrière. La sodomie ne m’a jamais fait jouir en tant que « passif ». Alors lorsque j’entends parler de super O etc. je ressens comme un manque. Et pourtant, intellectuellement, j’idéalise beaucoup le fait d’être pris et j’avoue que lors de mes plaisirs solitaires, lorsque je me caresse le sexe, je sens de fortes chaleurs et un grand désir me parcourir l’anus comme si mon corps réclamait une jouissance qu’il n’a jamais eu. De plus, je me suis rendu compte que mes seins devenaient de plus en plus sensibles et source de plaisir également. C’est vrai que les expériences masculines que j’ai eu, quelles soient avec des homosexuels ou des bisexuels, étaient toujours plutôt crues et plutôt « viriles » dans la pénétration… et j’ai toujours simulé la jouissance afin de contenter mes partenaires. Aussi je me demande si trouver un homme qui me fasse réellement l’amour pourrait m’amener à ce super O ou alors faut-il commencer par l’aneros? est-il possible de jouir de la sodomie?
    J’ai aussi remarqué que je fantasmais de plus en plus sur le sexe d’une femme et lors de mes masturbations il n’est pas rare que j’imagine faire l’amour et jouir dans un sexe féminin. Je regarde même des films X hétérosexuels ou je prends autant de plaisir à regarder le corps d’une femme et sa jouissance que le corps de son partenaire, ses fesses et son sexe qui l’a fait jouir… serai-je en train de découvrir ma vraie nature? J’aimerais essayer l’amour avec une femme mais… si je sais comment trouver un homme pour un moment de luxure, je ne sais pas pour une femme. et comment lui dire que je suis encore puceau heterosexuellement parlant, à 49 ans?
    MA situation est elle courante? Avez vous déjà été confronté à tout cela? faut il que je désespéré de ne pas avoir joui par les fesses? dois-je tenter d’assumer une éventuelle bisexualité?
    Merci de votre aide.

    #37324
    AndranerosAndraneros
    Modérateur

    Bonjour @philou44000 et bienvenue sur notre forum.
    Pour commencer je reprends les questions que vous posez à la fin de votre message :

    faut il que je désespère de ne pas avoir joui par les fesses? dois-je tenter d’assumer une éventuelle bisexualité?

    Je pense que « faut-il » et « dois-je » caractérisent un état d’esprit qui ne vous permettra pas de trouver les bonnes solutions au problème que vous pose votre sexualité présente. Le développement harmonieux de votre sexualité ne dépend pas de règles universelles et absolues. Ce ne peut être qu’un processus individuel basé sur votre personnalité, sur votre culture et sur votre expérience.

    « Jouir par les fesses » n’est pas une obligation pour accéder à une forme de maîtrise orgasmique. Si on se reporte au livre « L’énergie sexuelle masculine – L’homme multi-orgasmique » de Mantal Chia il ne comporte aucune pratique de stimulation prostatique. De même la notion d’orgasme énergétique ne dépend d’aucune stimulation directe de la prostate.

    J’ai l’impression que l’urgence que vous ressentez pour trouver les réponses à vos questions vous conduit à confondre des sujets bien différents les uns des autres.
    • Votre orientation sexuelle ne dépend pas de la nature des stimulations qui peuvent vous conduire à l’orgasme. C’est une tendance qui peut précéder toute expérience concrète des ébats érotiques entre adultes ou bien apparaître après de nombreuses années de mariage et de vie familiale. Je pense en outre que de très nombreux hommes homosexuels ne connaissent pas la jouissance prostatique.
    • L’orgasme prostatique et l’orgasme anal ne dépendent pas de votre orientation sexuelle. Ils dépendent de votre sensibilité à certaines stimulations. Certains hommes sont naturellement sensibles. D’autres ont besoin d’une forme d’apprentissage, de conditionnement (« rewiring ») pour découvrir ce potentiel neuro-musculaire resté inhibé. N’oublions pas que cette autre manière d’accéder à l’orgasme a été très longtemps et reste encore largement condamnée ce qui en rend la découverte éventuellement très difficile pour certains d’entre nous, indépendamment de toute orientation sexuelle.
    • Selon ma lecture des forums spécialisés sérieux, l’accès à la jouissance prostatique me paraît poser les mêmes difficultés aux homosexuels qu’aux hétérosexuels. Il me paraît logique de penser qu’il demande le même apprentissage.

    Il est courant qu’à 50 ans des hommes s’interrogent sur leur vie sexuelle. Je n’ai pas été confronté à tout cela mais je me suis bien posé une partie des questions que vous vous posez. Vous ne devez pas vous désespérer de ne pas avoir joui des fesses. Si vous en ressentez le besoin vous pouvez tout à fait vous lancer maintenant dans cette exploration et, quand vous serez prêt, découvrir vous aussi les plaisirs extatiques dont vous lisez la description sur notre forum.

    Bon cheminement @philou44000.

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.