Ce sujet a 2 réponses, 3 participants et a été mis à jour par Andraneros Andraneros, il y a 1 an et 1 mois.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #24277
    Severus
    Severus
    Participant

    Bonjour à tous,
    Je viens vous parler d’une expérience assez troublante que j’ai connu il y a quelques nuits. Je me suis retrouvé réveillé brutalement alors que je sentais un certain plaisir et que mon anus se contracté tout seul. J’ai senti de très fortes vibrations intérieures, des secousses similaires à celles que je commence à connaitre en utilisant l’aneros. Et pourtant, je n’avais rien mis, j’étais seulement couché comme d’habitude. Peut être étais-je un peu excité le soir avant, mais rien de bien extraordinaire.
    La tension a été très vive, écrasante par sa présence. Impossible de me rendormir dans l’immédiat. J’ai cherché à me calmer, cela a pris du temps.
    Je me suis enfin rendormi, mais 1h30 plus tard : rebelote ! Là encore, des vagues et des contractions involontaires en cascades. C’était presque plus fort qu’avec l’helix. Je me suis aussi senti en train de plus ou moins volontairement entretenir les contractions, pour prolonger le plaisir. J’ai n’ai pas eu le choix, je me suis masturbé pour faire baisser la tension. Mais cela s’est révélé presque inutile. La fatigue aidant, peut être, j’en suis sorti toujours aussi tendu qu’avant. Et fatigué en plus.

    Cela vous est déjà arrivé ? Des pistes pour comprendre ce qui m’a saisi ?

    #24308

    1913
    Participant

    bonjour Severus, j’ai utilisé anéros hélix quelques fois en mars / avril 2017 et j’en était qu’a mes débuts, depuis je n’en est plus besoin,
    oui moi aussi je me suis réveiller plusieurs fois vers 3h du mat avec les mêmes sensations que les votre,
    et aussi fort qu’avec anéros, donc tout à fait normal.
    quand la nouvelle gamme anéros trident sera disponible, j’essayerai de nouveau ne fusse que par curiosité.
    n’hésiter pas de nous faire part de vos nouvelles expériences
    au plaisir
    1913

    #24315
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Quelle approche retenir @severus ?
    Encore une nuit de perdue avec des insomnies qui me perturbent ?
    Ou, c’est formidable ! Ma prostate est si bien réveillée qu’elle me permet de jouir même sans masseur ?
    De mon point de vue, et bien sûr sans connaître les conséquences de ces manques de sommeil sur votre vie quotidienne, c’est formidable @severus.

    Cela vous est déjà arrivé ? Des pistes pour comprendre ce qui m’a saisi ?

    Oui. La différence en ce qui me concerne est que je n’ai vraiment découvert l’orgasme prostatique qu’en gardant le masseur inséré pour dormir. J’ai donc été réveillé par son activation et la montée du plaisir en sachant clairement ce que c’était et donc sans crainte. Lorsque j’ai vécu la même situation que vous j’ai immédiatement reconnu ce qui se passait, et l’ai accepté sans aucune frayeur. Vous venez de faire un grand pas dans votre cheminement.

    Dans la mesure où la séquence orgasmique dans laquelle vous plonge votre organisme est lancée de façon totalement inconsciente vous ne pouvez pas contrôler le déclenchement de cette session sans masseur (« a-less »). Cet événement montre que vous êtes particulièrement réceptif au plaisir que peut générer votre prostate. L’idéal est donc de l’accepter avec gourmandise sans la moindre frayeur. Plus vous éprouvez de crainte, plus vous aurez du mal à vous rendormir. Si vous êtes suffisamment réveillé engagez donc votre session sans masseur comme vous avez commencé à le faire selon votre message du 2 novembre.

    Sur les forums spécialisés on trouve régulièrement des témoignages identiques. Généralement cela ne dure pas trop et les témoins retrouvent un sommeil moins perturbé assez vite.
    Cela dit, je suis plus ou moins réveillé presque toutes les nuits par ce phénomène qui ne me gêne pas plus que ça car il fait partie de mon cycle nocturne. Quand un tel épisode se produit mon organisme doit compenser, au moins partiellement, le manque de sommeil par la qualité du sommeil qui suit la jouissance que je ressens. Compte tenu de la relative régularité de ces réveils prostatiques, entre 2h et 3h et entre 5h et 6h, je pense que ces moments font désormais partie de mon cycle de sommeil. Ils durent entre trente et quatre-vingt dix minutes et me laissent dans un état de profonde relaxation.

    Les pistes pour comprendre ce qui vous a saisi sont dans les citations qui suivent. Je vous disais le 30 mai dernier :

    – 2) Ce n’est que le début d’une évolution qui ne cessera de vous surprendre mois après mois.

    Vous dites vous-même le 16 août :

    Ces dernières semaines, je pratique régulièrement des sessions avec mes aneros. Presque à chaque fois, c’est très encourageant, voire même, pour les dernières, carrément l’extase…
    je constate que je réagis de plus en plus rapidement et avec plus aucun besoin spécifique…
    Je suis donc passé à la seconde phase de mon apprentissage, celle qui devrait, je pense, me permettre d’atteindre des sensations de plus en plus belles.
    Cette phase est ce que certains ici et sur le forum américain appellent la perte de contrôle. Je me laisse maintenant filer, ne cherchant donc à ne rien faire de spécial (et c’est compliqué de lâcher complètement le contrôle !). C’est dans ces moments que je sens monter les sensations les plus fines et subtiles. Selon les séances, ces mouvements largement involontaires durent longtemps et semblent onduler en intensité. Ce qui m’encourage et me laisse encore plein d’espoir, c’est que ces temps ont une tendance à être de plus en plus fréquents et à durer un temps certains. Et je les atteins avec de plus en plus de facilités.

    Vous nous dites aussi le 26 octobre :

    3) Lâcher prise
    C’est là où, je pense, que j’ai le plus progresser ces derniers temps. C’est difficile de laisser aller le corps, de rester conscient de celui-ci et des signaux qu’il envoie. Mais avec le temps, les exercices et l’expérience, la maîtrise arrive…
    Ensuite, je laisse la main à mon corps. Les contractions involontaires et régulières apparaissent vite, parfois même dès le début de la séance…
    C’est donc ce qui m’a été le plus difficile à acquérir jusqu’à présent. C’est-à-dire de sentir l’effet et ne rien faire de plus que le laisser venir…
    Désormais, c’est plus simple, et presque automatique. Mon rectum prend la main, il tremble ainsi que l’anus, et l’insert bouge. Cette phase arrive sans problème et se prolonge plus ou moins… La palpitation de mon corps autour est plus ou moins vive aussi…
    L’ensemble de mon corps est parcouru de frissons. Mes jambes, surtout mes cuisses, tremblent légèrement. Par réflexes, elles bougent, changent de position. Ensuite, je sens mon dos tremblait, d’une manière continue. Des soubresauts me parcourent. C’est parfois une intense montée de tremblements qui m’agitent…
    Comme dit plus haut, je pense que je dispose encore de terres inconnues à découvrir et baliser. Le trésor se trouve non loin, comme toujours.

    Vous venez de vivre sans masseur et au milieu de la nuit ce que vous connaissez bien maintenant le jour pendant vos sessions avec votre masseur. N’ayez aucune crainte @severus. Vous venez de faire un grand progrès dans votre cheminement, même si vous n’attendiez un tel progrès à un tel moment sous cette forme. Je suis vraiment très heureux que vous ayez franchi cette étape, même s’il vous reste maintenant à l’accepter et à la gérer. Soyez confiant, vous y arrivererz. Bon cheminement @severus.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.