20 sujets de 41 à 60 (sur un total de 99)
  • Auteur
    Articles
  • #10589
    TortuegénitaleTortuegénitale
    Participant

    Merci andraneros pour vos appuis plein de bon sens.

    #10709
    TortuegénitaleTortuegénitale
    Participant

    Je n’avais jamais (du moins pas trop) eu envie d’aller faire un petit pipi en pleine séance. J’ai fait une séance aujourd’hui en passant à la vitesse supérieure (avec vibrations) par une approche disons.. plus manuelle!

    Là j’ai clairement eu envie de pipi pendant toute la séance, avais presque l’impression que j’allais me faire dessus.. (l’excitation a même fait que je m’en foutais royalement). Une fois les ébats terminés, plus rien.

    Ma question : est-ce que je ne contractais pas assez fort lors de mes séances ? (si oui, c’est bizarre.. j’ai quand même eu des résultats parfois). Je pose la question parce que lorsqu’on passe en manuel, on sent tout de même que ça presse fort..

    Sur la carte au trésor, cela me « rétrograderait » il me semble, si je reviens à l’étape du « avoir envie de faire un petit pipi » – et j’ai pourtant des acquis qui dépassent cette étape.

    Merci d’avance 😉

    J’ajoute que ça disparaissait même en pleine séance, quand je ne bougeais plus rien.

    #10719
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    @Tortuegénitale avais-tu pris soin de vider ta vessie avant de commencer ta séance ?
    Cette sensation est assez souvent ressentie et est sans doute la conséquence de la proximité de la prostate et de la vessie. Il me semble logique qu’un massage appuyé sur la première transmette un peu de pression sur la seconde.

    La progression de chacun N’EST PAS LINEAIRE dans ce domaine. La carte au trésor est une proposition générale pour aider à situer sa progression et non un parcours de golf où tu dois passer par chaque trou dans l’ordre.

    #10729
    nicolas775nicolas775
    Participant

    J’ai commencé une session cet après-midi. Pendant la première demi heure de relaxation/ respiration, j’ai ressenti de très faibles mais nombreuses et agréables sensations, puis plus rien absolument rien. Après deux heures, j’ai décidé de tout arrêter. J’ai commencé à somnoler puis je me suis très vite réveillé et comme j’étais frustré, même si je n’attendais plus rien, j’ai commencé de très légers mouvements de bassin et de très diffuses contractions pour entretenir une subtile sensation naissante. Les contractions sont devenues presque involontaires et j’ai eu le ressenti que l’aneros ondulait tout seul en provoquant des ondes internes de plaisir. C’était un mini orgasme qui a duré 30 secondes. J’ai poursuivi le mouvement et un léger resserrage autour de l’aneros et j’ai Éprouvé quelque chose de complètement différent. J’avais l’impression que toutes les parois internes et la prostate enserraient l’aneros en générant des spasmes de plaisir peu intenses mais très agréables cependant. Ce qui est curieux, c’est que chaque spasme gênerait une sensation différente à un endroit différent. Deuxième mini orgasme suivi quelques minutes plus tard par un troisième épisode beaucoup plus fugitif. Disons, un micro-orgasme. En tout cas, ça marche, mais l’apprentissage est long et il faut de la persévérance.

    #10730
    HyménéeHyménée
    Participant

    Nicolas775 : « Ce qui est curieux, c’est que chaque spasme gênerait une sensation différente à un endroit différent. »

    Je trouve ça génial ! 😀 Quelle richesse ! 😀 Quelle diversité ! 😀

    Je vous souhaite de rester curieux 🙂

    #10731
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Bravo @nicolas775. Vous êtes au cœur de votre apprentissage « Ressentir et laisser venir ». Votre corps dialogue doucement avec votre Aneros et vous êtes le spectateur émerveillé et attentif de cette scène d’amour.
    La route sera peut-être longue, mais vous êtes sur le bon chemin.

    #10732
    nicolas775nicolas775
    Participant

    Hyménée, tout cela est réellement étonnant, surprenant, et même un peu effrayant, car on progresse en « terra incognita ». Même si toutes les sensations décrites ne sont pas ( pour l’instant seulement, je l’espère) d’une très forte intensité, elles me sont totalement nouvelles et ce qui est un peu déstabilisant, c’est que rien n’est maîtrisable. En tout cas, cette découverte est pour moi exaltante. Mille mercis a tous pour vos précieuses contributions

    #10733
    nicolas775nicolas775
    Participant

    Une question aux « expérimentés » : étant encore, disons…. Ébranlé par mon expérience d’il y a quelques heures, j’ai le vif désir de retenter quelque chose, ce soir, cette nuit d’autant plus que je continue de ressentir des choses dans la région pelvienne. Est-ce qu’il est préférable d’attendre ou c’est sans conséquence d’avoir deux séances dans les 24 heures?

    #10734
    AvatarAdam M.
    Admin bbPress

    Bonjour Nicolas, c’est tout à fait normal et c’est le charme du cheminement. Petit à petit, vous apprendrez à entretenir les bonnes sensations et les renforcer. Surtout ne vous focalisez pas sur la recherche de l’orgasme mais sur le cheminement des sensations. L’orgasme arrivera quand il arrivera (et peut être plus tôt que prévu).

    #10746
    HyménéeHyménée
    Participant

    Bonsoir nicolas775, je suis bien d’accord avec NXPL.

    Laissez-vous guider par ce « vif désir ». Il est toujours de bon conseil.

    Aussi paradoxal que cela puisse paraître, ce vif désir est l’alpha et l’omega du super O’, en tout cas des plus sublimes que je puisse vivre.

    Je me souviens il y a quelques mois avoir entamé une séance en étant déjà « dedans » (comme vous à 18h56). La conscience aigüe de l’aboutissement orgasmique était dans le commencement. J’avais très très très envie, au point où l’espace orgasmique était déjà ouvert en moi. C’est sublime, car il n’y a plus à tendre vers quoi que ce soi, plus qu’à s’aimer.

    La présence à soi est géniale, d’une douceur incroyable. Tout le corps est offrande, avant même l’introduction. On est hors du temps avant même d’avoir commencé. Cette séance a duré longtemps, longtemps, longtemps. Des pauses régulières toutes les 40 minutes, pour redémarrer sans lassitude, sans limites, sans même savoir pourquoi.

    C’est à cette époque, que j’ai eu une expérience de conscience modifiée : http://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/sexualite-sacree-transe-et-couple-multi-orgasmique

    Il m’arrive aussi d’avoir à me forcer, quand la fatigue est là, que l’envie est lointaine, mais que le besoin de lâcher prise vous tient. Que le souvenir et la promesse de plaisir vous décide à faire l’effort des premiers pas. Et puis, ça part.

    Alors, écoutez-vous. Ecoutez vos vifs désirs 🙂

    #10747
    nicolas775nicolas775
    Participant

    @Andraneros, @Hyménée, @NXPL, merci! merci! merci de vos encouragements. Je me suis donc fait une autre longue session dans la soirée,(2h30 pour rien). Il est évident que la frustration était à son comble, mais résigné et épuisé, je me suis endormi avec l’aneros en place et j’ai été réveillé par la pression extrêmement agréable sur la prostate et des contractions involontaires. J’ai tout enlevé pour finir une nuit tranquille. Ce matin, je n’ai pu résister à un appel du corps, des sens, de la région prostatique et j’ai repris une nouvelle séance d’une heure 1/2. Et la, une porte s’est ouverte sur une autre dimension. En résumé, j’ai eu l’impression, pendant 50 minutes, de choisir un échantillon de 10-12 aperçus orgasmiques complètement inconnus. J’ai donc enchainé des montées en puissance de spasmes provoquant des mini orgasmes tous différents. Le premier, le plus impressionnant a été Comme une sorte de pression, de spasmes autour de l’aneros et ça a envoyé une onde de choc dans tout le corps jusqu’aux oreilles. Je dois dire que je suis assez secoué par cette expérience, j’ai envie de passer la journée à recommencer, sachant que je ne suis pas arrivé au maximum de ces sensation.

    #10748
    HyménéeHyménée
    Participant

    Et voilà 😀

    Ah ! l’onde de choc qui remonte jusqu’aux oreilles … annonciatrice et préparatrice de l’orgasme de la mâchoire (pas pour tout de suite, mais vous en prenez le chemin). Profitez bien 🙂

    #10749
    AvatarAdam M.
    Admin bbPress

    En remarque générale sur l’ensemble des posts sur l’orgasme prostatique, attention à ne pas trop enchainer les sessions d’apprentissage. Faire un session le soir, la nuit, puis dans la matinée est à mon avis contre productif car c’est tout simplement trop pour le corps.

    Pensez au sport, à moins d’être très entrainé, vous ne pouvez courir 10km trois fois par jour …

    Je conseille une session tous les deux jours par exemple. Cela a aussi l’avantage de faire monter l’envie qui est un point très important dans le processus 🙂

    #10756
    TortuegénitaleTortuegénitale
    Participant

    Cher Nicolas, votre récit redonne de l’enthousiasme !

    Merci

    #10785
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    @nicolas775 en réponse à votre question du 14 mars 18h56 il me paraît utile de préciser trois points importants :

    -1) Comme le dit @NXPL toute pratique physique à long terme demande de laisser l’organisme, et plus précisément ici des muqueuses internes sensibles, récupérer entre deux sessions.

    -2) Le désir est une des bases sur lesquelles se construira votre progression vers l’orgasme de la prostate. Une petite attente entre deux sessions ne peut que renforcer votre désir.

    -3) Enfin quelque soit la jouissance éprouvée à l’occasion de vos séances, il me semble essentiel qu’elles s’inscrivent harmonieusement dans un ensemble d’activités variées, sans vous isoler de votre entourage.

    Cela dit, ces réflexions viennent de quelqu’un qui a encore de meilleures sensations de ses séances nocturnes que de celles faites en journée, même si peu à peu les résultats obtenus le jour se rapprochent de ceux obtenus de nuit.

    #10788
    nicolas775nicolas775
    Participant

    Je souhaiterais comprendre quelque chose. J’ai parfaitement intégré l’importance de la relaxation et de la respiration dans le processus. Mais lorsque je commence à capter des sensations agréables, elles sont complètement effacées par les inspirations/expirations abdominales telles que recommandées par le traité de l’aneros -frustrant- Faut-il persévérer dans la décontraction/respiration en attendant que les sensations agréables S’intensifient d’elles-mêmes? Faut-il au contraire se concentrer sur ces ressentis en tentant de les développer? Personnellement, j’ai du mal à me agir simultanément sur ces deux aspects. Quelqu’un peut-il m’éclairer?
    Andraneros, je vous remercie de vos conseils car c’est un fait qu’après un épisode aussi inattendu, j’ai un temps perdu et le contrôle sur mon désir et la maîtrise de ma relation à ce nouvel ami intime. En bref, je suis un peu déstabilisé comme celui qui vient de rencontrer une maîtresse qui veut prendre l’ascendant sur l’épouse légitime et même sur le quotidien. A cet égard, les points 1-2 et 3 de votre réponse sont tout à fait de circonstance. j’ai donc fait une pause et à repris le cours des choses en main, mais cela n’est pas facile: 1- j’ai l’impression d’avoir réveillé quelque chose qui se manifeste n’importe quand: assis au volant (plutôt pas mal dans les embouteillages), dans fauteuil (ça peut être gênant si on est pas seul), et même en pleine réunion professionnelle (ça, c’est franchement ennuyeux). 2- J’entrevoie la pertinence des questions déjà soulevées par ceux qui ne vivent pas seul. Je constate que ce petit morceau de plastique est loin d’être anodin.

    #10789
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    @nicolas775 les techniques qui concernent la relaxation et la respiration sont importantes pour libérer le corps des tensions et des blocages que nous ne percevons pas dans notre activité quotidienne. Ainsi les muscles et les nerfs, qui ne sont plus mobilisés par des postures de protection ressenties inconsciemment par le cerveau comme nécessaires, laissent passer des informations différentes et inconnues. Relaxation et respiration sont importantes aussi pour faciliter la concentration sur ces sensations nouvelles.

    Relaxation et respiration ne sont cependant que des moyens pour atteindre un objectif qui est la perception et le développement de ces nouvelles sensations de plaisir. Selon la nature de chacun, ces moyens sont utiles ou nécessaires mais ne doivent en aucun cas devenir plus importants que l’objectif lui-même. Quand vous commencez « à capter des sensations agréables » votre capacité à vous concentrer sur ces sensations et à les laisser prendre de l’ampleur est plus importante que le respect formel de techniques utilisées pour vous aider à faire sauter les barrages.

    En exemple de ce que je dis mon expérience m’a permis d’atteindre l’orgasme prostatique en sessions nocturnes où je suis réveillé par des ondes de plaisir. En dormant je n’applique aucune techniques, je dors un point c’est tout. Mais pendant mon sommeil les tensions et blocages qui m’habitent éveillé disparaissent et libèrent la voie aux ondes de plaisir qui me conduisent à l’orgasme.

    -1) Les techniques représentent un savoir-faire codifié nécessaire quand on ne sait pas comment s’y prendre.
    -2) L’objectif est plus important que les techniques mises en œuvre pour l’atteindre.
    -3) Dans ce domaine les techniques ne sont efficaces que si elles sont naturelles d’où l’importance de les pratiquer aussi en dehors de vos sessions.

    Plus votre cerveau bloque vos réactions sous le poids de votre éducation, des interdits moraux et de vos expériences antérieures, plus vous avez besoin d’utiliser ces techniques d’aide pour accéder au plaisir. Plus votre corps réagit spontanément à ces nouveaux et délicieux stimuli, moins vous avez besoin de ces techniques d’aide.

    #10798
    nicolas775nicolas775
    Participant

    andraneros, je vous remercie pour ces précisions. Tout se tient en vous lisant, mais rien n’est évident pour le novice. Je bloquais totalement sur ce détail « technique ». Je ne manquerai pas de vous faire le retour de ma prochaine aventure d’ici quelques jours. En attendant, je m’y prépare en effectuant les divers exercices de respiration, détente, contractions dans la journée.

    #10801
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    C’est une situation que je connais bien car je suis le genre de personne qui fait tellement d’effort pour se détendre que j’en deviens, à mon corps défendant, plus crispé qu’avant de commencer…

    #10802
    nicolas775nicolas775
    Participant

    Andraneros, je n’ai pas beaucoup de pratique, mais une de mes dernières séances, m’a procuré des résultats aussi inattendus que prometteurs.Avant de commencer la phase de relaxation respiration, j’avais écouté pendant une heure mes morceaux preferes de musique (classique) aux écouteurs. Ce faisant, je me suis complètement dépollué l’esprit et j’ai entamé ma session parfaitement serein. Avant, j’abordais mes sessions avec l’obsédante question de savoir si j’allais obtenir des résultats tangibles et il ne se passait absolument rien. (Cela a duré des mois). Ce qui fonctionne aussi – pour moi- pour me mettre en bonne condition en évacuant toutes pensées parasites, c’est l’écoute (avec des écouteurs) de propos divers chuchotés par des auteurs de vidéos ASMR. Vous ne perdez rien a tenter, si vous ne l’avez déjà fait.

20 sujets de 41 à 60 (sur un total de 99)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.