Mots-clés : , ,

Ce sujet a 8 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  gorgoneyezed, il y a 1 jour et 18 heures.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Auteur
    Messages
  • #31852

    gorgoneyezed
    Participant

    bonsoir a tous, je me permet de venir témoigner sur ce post sur l’hypnose érotique, étant un adepte de ce fantasme.
    pour la petite histoire et faire court quand même, je suis attiré par ce type de fantasme depuis l’adolescence et ça a été et est parfois encore très perturbant, malgré le fait que j’ai pu en parler à ma femme qui arrive a comprendre que l’on puisse avoir ces fantasmes, mais pour autant cela demande un niveau de connaissance et/ou de mise en scène qu’elle n’a pu franchir.
    j’ai d’ailleurs un blog de petites histoires qui donnent une idée de ce qui peut être fantasmé dans ce domaine. Les histoires vont un peu loin mais je ne voulais pas être dans la copie d’autres histoires (en anglais principalement) que je connais et qui sont monnaies courantes outre-atlantique.
    Ce qui peut être très déstabilisant pour ma part, ce sont des situations de fuite du regard d’une personne lors d’une discussion banale car peut-être un peu trop magnétique à mon gout, ou l’évocation de mots lié à ces codes de l’hypnose érotique.
    En faisant une petite étude sur le net dans le domaine du graphisme notamment, je me suis rendu compte que cette addiction a ce genre d’imagerie et de contenus aussi bien audio que video semblent avoir été initié avec l’arrivé des dessins animés (comme ceux de Disney) et notamment le livre de la jungle et son serpent hypnotiseur qui est une référence omniprésente du milieu américain, ainsi que des concepts de sorcières aux physiques aventageux et extrêmement intelligentes qui peuple ces films (pour enfants) bien loin des anciens standard physique des sorcières et autres monstres comme les vampires d’antant.
    je ne suis pas sociologue, mais j’aime bien reflechir à ces catalyseurs d’attention qui ont été pensé durant les débuts du marketing et de son instigateur: Edward Bernays (neveu de Freud) et dont je et j’ai fais les frais, après on le prend comme on veut, mais je crois que c’est un problème de société.
    La transformation de la libido en pulsions sexuelles qui poussent à la consommation (voir les travaux du philosophe Bernard Steigler pour plus de détails)
    je suis née dans les années 70, et je sais que je fais partie de ceux qui ont été directement impacté par ce phénomène qui serait presque à mon sens une expérience psychologique.
    j’arrive assez facilement a témoigner et a en faire une synthèse dans une vision très personnelle, pour autant je pense que cela reste un handicap pour notre société (et moi-même) car cela capte notre creativité pour en faire une quête du plaisir fantasmagorique qui tend a nous faire stagner dans nos vies.
    Si cela intéresse néanmoins, voici mon blog: récits fantasmagoriques
    je suis tout à fait ouvert à discuter de ma vision du sujet.
    Gorgon.

    #31865
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Bienvenue sur le forum @gorgoneyzed.

    J’ai déplacé votre message pour créer un nouveau sujet de discussion « Fantasmes et hypnose ». Votre message s’écarte très nettement du thème de la discussion précédente qui concerne l’utilisation de l’hypnose comme technique destinée à améliorer son abandon, son lâcher-prise pour s’ouvrir au plaisir orgasmique.

    Vous nous proposez un sujet de discussion sur les fantasmes basés sur des prises de contrôles profondes faites à l’aide de l’hypnose. Vous nous proposez d’envisager des situations à la limite du cauchemar dans lesquelles le sujet n’est plus qu’un esclave ou un objet de plaisir. Il est vrai que ces situations font partie de notre imaginaire, individuel ou collectif. Mais elles sont à l’opposé de celles qui sont concernées dans le premier sujet de ce forum.

     je me permet de venir témoigner sur ce post sur l’hypnose érotique, étant un adepte de ce fantasme.

    Votre phrase d’introduction marque clairement que votre message ne se place pas sur le plan technique. D’autres membres du forum ont marqué une certaine inquiétude face à cette notion de « contrôle ». Vous avez raison de mettre en avant que cette perte de contrôle est aussi la promesse d’une jouissance surhumaine.

    Dans une tonalité très différente c’est aussi ce que promet l’expérience du super O’ prostatique.

    Bon cheminement @gorgoneyzed.

    #31878

    gorgoneyezed
    Participant

    Bonsoir Andraneros, oui il est possible après coup que j’ai pas mal extrapolé sur la notion de dépendance lié à l’univers fantasmagorique que peut susciter l’hypnose érotique. je vous remercie d’avoir créer un sujet depuis mon témoignage qui puisse peut-être faire rebondir des personnes qui auraient fait l’analyse d’une dépendance possible à ce fétichisme des contenus hypno-érotiques .

    #31883
    matou8313
    matou8313
    Participant

    Bonjour gorgoneyeze, je viens de lire votre récit avec Anna ainsi que 2 autres, vraiment bien écrits et érotiques à souhait . S’abandonner aux désirs , gestes , actions de sa partenaire est-ce vraiment de l’hypnose ? Dans tous les cas il y a abandon de sa propre réaction mais dans le cas de l’hypnose si le partenaire se laisse faire , là c’est , il me semble, ce partenaire qui veut abandonner toute responsabilité dans la conduite de l’acte qui va les conduire tous deux au plaisir ??? Quel homme n’a pas fantasmé de jouir et de faire jouir sa partenaire sans rien faire ? Se laisser porter vers l’orgasme commun sans rien faire ? Peut-être aussi par dépit de ne pas arriver à jouir ou faire jouir comme on le rêve ? Enfin c’est tout au moins mon cas ….. Je ne vous accuse pas …..
    Personnellement j’avoue regarder assez souvent des vidéos BDSM où la femme est soumise à des orgasmes forcés , sans coups de fouets ni autres violences extrêmes, où la fin de la vidéo montre des discussions joyeuses entre soumise et maître(sse) où la première confie ses réactions orgasmiques et autres A l’analyse je voudrais bien arriver à faire partager à ma partenaire de tels orgasmes , sauf qu’elle n’est pas du tout intéressée par de telles méthodes et préfère jouir moins mais de manière plus classique …. Et c’est bien ce qui différencie selon moi ce que vous décrivez , qui reste un fantasme, que j’approuve entièrement , car l’imagination reste très importante dans l’excitation sexuelle , mais qui reste à sa place ensuite lors de rapports partagés ….. Fantasmes de soumission que je partage avec vous et qui restent et sont toujours restés des fantasmes dans mes rapports avec les femmes ( assez nombreux au vu de mon age « canonique » ) … Faut-il le regretter ou en faire une source d’excitation ?? Merci encore pour le petit grain de sel sur le petit oiseau …..
    matou8313

    #31885

    gorgoneyezed
    Participant

    Bonjour matou8313, je vous remercie pour l’interêt que vous portez à mes histoires et de ces compliments qui me touchent. Je suis assez d’accord avec vous sur le fait que que le terme hypnose n’est pas le mieux choisi pour refléter l’idée d’être sous le contrôle total d’un ou d’une personne au point de ne plus être maitre de ses propres gestes ou l’impression d’être la marionnette de cette personne. Et d’ailleurs je préfère le terme fasciner (par rapport a l’action de paralysie) plutôt qu’hypnotiser(qui fait plus référence à un endormissement ou un assoupissement,une détente profonde, dans les outils de soins actuellement utilisés), bien que lorsqu’il est dit dans un dialogue: « je vais t’hypnotiser ! », l’effet sur mon esprit est beaucoup plus fort que « je vais te fasciner ! ».
    Cela tient peut-être au fait que je suis hypno-fétichiste et que l’univers fantasmagorique que j’ai mis derrière le mot est beaucoup plus imagé.
    Je crois que la dimension de l’irresponsabilité et de l’abandon dans l’acte du plaisir absolu futur est la donné la plus importante de cette relation, et je n’ai pas fait l’analyse psychiatrique la plus poussé pour expliquer le phénomène. J’ai juste essayé dans mon premier post, de mettre en exergue les manipulations psychologiques qui à mon sens pourraient avoir créer ce genres de modèles de fantasmes qui pour moi son d’ailleurs plutôt récents.
    Les travaux du sadomasochisme découvert par le marquis de Sade, sont il me semble, liés à une pulsion de petite mort dans l’orgasme et ne reflètent pas les principes de dévotions et soumissions dans un monde ou la pulsion sexuelle a été détourné pour autre chose.
    quand vous dites:

    Quel homme n’a pas fantasmé de jouir et de faire jouir sa partenaire sans rien faire ? Se laisser porter vers l’orgasme commun sans rien faire ? Peut-être aussi par dépit de ne pas arriver à jouir ou faire jouir comme on le rêve ? Enfin c’est tout au moins mon cas ….. Je ne vous accuse pas …..

    Je pense que vous avez mis le doigt (si je puis dire 🙂 ) sur quelque chose d’important car c’est le principe d’abandon qui est le moteur de la sexualité dans l’hypnose érotique, bien plus que la soumission. Même si il y a inévitablement soumission, ce qui me fascine le plus dans l’hypnose érotique (H-E) c’est la sensualité du « prédateur » qui par sa grâce, sa beauté, sa sensualité ou une forme de persuasion magnétique (avec le coté animal caractérisé par le serpent kaa dans « le livre de la jungle » que j’ai cité plus haut et qui est clairement la figure la plus maline des prédateurs dans le règne animal) totalement « subjugante » va prendre le contrôle de l’esprit et/ou du corps de sa victime, tout en douceur et subtilité. La victime n’est même pas obligé d’atteindre la jouissance, puisqu’incapable de faire des gestes qui ne lui soit pas commandé par la créature qui la possède alors.
    On retrouve bien cette vision dans Tullah, qui est une créature hybride qui ne pourrais attirer un être humain si elle n’usait de stratagèmes et de pouvoir hors de la porté d’une humaine. Après, sur la sexualité je crois qu’il y a de tout et notamment des hommes qui ne peuvent admettre d’être celui qui à le contrôle de l’acte. Et je crois donc que nous sommes, vous et moi de ceux qui accepte de se laisser manipuler dans l’acte sexuel. Les précurseurs probablement dans la sortie du patriarcat 😉

    Sur la dernière partie de votre message, je comprend assez bien la relation qui vous motive dans l’acte sexuel et si mon épouse me demandait de lui faire vivre une relation plus « forcé », sans coups de fouets ou violence un peu plus extreme, je crois que j’accepterai volontiers pour lui faire plaisir, étant assez ouvert sur la chose et très imaginatif quand il est question de sexualité. Mais ce n’est pas ma tasse de thé ni la sienne non plus et du coup nous nous amusons autrement. Néanmoins je lui ai fait part de mon fantasme d’hypnose érotique, peut-être déjà pour m’alléger dans ce qui peut être un lourd secret à porter seul, mais aussi peut-être par la suite pour qu’on puisse le vivre ensemble. Mais je crois que c’est un peu trop de mise en scène pour elle.
    c’est très intéressent de pouvoir en discuter et aller plus loin dans la réflexion Matou 😉 merci

    #31886
    matou8313
    matou8313
    Participant

    Oui goprgoneze, pour la fin de votre message, c’est bien la différence entre une relation entre deux personnes qui n’ont pas forcément le même passé sexuel et autre ( ça conditionne la plupart du temps notre présent sauf exceptions , selon les tops et les flops …) pas la même façon de s’exciter ….Mais ça n’empêche pas de leur attribuer un rôle dans la montée de l’excitation , associé aux caresses ou autres ( serrements, torsions de ce qu’on arrive à faire si c’est le désir de l’autre …sans arriver aux extrêmes vus en vidéos , des jeux de rôles peuvent suffire …)

    Pour l’importance du passé , je vais citer ma toute première expérience avec une fille que j’ai déjà racontée sur d’autres sujets , mais vous ne connaissez peut-être pas ….Nous étions jeunes (15-16 ans ) , c’était l’été et donc peu vêtus …. Elle faisait du judo, pas moi et elle avait joué à me faire des prises … Bien sur j’ai été immobilisé rapidement et la pression de son ventre sur le mien et le contact de ses tétons dressés n’ont pas tardé à faire leur effet … Jusque là je me contentais de plaisirs solitaires , alors là je n’ai pas tardé à mouiller mon slip … Elle en a profité pour se frotter aussi et si je ne pense pas qu’elle ait joui à ce moment là , nous avions tous deux des taches suspectes moi sur mon short , elle sur sa robe légère …. Un peu anxieux tous deux de retourner chez nos parents respectifs … Et bien depuis cette première expérience j’avoue préférer la position d’Andromaque où la femme domine et peut ainsi frotter le gland contre son point G , ce gland n’étant pas particulièrement sensible au contraire de mes doigts …. Bon, l’homme dans ce cas fait aussi des mouvements de hanche , il n’est pas totalement immobile mais il laisse quand même à sa partenaire une grande partie de l’action et surtout le controle de son plaisir ( l’homme aussi peut ainsi mieux contrôler son éjaculation ) Ce récit pour dire qu’on peut s’abandonner non seulement par fantasme mais aussi à cause de son passé sexuel ….parfois très ancien …. Je participe à des forums de sexualité diverse et il y a pas mal de masochistes qui expliquent leur attirance pour ce genre de sexualité par leurs débuts sexuels.
    Il ne s’agit pas d’étude psychiatrique , je n’en suis pas capable, mais d’expérience vécue pour moi au moins …

    Il me semble aussi que cet abandon sans opposition arrive aussi systématiquement quand il y a une attirance sexuelle extrême entre 2 partenaires , pour être franc au début de la relation , car après ça s’émousse , malgré les efforts qu’on peut faire tous les deux, on peut arriver à éviter l’ennui mais on a dépassé l’inconnu du départ …Enfin c’est ce que j’ai connu pour ma part …. Ceci dit fantasmer sous les caresses de l’autre ne la (le) diminue pas , si l’image d’un(e) autre bien réel(le) ne la (le) remplace pas …..
    Bon je ne substituerai pas Tullah à ma partenaire, mais ma foi, Anna , pourquoi pas tant qu’elle reste bien cachée dans mon cerveau …..L’orgasme c’est bien lui qui le commande …

    Je reconnais qu’avec Tullah vous avez réussi à faire visualiser au lecteur des sensations sensuelles et sexuelles assez extraordinaires, et ce sera là mes derniers écrits pour aujourd’hui : un blog c’est bien mais je pense vraiment que vous avez des qualités d’imagination et d’écriture qui vous permettent d’aller plus loin ….
    La prochaine fois , l’araignée … Et on pourra reparler de Tullah aussi …
    Bien à vous
    matou8313

    #31888

    gorgoneyezed
    Participant

    Merci Matou 🙂
    Oui notre vécu sexuel est très probablement décisif quand à nos gouts et préférences sexuelles et l’implication de fantasmes plus ou moins étranges. Personnellement je ne sais pas ce qui m’a attiré et a porté mon intérêt à l’hypnofétichisme et mon désir d’être à la merci d’une femme ou d’une créature charmeuse et féminine. Je n’utilise d’ailleurs pas cette imagerie fantasmagorique lors de mes ébats avec mon épouse et trouve toujours le gout de ma femme aussi bon sans m’en remettre à une participation d’une des créatures qui peuplent mon esprit fertile en imaginaire sexuel exotique.
    il m’arrive parfois d’imaginer qu’elle pourrait être une vampire ensorceleuse au regard profond et hypnotique (fascinant), mais c’est toujours elle que je vois. D’autant qu’elle possède tous les attributs pour l’être et j’en suis toujours aussi amoureux depuis un grand nombre d’année (une relation de plus de 25 ans )
    Lorsque je pense à Tullah, c’est pour laisser porter mon imaginaire à la création d’une relation impossible et désirable avec une créature dont je pourrais sûrement me laisser capturer. C’est une pensé enivrante qui pourrais survenir un soir avant de m’endormir ou un matin très tôt, comme l’aube d’un monde parallèle.
    Peut-être pour exorciser des démones hypnotiques. On peut se lasser de tout, même de ses fantasmes, je pense.
    Pour le moment je ne suis pas lassé de mes histoires indécentes et je vais sûrement écrire une suite à Tullah et à d’autres. j’ai déjà des choses sur le feu et un recueil de petites histoires pourrait voir le jour dans pas trop longtemps. j’ai des personnages très important à aborder dans l’univers de l’hypnofétichismes, comme la vampiresse au regard fascinant, ou la femme serpent. j’avoue avoir été perturbé pas le passage de l’araignée dans le troisième épisode du « seigneur des anneaux » et je ferais sûrement une histoire comme vous me l’avez suggéré Matou.
    On peut aller un peu plus loin que dans Anna et j’espère que je pourrais partager avec d’autres personnes intéressé par ce domaine de l’hypnose érotique en francais.

    #31957
    matou8313
    matou8313
    Participant

    Gorgoneyezed , dommage, pas beaucoup de réactions à vos récits qui auraient mérité quelques encouragements ….
    Pour remettre un peu en sujet actif, je fait quelques commentaires sur l’un d’eux appelé fascination hypnotique et qui met en scène Jemma ….
    Le prénom de l’homme n’est pas cité , il pourrait être n’importe qui rêvant de ce controle absolu de son désir et de son plaisir …..
    Au début , je mettrais une 1° phase : c’est l’homme qui raconte l’action , il la subit puisqu’il voulait voir un match de foot mais elle « a envie qu’on s’amuse, te rendre dingue »
    (situation vécue lors des championnats du monde ? ..) Lui cherche à résister à la fascination du bijou rouge et des seins qui se balancent sous ses yeux … Mais impossible de se soustraire aux fantasmes et désirs de Jemma , il perd conscience peu à peu des mots qu’elle prononce …

    D’où la 2°phase : c’est elle qui a pris le controle et qui raconte …. d’abord elle trouve sa victoire trop facile , donc changement d’ambiance ( chambre et lampes de chevet ) et
    pouvoir plus physique : ses lèvres « du bas » gonflées chaudes et mouillées contre un gland qui n’en peut plus …. Associé au regard ( cristaux liquides ) au balancement du bijou rouge et des seins, à la pression des muscles du périnée sur la verge qui entre et sort du vagin par ce massage interne ….. IL a les mains bloquées , il « doit » se laisser faire : muscles, sexe et cerveau sont sans pouvoir , anéantis ….Quel homme n’a pas rêvé de tout ça ??? Et quand on l’a connu sur un coup de foudre , quelle durée pour ces moments …..Foin de l’amertume … Je repends mes commentaires du récit …
    Avec menace voilée : « je t’attacherai après » : une suite attendue par le lecteur …. ( Anna ? voir l’ordre des récits …)
    Et fin sur un orgasme simultané …..

    Il me semble que vous avez là écrit un fantasme partagé par bien des hommes qui souhaiteraient souvent abandonner ce rôle de maître de l’action , trouver une partenaire dont les désirs sont équivalents aux siens avec un pouvoir supérieur …. Je placerais ce récit en premier dans vos « fantasmagories » car il est plus proche des fantasmes que nous partageons pour pas mal d’entre nous …. Mais les images qui s’en dégagent sont plus érotiques que ce que ma prose laisse imaginer ….Les récits suivants sont plus oniriques … A part Anna qui est une transition ???
    Si ça peut pousser plus de lecteurs à lire et réagir surtout…..
    Bien à vous

    #31959

    gorgoneyezed
    Participant

    Merci beaucoup matou8313, vraiment 🙂
    C’est très gentil, cette petite explication de texte qui démontre que je suis sur la bonne voie dans mon style, si une personne comme vous y trouve un vrai intérêt. je veux parler d’un passionné, érudit probablement de la vision plus littéraire et intellectuelle de l’attrait à la sexualité. Je savais qu’il y avait un intérêt pour ce genre d’histoire entre les mondes fantastiques, fantasmé et sexualité torride très humaine. Les histoires d’hypnose érotique font l’objet d’une grande part d’un site de texte en anglais qui se nomme: « histoires de contrôle de l’esprit érotique » (a peu près ça en traduction) mcstories.com , mais qui sont quasi inexistant en france ou francophonie. j’en ai lu quelques unes sur ce site, malgré que mon auteur préféré y ai retiré ses histoires il y a plusieurs années. au demeurant je n’ai pas commencé a écrire ces histoires tant que je n’avais pas trouvé une approche très personnel de ce que je voulais raconter. Je ne voulais pas ou peu de violence, ni de mort ou de monstruosité sanguinolente. Je ne voulais pas y mettre des dialogues trop cru et je sais que cela peut être très excitant pour certains/certaines, mais pour ma part je voulais faire passer autre chose. je souhaitais en revanche y trouver une forme de récits qui fasse la part belle à ce qui est intéressant dans les processus de fascinations hypnotiques et érotiques, c’est le degré de malice et d’intelligence que peut avoir l’hypnotiseuse ou la créature (pour plusieurs de mes récits) à faire tomber leurs partenaires/ victimes dans un stratagèmes dans lequel on ne peut échapper.
    Je crois que c’est ce qui transpire souvent des relations que veulent créer les hypnodommes et autres sites qui vivent de ce fétichisme ou attrait.
    j’ai volontairement un style très graphique aussi avec des descriptions de situations bien détaillés pour autant j’aime bien aussi laisser quelques blancs afin que l’imaginaire du lecteur puisse s’éclater.
    je crois que l’on peut aisément développer sur ce sujet de l’hypnose érotique en français tant il y à peu de sujets proposés sur la toile. C’est un sujet qui peut être fascinant et dont les jeux sexuels peuvent être très vaste et terriblement excitant.
    Et comme vous l’avez très bien souligné Matou, qui ne rêverait pas de se retrouver sous les charmes et le contrôle d’une belle ensorceleuse, dont la dextérité et la malice permettrait de nous prendre totalement sous son contrôle et nous faire vivre milles délices.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.