Ce sujet a 2 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  Adam M., il y a 5 jours et 12 heures.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #30404

    fred260571
    Participant

    Bonjour
    « L’Organisation mondiale pour la santé s’inquiète de la progression de la gonorrhée résistante aux antibiotiques »
    Or la gonorrhée se transmet aussi par le baiser et les contacts avec les fluides corporels : salive, lubrification vaginale, éjaculation masculine et probablement féminine
    Bref le préservatif c’est bien mais ça ne protège par de la
    « 75 % des cas féminins sont asymptomatiques » (Wikipedia)

    Bref pour une raison que j’ignore 🙂 ma libido est actuellement en chute libre
    Désolé d’avoir plombé le forum

    MST : attention à la «chaude-pisse», difficile à soigner

    #30407
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    N’ayez pas de craintes à ce sujet. Vous n’avez pas plombé le forum. Votre article date du 7 juillet 2017. Depuis le monde continue à tourner et notre forum à se développer.
    Sa lecture rappelle combien il est important de se protéger quand on choisit d’avoir des relations sexuelles avec des personnes que l’on ne connaît pas ou de multiplier les partenaires. Ce conseil est rappelé régulièrement sur le site.Il est toujours d’actualité. Merci de participer à un monde moins dangereux.

    #30456

    Adam M.
    Admin bbPress

    C’est un vrai problème de santé publique en effet. D’où l’importance d’une éducation des ado et des adultes sur la sexualité et les IST.

    Le conseil est toujours valable, il faut être prudent, se protéger et éviter de multiplier les partenaires à outrance. Ce n’est pas pour cela que l’on ne doit plus rien faire évidemment (ce serait fort de dire cela sur ce site 😉 ).

    L’idéal est de s’entourer de partenaires de confiance qui se comportent aussi de la même manière.

    Mon cercle libertin est intraitable sur la nécessité de dépistage des IST que l’on doit faire souvent de part notre mode de sexualité car nous avons une pratique clairement à risque, il ne faut pas se le cacher.

    D’autre part, il est nécessaire d’informer les anciens partenaires en cas de problème récent.

    Bref, nous devons faire deux fois plus attention et nous ne sommes pas à l’abri d’un problème malgré toutes les précautions.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.